Par Denys Lamontagne  | direction@cursus.edu

Open Badges : une initiative pour la reconnaissance des compétences tout au long de la vie

Créé le mardi 20 septembre 2011  |  Mise à jour le mercredi 9 octobre 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Open Badges : une initiative pour la reconnaissance des compétences tout au long de la vie

Open Badges (Insignes ouverts) est une initiative de Mozilla financée par une fondation américaine.  Son objectif est de permettre la création et la gestion d'un portefeuille de certifications et de reconnaissances en fonction de ce que l'on a apris tout au long de sa vie, dans un cadre formel d'enseignement aussi bien que dans ses loisirs, ses études autonomes ou son bénévolat.

Comment cela fonctionne


Avant son lancement en janvier 2012, Open Badges a nécessité la coordination et la définition de plusieurs éléments comme les niveaux de certification, les procédures de vérification ou la durée des certificats, éléments qui devront être soumis au tests des usagers avant de parvenir à leur forme stable.

Les «émetteurs», qui peuvent être des écoles reconnues, des programmes para-scolaires, des cours en ligne ouverts, etc. délivrent des certifications et diplômes (badges) selon différents niveaux, certains plus symboliques et «motivationnels», d’autres soumis à des conditions d’obtention plus rigoureuses et définies, la clef de tout le système étant la vérification par l'émetteur que celui qui utilise le certificat est bien celui qui possède les compétences.

Chaque niveau de certificat assure une certaine conformité à un référentiel et donne accès au niveau suivant, jusqu’à la maîtrise du domaine, ce qui n’est pas sans rappeler la progression dans les jeux vidéos où l’on ne peut accéder à certains niveaux qu’une fois un certain nombre de qualités ou de points accumulés. On présente même le concept "d’évaluations furtives" (stealth assessment).

Des certificats multiples peuvent être agrégés en un "méta-badge" ou diplôme qui certifie des apprentissages ou des compétences plus complexes. Ces méta-badges peuvent être créés et délivrés par des organisations qui ciblent des ensembles d’habiletés et pour signaler un certain niveau de maîtrise.

De là, les certificats obtenus peuvent être affichés dans le dossier de la personne et diffusés à volonté aux divers endroits souhaités par l'individu : CV en ligne, profil de réseau social, sites de recherche d’emploi, blogue, etc.

Un certificat apparaît sous la forme d’un symbole, mais chacun est accompagné d’un ensemble de metadonnées qui inclut :

  • qui a émis le certificat;
  • la date d’émission;
  • quelles épreuves ont été réussies;
  • les liens menant aux références montrant quel travail a du être accompli pour l'obtenir;
  • des données permettant l’authentification du certificat par l’émetteur.


Ces metadonnées ont pour butde protéger le système contre les abus, comme la copie des certificats sans les avoir mérités.

Dans un monde social

 
Considérant le fait que les individus sont de plus en plus mobiles et sociaux, qu'ils changent d’école, de carrière, d’employeur, de pays, de contexte et ce de plus en plus souvent, il apparaît logique que la gestion des dossiers de certification revienne à la fois à l’individu ET aux institutions qui les ont formés et non à une autorité «centrale», autorité qui n’est jamais centrale pour un autre pays, une autre compagnie ou une autre entité de même niveau. C'est finalement à chaque institution que revient la gestion de sa crédibilité.

Cette initiative semble donc la meilleure réponse à ce jour à ce problème quasi insoluble de la certification tout au long de la vie. Les institutions sont évidemment invitées à se lier à cette initiative ouverte, sans intérêt commercial, corporatif ou politique.

Pour plus d'informations : Open Badges

Voir aussi Badges et apprentissages informels, une greffe délicate, Thot Cursus, septembre 2013.

 

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Maxime HOUNTON
  • 20 juin 2013 à 08 h 08

Documentaliste

Je pense qu'en cas de co-gestion avec le bénéficiaire de l'insigne, il faudra prendre des mesure pour que ce dernier ne contribue à sa falcification au profit d'autrui. Plein succès à open badges...

Répondre