Technologies

Organiser vos cours à distance en exploitant l’abondance des sources par les étudiants

le 01 octobre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 22 décembre 2018

Sociétés

S’il n’y a pas si longtemps, un cours à distance comportait l’essentiel du contenu à apprendre, parfois accompagné d’un ou deux livres et documents de référence, aujourd’hui les étudiants ont accès à des sources souvent plus à jour, spécialisées et riches que celles fournies par les manuels de cours qui sont par définition beaucoup plus généraux et longs à éditer, même dans Internet.

La liste des liens internet qui accompagnent les cours récents constitue un bon point de départ mais n’est pas souvent perçue comme particulièrement adaptée aux intérêts individuels.

Dans ce contexte dynamique d’abondance d’information, il va de soi que la solution la plus vraisemblable à ce problème soit elle aussi dynamique et forcément participative si on veut pouvoir la réaliser dans des paramètres économiques réalistes.

Aussi l’intégration des signets sociaux, des "étiquettes" (tags), et des capacités d’interaction comme les blogues et de documentation collective, comme les wikis, est maintenant essentielle à tout cours en ligne consistant. Personne ne se plaindra du surplus d’intérêt d’un cours.

L’équilibre entre le contenu de base ou essentiel fourni par le cours et celui ajouté par ceux qui suivent le cours est défini par les standards convenus et certifiés par le cours, pour le reste, chaque groupe d’individus ajoutera sa couleur...

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné