Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

Qualité, régularité, durée : les étudiants découvrent la difficulté de la publication en ligne

Créé le lundi 26 mars 2012  |  Mise à jour le mercredi 25 avril 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Qualité, régularité, durée : les étudiants découvrent la difficulté de la publication en ligne

Les étudiants en journalisme sont incités à se faire les dents sur Internet. Bête comme chou, en effet, d'ouvrir un blog et d'y publier ses travaux. Là où ça devient intéressant, c'est quand la rédaction est collective; encore mieux, quand le blog de départ se transforme en quelque chose qui ressemble furieusement à un journal en ligne, un pure player. Et qu'il dure.

 

Un véritable site d'information généraliste au long cours...

Les étudiants en Master de journalisme à Sciences-Po Grenoble, appuyés par leurs collègues de Supcréa pour l'identité graphique et la mise en page, ont relevé le défi : depuis le 6 mars 2011, ils éditent en ligne L'Avant Post, site d'information. On y trouve six rubriques (politique, économie, société, rencontres, sports, culture), des émissions de radio (RadioActif) et des brèves. De nouveaux articles sont publiés chaque semaine dans chacune des rubriques. Ce sont des articles généralement longs, fouillés, nourris d'un sérieux travail de trrain et d'interviews. La particularité de ce média en ligne est en effet de traiter de sujets nationaux sous l'angle local. 

Nos lecteurs apprécieront sans doute un article daté du 19 mars 2012, écrit par Sonia de la Forterie, intitulé "Les tablettes débarquent à l'école". Il s'agit en fait plus d'un reportage de format télévisé (et donc court), consacré à l'expérimentation du iPad dans l'école primaire de Meylan en Isère. Le reportage est équilibré, donnant la parole tant aux "pro" tablettes qu'aux "antis", et même aux élèves. Mais il ne répond pas à la question que l'on peut légitimement se poser en lisant l'accroche du reportage : pourquoi la fourniture de 15 iPads à une école élémentaire a t-elle nécessité un investissement de 12 000 euros pour la commune ? A elle seule, cette phrase risque de faire reculer plus d'une municipalité...  

Souhaitons longue vie à L'avant Post. Plus longue en tout cas qu'une année d'études... Le gros défaut des blogs ouverts par des étudiants en journalisme restant en effet leur inconstance. Quelques posts et hop, plus rien. Même les blogs de la prestigieuse école de journalisme de Sciences-Po paris n'échappent pas à la règle. Paris By Food par exemple, qui promettait bien des découvertes gustatives, compte 12 articles, tous postés le 9 décembre 2011. Et plus rien ensuite. Bien sûr, les étudiants de cette école traitent l'actualité nationale et leurs articles révèlent des points de vue intéressants. Néanmoins, on aimerait aussi qu'ils nous permettent de découvrir des sujets plus décalés. Comme dans 2h27, le blog traitant des différentes facettes de la nuit parisienne, qui existe depuis maintenant depuis plus de deux ans.

Outre Atlantique, même constat : les blogs des étudiants en journalisme à l'université Concordia à Montréal semblent tous s'être arrêtés en 2011 (comme Soupe du Jour) ou même en 2010 (comme Montreal Metropolis). Deux heures de recherches ne nous ont pas permis de trouver de blogs plus récents. S'ils existent, merci de nous les signaler !

 

... Ou un site spécialisé écrit en quelques jours ?

Puisque les étudiants ont sans doute bien d'autres choses à faire que de tenir régulièrement un blog en ligne et puisque, dans leur majorité, les blogs créés ne sont pas repris par les membres des nouvelles promotions, il est sans doute plus efficace de fixer a priori des limites temporelles à la publication. C'est ce qu'ont fait les 16 étudiants en 2e année de l'IUT de journalisme de Lannion, sous la houlette de leur enseignant Jean Abbiateci : La carte au Trégor est un blog dont toutes les entrées ont été rédigées en 3,5 jours. Il traite de la problématique des transports dans la région de Lannion, sujet crucial dans les régions rurales. Le thème est abordé sous des angles variés : se déplacer au quotidien avec ou sans voiture, le transport routier, les offres publiques de transport, les technologies et la route... Tous les articles sont localisés sur une carte élaborée avec Google maps. Une initiative intéressante, qui concentre l'activité des étudiants à la fois sur une période de temps soutenable et sur un sujet pertinent pour la région où ils habitent. 

 

Tout un blog pour une thèse

Enfin, pour conclure cet article, voici un blog écrit par une étudiante qui se cache sur le nom de lapin observateur : Vie de thésarde. En thèse, effectivement, il vaut mieux avoir de la constance. Le blog existe donc depuis février 2010. Lapin observateur y publie des dessins brièvement annotés sur son quotidien. On rit beaucoup. Il est peu probable que ce blog fasse partie intégrante du travail de thèse (en sociologie, d'après nos recoupements) de lapin observateur, mais qu'il contribue à son équilibre personnel, c'est absolument certain.

 

L'Avant Post.

La carte au Trégor. Des hommes, des routes, des réseaux.

2h27 générateur d'insomnies.

Vie de thésarde.

Vignette : l'équipe de rédaction du site La carte au Trégor (capture d'écran).

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire