Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Favoriser la motivation des élèves : conseils d'expert

Créé le vendredi 24 août 2012  |  Mise à jour le lundi 10 septembre 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Favoriser la motivation des élèves : conseils d'expert

Rolland Viau, professeur émérite à la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec), aborde la question de la motivation des élèves au cours d'une conférence publique menée en France au CRDP de Poitou-Charentes le 14 décembre 2011. L'auteur oriente sa réflexion autour de trois grandes questions :

  • Pourquoi l’enseignant doit-il se préoccuper de la motivation de ses élèves ?
  • Pourquoi certains élèves sont-ils motivés à apprendre alors que d’autres ne le sont pas ?
  • Quelles sont les « portes d’entrée » pour agir sur la motivation à apprendre ?
  • Que pouvons-nous faire réalistement ?

La responsabilité de l'enseignant

Pour Rolland Viau, il importe de se préoccuper de la motivation des élèves sans quoi il ne peut y avoir d'apprentissages significatifs. L'enseignant doit devenir un modèle et le montrer aux yeux des élèves car il est pour ainsi dire la seule figure "d'apprenant" que l'élève est en mesure d'observer. Certaines limites subsistent : on ne peut pas être motivé à la place des élèves mais on doit néanmoins les aider. Certains facteurs (sociétaux, familiaux) influent sur la motivation et échappent au contrôle de l'enseignant; de même l'absence de soutien des parents et le manque d'engagement des administrations apparaît déterminant dans cette perspective.

La dynamique motivationnelle

L'auteur distingue trois types de motivation face à une activité d'apprentissage : la première est la perception de la valeur (importance, intérêt, utilité de l'activité pour l'élève). La deuxième source de motivation est la perception de la compétence (capacité de l'élève à réaliser la tache, stratégie d'évitement en cas de démotivation ou de sentiment d'incompétence). La troisième source est la perception de la contrôlabilité (responsabilité dans le déroulement des apprentissages, théorie des attributions causales). Au final, les recherches montrent qu'un élève motivé est un élève qui s'engage dans ses apprentissages (engagement cognitif) en y consacrant le temps nécessaire (persévérance). Plus on apprend plus on augmente le degré des trois différentes perceptions (dynamique motivationnelle fonctionnelle). Dans le cas contraire, l'élève démotivé adoptera diverses stratégies d'évitement, entraînant ainsi une baisse au niveau des perceptions susmentionnées (dynamique motivationnelle dysfonctionnelle).

Les facteurs d'influence

Plusieurs catégories sont mentionnées par l'auteur : les facteurs relatifs à l'élève (caractéristiques individuelles, environnement familial), les facteurs relatifs à la société (loi, culture, valeurs), les facteurs relatifs à l'école (projet éducatif, activités extrascolaires) ainsi que les facteurs relatifs à la classe sur lesquels l'enseignant peut exercer un certain contrôle (activités, pratiques évaluatives, l'enseignant lui-même, le climat, récompenses et sanctions).

Des conditions motivationnelles à remplir

L'auteur distingue deux types d'activités pédagogiques : des activités d'apprentissage où l'élève est le principal acteur (réalisation de projets, exercices effectués après un exposé, résolution de problèmes, expérimentations en laboratoire, jeux de rôle) et des activités d'enseignement où l'enseignant est l'acteur prépondérant (exposé, modélisation, démonstration en laboratoire). Au plan de la motivation, Roland Viau énonce 10 conditions motivationnelles que des activités d'apprentissages devraient remplir pour que ces activités soient motivantes : des buts et des consignes clairs (l’élève sait où il s’en va et ce qu’on attend de lui), la signifiance (l’élève est capable de donner du sens à ce qu’il fait en fonction de ses propres buts et des questions qu’il se pose), l’authenticité (l’activité débouche sur un produit authentique, qui ressemble à ce que l’élève peut retrouver dans la vie courante), l’engagement (l’activité nécessite l’utilisation de stratégies d’apprentissage de haut niveau), le défi (l’activité est difficile à réussir, mais «réalisable»), l’élève assume une part des responsabilités en faisant des choix, l’élève est invité à interagir et à collaborer avec les autres élèves, l'activité nécessite l’utilisation de connaissances issues d’autres domaines d’étude, l'activité se compose de tâches nombreuses et diversifiées, l'activité se déroule sur une période de temps suffisante.

Concernant les activités d'enseignement, l'auteur retient un certain nombre de techniques d’enseignement favorisant une meilleure motivation : commencer par une anecdote ou par un problème à résoudre, présenter un plan de l’exposé (au tableau ou verbalement), faire appel aux connaissances antérieures des élèves, illustrer la relation entre les concepts, notions, etc. (les schémas), donner des exemples issus du quotidien de l’élève, s’offrir comme modèle...

L'enseignant lui-même

Rolland Viau rappelle que l'enseignant lui-même se doit d'être motivé pour être à même de motiver ses élèves. Ces derniers souhaitent avoir un professeur qui soit compétent dans la matière qu'il enseigne. Il est en outre important selon l'auteur que les échanges soient fondés sur le respect et la reconnaissance. 

 

Cette conférence est complétée par trois courtes interventions filmées de Rolland Viau dans le cadre desquelles il est amené à définir la notion de motivation, à préciser ce représente à ses yeux un élève motivé, à s'interroger sur le caractère démotivant de l'école et à énoncer enfin trois pistes pour re-motiver les élèves et les professeurs.

Sources

Vidéo de la conférence (1h49) : CRDP de Poitou-Charentes

Qu'est-ce que la motivation : Vidéo n°1

Qu'est-ce qu'un élève motivé : Vidéo n°2

L'école peut-elle être démotivante : Vidéo n°3

Trois pistes pour re-motiver les élèves et les professeurs : Vidéo n°4

Diaporama-support de la conférence : PowerPoint

Texte de conférence de Rolland Viau ( Actes du Congrès des Chercheurs en éducation. Bruxelles, 2004 ) : La motivation : condition au plaisir d'apprendre et d'enseigner en contexte scolaire

Espace pédagogique (Académie de Poitiers) : Carte conceptuelle pour agir sur la motivation

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire