Technologies

Internet en Afrique : la carte d’utilisation est disponible

le 09 février 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Le CRDI , le Centre de recherches pour le développement international que nous avons déjà présenté dans nos colonnes pour ses activités de recherche et de développement en Afrique est une société d’État canadienne qui aide les pays du tiers-monde à trouver, par la recherche, des solutions viables à leurs problèmes sociaux, économiques et environnementaux.

Il y a quelques semaines, ce centre a mis en ligne la Toile d’Afrique, une carte des usages de l’Internet en Afrique. Il s’agit en réalité de deux cartes dynamiques proposant une mesure du fossé numérique en Afrique. On vous donne ci-dessous quelques indication vous permettant de lire la carte.

Le Bits/habitant est une mesure relativement nouvelle du débit de fréquentation d’Internet. La taille d’Internet dans un pays indique un élément de sa progression vers une économie axée sur l’information. La largeur de bande internationale d’Internet donne une mesure de l’activité sur la Toile en raison du grand nombre d’utilisateurs qui partagent des comptes ou qui empruntent les réseaux institutionnels et universitaires, les cybercafés et les télécentres. La bande sortante prend également mieux en compte le large éventail des emplois possibles, des utilisateurs qui n’écrivent que quelques courriers électroniques par semaine à ceux qui se connectent au réseau plusieurs heures par jour pour effectuer des recherches, des opérations, des lectures en transit et des téléchargements. En conséquence, l’indicateur "Nombre d’utilisateurs d’Internet", souvent employé, peut avoir moins de pertinence dans le monde en développement que dans d’autres régions

Le cercle coloré identifiant chaque pays sur la carte montre, á l’échelle précise, la largeur de bande internationale en bits/habitant (B/H) disponible à la mi-2002 depuis les IP accessibles au public. La disponibilité de la bande passante en Afrique varie énormément, mais elle est généralement très basse en regard des pays du Nord. Bien qu’il y ait peu de liaisons intra-africaines, les câbles de fibres optiques illustrés sont désormais tous opérationnels et il devraient acheminer de façon plus rapide et économique les transmissions intercontinentales et en provenance d’Afrique. Retrouvez la carte sur Toile d’Afrique

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur