Technologies

Abandonner Google

Un projet du réseau Framasoft « en faveur d'un internet libre, décentralisé, éthique et solidaire »

le 21 octobre 2014

Sociétés

La numérisation croissante de nos activités menées au quotidien prend une nouvelle dimension à l'ère de l'Internet des objets, ou de l'Internet of everything. On peut légitimement se questionner à cet égard sur le positionnement actuel et à venir des plateformes en ligne globales et tentaculaires des « géants du web » comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM), voire Google, Amazon, Facebook, Apple ou Twitter (GAFAT).

Le réseau Framasoft réagit régulièrement face à cette trop grande concentration de services en ligne détenus par une poignée d'acteurs. Il lance aujourd'hui un nouveau projet intitulé « Dégooglisons Internet » qui vise à proposer des services libres, éthiques, décentralisés et solidaires.

Des alternatives neutres

Le projet « Dégooglisons Internet » ne concerne pas uniquement Google puisque l'on retrouve dans la liste proposée ( et sur la carte d'illustration rappelant un certain village gaulois...) des logiciels comme Evernote ou Dropbox. L'idée consiste donc à proposer des services alternatifs, libres et gratuits, qui garantissent une bien moindre dépendance vis-à-vis des principales plateformes sur le marché ainsi qu'une plus grande transparence (et maîtrise) en matière de gestion des données personnelles des internautes.

A titre d'exemple, au lieu de Twitter, les auteurs invitent les utilisateurs à se tourner vers des alternatives en ligne comme Identi.ca ou des applications à installer telles que Twister ou StatusNet, en attendant  Framatweet (sortie prévue en 2016). Concernant le service d'hébergement d'images en ligne Imgur, le choix s'arrête sur Lut.im, service gratuit et anonyme d’hébergement d’images développé par Luc Didry, dans l'attente du propre service Framasoft Framapic, dont la mise en ligne est prévue en 2014. 

Cette offre globale alternative s'inscrit dans le cadre des biens communs numériques. Dans un souci de décentralisation d'internet et de promotion de l'auto-hébergement, précisent les auteurs, les solutions retenues visent à faire en sorte que « chacun puisse installer ses propres services (pour soi, pour son association, son entreprise) ».

Sources

Framasoft : http://degooglisons-internet.org/

Illustration : Dégooglisons Internet, Simon « Gee » Giraudot, Creative Commons BY-SA

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné