Technologies

L’impression 3D, libre et (presque) gratuite : c’est possible !

Imprimantes, modèles, logiciels.

le 21 août 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 23 août 2019

Thot Cursus

284 Durocher
Québec, Qc
G1K 4W8

Canada

Tél.: 581 986 3364

Par Yann Merseaux - imprimante3d.co

Depuis ses débuts dans les années 80, l'impression 3D est devenue une méthode de production à part entière et défie les modes de fabrication traditionnels. Pour réaliser des objets uniques, des prototypes, des petites séries, l’impression 3D fait de plus en plus d’adeptes. Il est possible de le réduire son coût et de rendre l’impression 3D – presque - gratuite. Comment ? C’est ce que nous allons expliquer.

Comment faire de l’impression 3D sans se ruiner ?

Le plus couteux pour se lancer dans l’impression 3D est sans doute d’acheter son imprimante. Heureusement, il existe des solutions pour ne pas avoir à débourser des centaines ou des milliers d’euros pour imprimer ce que l’on veut.

En mode communautaire, parfait pour les débutants : les Fablabs

Un fablab (contraction de «fabrication laboratory») est un endroit de création qui est dédié à des projets collaboratifs. C’est le lieu idéal pour les «makers» débutants notamment car il offre l'opportunité de rencontrer des passionnés et d’échanger sur l’impression 3D.

Vous trouverez des fablabs dans la plupart des grandes villes car ce type de lieu répond à une demande grandissante : celle de partager des conseils et de pouvoir s’initier à l’impression 3D. C’est donc la possibilité de pouvoir utiliser gratuitement ou à peu de frais l’imprimante 3D du fablab ( s’ils en possèdent une, comme c’est souvent le cas), tout en profitant des conseils d’utilisateurs expérimentés.

Pour les vrais bricolos : les RepRaps

Le projet RepRap a été initié en 2005 par Adrian Bowyer, docteur en tribologie (résistances et frottements) et professeur à l’université de Bath en Angleterre. L’objectif premier de ce projet était de développer une machine de prototypage (en fait une imprimante 3D) qui soit financièrement et techniquement accessible à tous. Il a ensuite mis les plans de sa machine en ligne pour que chacun puisse les télécharger et les utiliser.

D’autres personnes se sont emparés du projet, en modifiant ses plans pour en créer des variantes plus rapides et précises. Toutes ces machines ont la particularité d’être constitué de pièces pouvant être imprimées par une autre imprimante 3D.

Une communauté, aujourd’hui très active, participe à ce projet. Le site officiel du projet RepRap est d’ailleurs un wiki où chacun peu modifier l’intégralité du contenu. Grâce à ce projet et à sa communauté, les makers peuvent fabriquer leur propre imprimante 3D à coût réduit.

Les imprimante 3D RepRap sont donc des imprimantes « open source » dont l’intégralité des plans sont mis à disposition librement. Chacun est libre de les améliorer ou de les modifier pour les adapter à ces besoins, et de partager le résultat avec la communauté. Vous pouvez notamment changer son design, modifier des pièces, les redimensionner, les mettre à jour ou encore toucher au firmware.

Obtenir des modèles d'impression 3D gratuitement : les librairies de modèles 3D

Pour vous aider à réaliser vos impressions mais également pour vous donner des idées, il existe de nombreux sites qui mettent en ligne gratuitement des modèles 3D. Ces modèles sont à télécharger au format STL, le format utilisé par la plupart des imprimantes 3D.

  • Le plus populaire d’entre eux est le site Thingiverse.com qui est devenu l’une des plus grandes base de données actuelle de fichiers STL. Vous y trouverez un grand choix de créations et probablement de l’inspiration car les exemples se comptent par dizaines.
     
  • Cults3D est également apprécié des makers. Basé en France, Cuts3D est non seulement une communauté très active mais également une place de marché où certains partagent ou vendent leur modèle 3D. Cuts3D; c’est aussi et surtout 45 000 fichiers STL gratuits.
     
  • CGTrader est une place de marché qui offre une grande sélection de fichiers 3D gratuits à télécharger. Pour les débutants ou pour les makers plus expérimentés, ce sont plus de 740 000 modèles en 3D qui sont consultables gratuitement.
     
  • TurboSquid est l’un des plus anciens. Très simple à utiliser, cette plateforme est appréciée par ceux qui recherchent une grande sélection de fichiers STL imprimables en 3D.
     

Les logiciels de CAO gratuits : Pour créer ses modèles de A à Z

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les librairies de modèles 3D, vous pouvez tout à fait créer votre modèle par vous-même. Pour cela, vous aurez besoin d’un logiciel de Conception Assisté par Ordinateur (CAO). Aujourd’hui, de nombreux logiciels sont disponibles, mais ils peuvent être chers, voire très chers. Il existe heureusement des logiciels CAO gratuits qui permettent de réaliser avec plus ou moins de difficultés des modèles simples. (Voir le Répertoire d'applications gratuites de dessin 3D)

  • Parmi eux, 3D Builder. Ce logiciel de modélisation 3D est intégré à Windows. Très simple à utiliser, il est adapté aux makers qui débutent comme à ceux qui sont plus expérimentés. Vous pouvez choisir de nombreux modèles parmi une large bibliothèque.
     
  • 3D-Crafter est un logiciel gratuit intuitif et simple. Il vous permet d’animer des objets 3D en tout simplicité mais il vous offre également la possibilité de créer des modèles 3D plus complexes.
     
  • Blender est l’un des plus connus. Logiciel conçu en open source, il peut effrayer au départ car assez  complexe. Mais dès que vous le maîtrisez, il est d’une efficacité remarquable : certains professionnels l’utilisent quotidiennement.
     
  • Et enfin, nous vous conseillons Sketchup, qui est l’un des plus utilisés pour débuter la modélisation par CAO. Sketchup comprend un stock 3D très important et il vous sera facile d’y trouver des modèles gratuits.
     

Faire de l’impression 3D pas cher est aujourd’hui plus facile. Les makers sont de plus en plus nombreux et à ce titre, trouver des modèles gratuits ou des solutions abordables est devenu assez simple. N’hésitez donc pas à consulter les sites, forums, la communauté de makers et à vous lancer dans l’impression 3D !

Illustration : RepRap,  imprimante autoreproductible

Yann Merseaux - imprimante3d.co

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné