Technologies

Outils pour vérifier la validité des liens hypertextes*

Avec le temps, il arrive que les adresses que nous avons patiemment collectées ne soient plus valides. Voici des outils pour effectuer automatiquement le travail de vérification.

le 20 juin 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 09 septembre 2011

Sociétés

On est tous amenés en tant qu'usagers de l'Internet et du web en particulier à collecter des adresses de sites et de pages et à les rapatrier dans les marque-pages de notre navigateur ou dans telle ou telle application de veille en ligne. Mais avec le temps, il arrive qu'un certain nombre d'URL ne soient plus correctes. Des outils permettent d'automatiser la tâche de vérification de la validité des liens hypertextes. 

Extensions pour navigateurs

Le fureteur Firefox est l'un de ceux qui a le plus développé son catalogue d'extensions. Parmi celles-ci, on trouve LinkChecker, Checkplaces et Link evaluator (version enrichie de LinkChecker) qui sont des modules compatibles avec les différentes versions du navigateur jusqu'à la future version 6. Checkplaces permet d'analyser la validité des liens contenus dans les différentes barres ( menu, outils, signets) tandis que LinkChecker et Link evaluator sont davantage utilisées pour tester les liens proposés dans n'importe quelle page web. La fonction d'analyse des signets également proposée dans Link evaluator ne semble pas totalement opérante. 

Dans la majorité des cas, un code couleur est utilisé pour désigner les liens valides, brisés ou les URL dont le délai de réponse est trop long. 

Extraire des liens d'une page

A des fins d'analyse et de vérification, il pourra être intéressant aussi d'extraire rapidement tous les liens d'une même page web afin de les classer ou de les soumettre à une application comme le logiciel Xenu's Link Sleuth. Le module Link Gopher facilite cette opération; en un clic, il fait apparaître l'ensemble des liens. Vous avez même la possibilité de filtrer les résultats en proposant une chaîne de caractères.

Une application multi-navigateur

L'un des constats que l'on fait souvent au sujet des extensions est qu'elles nous obligent à naviguer avec un browser spécifique même si parfois des modules existent sous plusieurs fureteurs. C'est l'un des intérêts du logiciel gratuit AM-DeadLink qui permet de vérifier les favoris provenant de Mozilla Firefox, Internet Explorer, Chrome et Opera et de détecter les doublons. Il est possible de procéder à cette analyse à partir d'un fichier texte. Les résultats peuvent être ensuite exportés. 

Enfin, à des niveaux (plus) techniques on pourra aussi convoquer des validateurs comme Link Valet ou des vérificateurs tels que W3C Link Checker

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné