Articles

Soutien technopédagogique aux enseignants: la médiatisation des savoirs

Choix du scénario et des moyens de faire apprendre

Par Daniel Therrien , le 06 novembre 2017 | Dernière mise à jour de l'article le 06 décembre 2017

Hiérarchie De L'objet D'apprentissage

Lorsque l'enseignant démarre l'activité d'apprentissage et met l'apprenant en action, il permet au savoir scientifique de se transposer dans l'action pratique. Son intention pédagogique est précisément située dans le scénario qu'il a conçu.

C’est au regard de la scénarisation des activités d’apprentissage que l’enseignant, par transposition didactique externe1 , décide de médiatiser les contenus à faire apprendre. Le point de départ se trouve dans la détermination d'un objet d'apprentissage autour duquel le scénario prendra forme et à partir duquel seront privilégiés certains média. En raison de cette approche, l'intérêt des apprenants pour l'ensemble des documents numériques se développe et se concrétise dans les stratégies privilégiées par le pédagogue.

Un objet d'apprentissage (learning object)

L'objet d'apprentissage ou objet pédagogique identifie la plus petite unité d’apprentissage développée à l’intérieure d’une activité. L'activité d'apprentissage fait partie d'une transposition pédagogique conçu à l'intérieur d'une situation d'enseignement – apprentissage (SEA).

Une fois déterminé ce qui doit être appris et évalué, l’enseignant cherche une représentation visuelle de l’objet d’apprentissage, rendant accessible non seulement le contenu mais sa représentation à travers un médium. Le savoir scientifique est encapsulé dans des documents numériques que les sites éducatifs rendent accessibles aux institutions scolaires. Voici un schéma illustrant la place qu'occupe la médiatisation dans l'ensemble de la planification.

L'enseignant sait ce qui doit être au cœur de l'activité de l'élève, ce qu'il doit maintenant recherché existe dans une documentation numérique abondante.

Médiatisation

La médiatisation représente comment le savoir scientifique est rendu accessible à l'apprenant. La mise en ligne d’applications ou de documents numériques soutient un contenu d'objets d'apprentissage sous la forme d'un médium, in situ consulté en classe ou à partir d'une tablette ou d'un teléphone intelligent. Les références à la documentation numértique sont nombreuses, et seule l'ingéniosité pratique de l'enseignant rendra la SEA riche et motivante pour les élèves.

Choix et posture médiatiques

L'incidence sur la qualité de l’activité en SEA dépend en grande partie du choix médiatique. L'étude littéraire ne sera pas diffusée de la même manière qu'une activité découverte en science.

Par médium, il faut comprendre un ensemble d'instruments qui diffusent le savoir et qui engendre (ou non) l'interactivité. Une vidéo, par exemple, ne favorise l'interactivité que si la tâche nécessite des échanges ente les élèves, par exemple. Or la passivité des élèves lors d'une activité d'apprentissage devrait représenter un frein au choix médiatique. Et le simple fait de demander à visionner une vidéo ne devrait en aucun cas satisfaire un pédagogue. C'est pourquoi les règles suivantes devraient guider le choix médiatique.

L'interactivité avec le médium, et aussi entre les élèves, engage ceux-ci dans l'élaboration des connaissances et dans la construction des artefacts, mais nécessite l'autorégulation; c'est en raison de ce processus qu'elle est une condition sine qua non pour le choix d'un médium. Un questionnement suscité par les échanges donne lieu à une activité connexe, mais combien importante, celle de la métacognition, là où les élèves s'interrogent sur la structure de l'apprentissage.

Il existe des média qui peuvent participer à la construction des connaissances; d'autres ont toutes les affordances2 nécessaires pour la reconstruction cognitive et l'objectivation de la matière enseignée. On vérifie par exemple si la matière a bien été assimilée, si l'architecture notionnelle reflète bien la compréhension de l'apprenant.

De plus, certains média peuvent être utilisés comme instrument d’évaluation formative ou sommative, dans certains cas d'études langagières par exemple. Afin de guider l'enseignant dans ce choix, proposons à l'élève de raconter des histoires avec l'échec en trame de fond. Ce sont les erreurs des autres, libérant ainsi l'acteur de ses propres erreurs. Ou alors utilisez le « storytelling visuel » afin de d'engager les apprenants dans une tâche tout aussi efficace que motivante. À titre de suggestion, notons que Prezi (gratuit) permettra d'atteidre ce double objectif en ne requérant que peu d'efforts d'appropriation.

En choisissant un type particulier de scénarisation de son enseignement, le pédagogue se soucie de créer un cadre de travail stimulant qui donne le goût d'apprendre. Quoique cet objectif puisse être difficile à atteindre, la médiatisation judicieuse des contenus d'apprentissage demeure une préoccupation importante et peut être soutenue par des moyens modernes qui exige peu d'investissement de sa part. Gratuites et disponibles, les technologies actuelles supportent bien l'enseignement, à différents stades de la SEA.

Soutien aux compétences technopédagogiques

Il serait normal de pouvoir dégager du temps de travail pour les enseignants qui s'investissent dans l'appropriation tant des instruments technologiques que des applications mobiles. Le temps imparti à cette tâche d'appropriation, s'il ne lui est pas reconnu par ses directeurs d'institution, sera insuffisant.

Un deuxième pas peut être franchi si des ressources humaines sont désignées pour accompagner les enseignants dans le développement de leurs compétences technopédagogiques.

Libération, formation et accompagnement au quotidien peuvent favoriser largement l'exploitation des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour le développement médiatique des SEA. Cependant, soulignons que les formations courtes, sans aucun suivi, ont peu ou n'ont pas d'incidence sur l'usage des TIC dans les préparation de cours.

L'urgence d'entrer dans l'ère du numérique, et en particulier du numérique mobile, doit faire partie des convictions des décideurs scolaires.

À consulter

Répertoire des dépots d'objets d'apprentissage : http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/13493

Introduction aux banques d'objets d'apprentissage en français au Canada - Andrée Robertson -  REFAD
http://archives.refad.ca/recherche/intro_objets_apprentissage/pdf/RapportObjetsapprentissage2006.pdf

Prezi: https://prezi.com/product/

Références

Drechsler, M. Apprendre à apprendre, quelle place pour le numérique ? - Thot Cursus
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/27764/apprendre-apprendre-quelle-place-pour-numerique

Flamand, P., Gervais, A. - Les objets d'apprentissage : au-delà de la technologie, la pédagogie.
http://clic.ntic.org/cgi-bin/aff.pl?page=article&id=1100

Gibson, J.-J. - The Theory of Affordances.
Dans Perceiving, Acting, and Knowing, Eds. Robert Shaw and John Bransford. 1977.
http://courses.media.mit.edu/2004spring/mas966/Gibson%20Theory%20of%20Affordances.pdf

Paun, Emil - Transposition didactique: un processus de construction du savoir scolaire. Armand Colin. Carrefours de l'éducation, 2006/2 , n° 22 . Pages 3 à 13.
https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education-2006-2-page-3.htm

Pernin, J-P. Objets pédagogiques : unités d’apprentissage, activités ou ressources ? Revue Sciences et Techniques Éducatives. Ressources numériques, XML et éducation, pp 179-210, avril 2003, éditions Hermès.
http://scenariopedagogique.net/ressources/8.%20environnements%20informatiques%20pour%20l'apprentissage/2.%20objets%20pedagogiques/documents/STE03_XML_Pernin.pdf

En collaboration. Les plus-values au service de la réussite . Eduscol, novembre 2008.
http://eduscol.education.fr/chrgt/docs/PlusValuesTice_exemples.pdf

Kumar, Srividya. 6 Ways To Use Mistake-Driven Learning. E-Learning Industry . 2016.
https://elearningindustry.com/6-ways-use-mistake-driven-learning

1 Processus de transformation, d’interprétation et de ré-élaboration didactique du savoir scientifique» (Paun, 2006).

2 L'affordance est l'ensemble de toutes les possibilités d'action d'un environnement. (Gibson, 1977)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur