Technologies

Website Extractor : aspirez les sites web avant de les consulter !

le 17 septembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Imaginez-vous en train de visiter un site qui vous intéresse tout particulièrement. Vous voudriez le consulter en intégralité. Le problème qui se pose est pour une raison ou une autre, votre temps de connexion ne vous le permet pas. Les navigateurs Internet Explorer et Netscape sont conçus de manière à ne permettre d’enregistrer qu’une seule page à la fois. Cela revient à dire que si votre site contient une centaine, voire un millier de pages, vous devriez les enregistrer une par une sur votre disque dur pour une consultation ultérieure ! Un travail de fou. Que faire alors ?

Actuellement plusieurs logiciels, dits aspirateurs, offrent la possiblité de télécharger le contenu d’un site web, en intégral ou en partie en un temps très court, sur le disque dur afin d’en permettre une consultation hors ligne. C’est d’autant plus intéressant lorsqu’il s’agit de sites offrant un contenu pédagogique (des cours par exemple).

Website Extractor est un outil conçu avec cette vision. Tout ce que l’utilisateur a à faire, c’est saisir l’adresse URL du site qui l’intéresse, en lancer le téléchargement et attendre un très court moment; le temps que le logiciel copie sur son disque dur les pages ou le site désiré.

Website Extractor 7.1, la plus récente des éditions Asona (août 2001), offre une multitude d’autres options aussi utiles les unes que les autres et une vitesse d’aspiration supérieure à la moyenne...

Soucieux de ne pas encombrer le disque dur, Website Extractor peut ne récupérer que la structure des sites visités sans pour autant télécharger les pages et les images. De plus, les filtres sont nombreux, on peut alors éviter d’être pollué par de gros fichiers vidéos (AVI, MPEG, Quicktime, Real Video, ....) ou plus simplement ne récupérer qu’un seul type de format comme les images ou les textes par exemple.

Reste une question : si le site à télécharger a des bifurcation vers d’autres URLs, est-ce qu’ils sont automatiquement téléchargés même s’ils ne sont pas désirés ? La réponse est oui... mais l’utilisateur peut désactiver cette option en cochant la case intitulée "stay with initial domain list" qui est la dixième option du menu de configuration général. Après quoi, il peut commencer à aspirer le site de son choix et le regarder tranquillement sans être connecté à Internet.

La langue du logiciel, l’anglais, n’altère en rien la clarté de l’interface; un non-anglophone donc n’a pas à se soucier de ce côté-là.

Fiche technique

  • Version: 7.51
  • Date: 17/08/2001
  • Taille: 612 Ko
  • Licence: Freeware
  • Système: Windows 95/98/2000/NT

Télécharger Website Extractor :

Bien entendu, il existe d’autres logiciels qui permettent de rapatrier tout le contenu d’un site web sur le disque dur d’un PC pour une consultation hors connexion par la suite. Nous en citons quelques-uns :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné