Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Un serious game sur l'usage des TIC pour les enseignants

Créé le dimanche 3 juin 2012  |  Mise à jour le lundi 4 juin 2012

Un serious game sur l'usage des TIC pour les enseignants

Dans l'univers de l'éducation, les initiatives de formation à l'usage des TIC s'adressent surtout aux élèves. Le Brevet Informatique et Internet français (B2I), qui a été cité souvent dans nos pages, en est un exemple éloquent. Sur Internet, des serious games sont offerts aux jeunes pour qu'ils adoptent une attitude responsable dans leur communication en ligne.

Face à cette profusion d'intiaitives ciblant les jeunes, il n'y a pas grand chose qui soit spécifiquement développé pour les enseignants. Du moins, du côté des applications ludiques.  Les simulations nord-américaines d'animation de classe dont nous vous avions parlé restent des initiatives rares.

L'association des professeurs de l'état de Victoria en Australie a décidé de créer un serious game ciblant les enseignants, Playing4real, afin de comprendre comment utiliser les TIC en classe et inciter au partage des idées entre collègues. Après une inscription gratuite, le professeur se retrouve dans une école virtuelle. Il doit participer à deux types d'activités : des missions et des tâches.

Les tâches sont de petits exercices qui mettent l'enseignant face à des dilemnes. Par exemple : faut-il autoriser les élèves à utiliser leurs téléphones portables en classe ? Comment encadrer une recherche documentaire sur Internet ? Des choix de réponses sont offerts à l'utilisateur.  Avant d'en sélectionner une, ce dernier peut lire l'avis de différents collègues qui représentent bien les multiples tendances présentes dans les écoles : des techno-enthousiastes aux plus sceptiques en passant par des gens aux opinions modérées. S'il fait le bon choix, le joueur accumulera des points qui lui permettront d'augmenter ses niveaux de compétences et de recevoir des récompenses.

Les missions, quant à elles, sont plus longues. Elles demandent aux enseignants une réflexion sur différents sujets liés aux TIC. Ces réflexions sont publiées en ligne, et donc partagées avec les autres joueurs. Ensemble, ils élaborent des solutions. Cette partie du jeu apparaît comme un moyen original de confronter les méthodes et opinions entre professionnels, pas tous rompus à l'utilisation des Tice. 

Playing4real ne brille pas par son graphisme. En fait, il propose essentiellement du texte. L'immersion est donc loin d'être aussi grande que dans une simulation d'école, comme en propose par exemple SimSchool. En revanche, le jeu emprunte le principe d'amélioration de son personnage aux jeux de rôles dans lequel le joueur, par ses actions, augmente son niveau global et celui de ses compétences. Il reprend aussi le principe général de l'accomplissement de "missions", avec des badges soulignant les réussites. Ajoutons à cela la dimension compétitive (tableau des meilleurs scores) d'une part, collaborative d'autre part au travers des échanges nécessaires à l'accomplissement des missions, et l'on comprendra que ce jeu est bel et bien un seriousgame. 

Les Australiens ont donc eu une idée intéressante : former par le jeu les enseignants à utiliser les TIC . Bien sûr, cette initiative est loin d'être parfaite; on peut même dire qu'elle demeure franchement austère. Mais elle est un très bon prétexte à ce que les professeurs australiens abordent la question des technologies et trouvent ensemble les meilleures façons de les utiliser avec leurs élèves. 

Playing4real, le site officiel

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire