Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah  | t.gbedemah@cursus.edu

De la qualité des supports de cours en formation à distance

Créé le mardi 20 novembre 2012  |  Mise à jour le mardi 20 novembre 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

De la qualité des supports de cours en formation à distance

Certains situeraient la différence entre la formation à distance et le e-learning au niveau des ressources de cours. Théoriquement non, mais dans la pratique ils n’ont peut-être pas tort dans la mesure où les dispositifs qui se réclament du e-learning (e-formation) mettent un soin particulier à tirer profit de toutes les potentialités du web pour médiatiser des contenus de cours. Tandis qu’en formation à distance, les supports de cours en format Word, PDF et même PowerPoint jouent toujours les vedettes.

Quel est le bon format de cours en ligne ?

A priori, il n’y a pas de normes en la matière mais il se dégage des constantes dans les pratiques. Les institutions qui font le choix de fournir des contenus PDF le justifient par le fait que nombre d’apprenants, surtout ceux résidant dans les pays du Sud, n’ont pas un accès internet suffisant, ou qu'il est trop instable. 

Pour ces apprenants et pour des raisons d’équité, le choix stratégique opéré consiste à réduire le temps de travail en ligne. L’apprenant pourra dès qu’il trouve une bonne connexion internet télécharger ses ressources et les lire plus tard hors-connexion.

Les partisans des contenus multimédias estiment pour leur part qu’on ne peut se passer des nombreux potentiels d’interactivité offerts par les outils de scénarisation et les plates-formes de formation en ligne. Ils estiment vraiment dommage de se limiter à la basique transformation d’un Word en PDF et à sa mise à disposition en ligne.

D’aucuns soutiennent même qu’il y a « mort par PDF ». En d’autres termes, que ces fichiers ennuient les apprenants et participent à une dégradation générale de la qualité de la formation. Aussi militent-ils pour un véritable processus d’ingénierie pédagogique en formation à distance comprenant la conception, la scénarisation et la médiatisation par les technologies de l’information et de la communication. Bref, le cours en FAD doit être interactif et plus riche qu’un simple fichier PDF.

Entre ces deux extrêmes, il y a forcément un juste milieu : celui qui consiste à tenir compte des possibilités et/ou contraintes technologiques du public-cible mais aussi de varier les formats des ressources sans une systématisation d'un format ou d'un autre qui donne l'impression d'un manque d'ingéniosité... et d'ingénierie.

L'introuvable ingénierie pédagogique et production documentaire

A y voir de près, le problème des supports de cours en formation à distance est plus dense qu'il ne le paraît. Il pose celui de la faiblesse ou de l'absence d'ingénierie pédagogique et documentaire dans les dispositifs de formation à distance.

Bien souvent, pour des dispositifs qui fonctionnent en mode bimodal ou sont issus d'une conversion de la formation présentielle, les syllabus sont mis tels quels à la disposition des apprenants sans aucune scénarisation et sans un encadrement au moins équivalent à celui qu'offre le présentiel.

Plus encore, les structures chargées de délivrer la formation à distance ne disposent pas de ressources humaines dédiées à la tâche d'ingénierie pédagogique et documentaire. Par négligence sûrement. Car quand des professionnels compétents et bien encadrés sont présents, tout change. L'expérience de la Téluq rapportée dans ce billet est sans doute celle qui se recommande à tous points de vue :

  • Les cours sont conçus par des équipes multiprofessionnelles constituées de professeurs experts du domaine, de spécialistes en sciences de l’éducation, de consultants externes, de spécialistes en communication écrite, de spécialistes à la production de médias numérisés, de spécialistes en design d’édition pédagogique, de techniciens en informatique, en arts graphiques, en production, etc. ;
  • une importance accrue est accordée à la qualité pédagogique et au contenu du matériel de cours qui constitue dans la plupart des cas la ressource première du cours ;
  • la conception et la diffusion du cours suivent un processus rigoureux de plusieurs mois, voire des années, de développement avant la mise à l’offre du cours qui est révisé périodiquement.

Mais quand on ne parvient pas, pour différentes, raisons, à imposer ce niveau d'exigence, il existe malgré tout des voies moyennes satisfaisantes. Il existe des dispositifs de formation à distance réalisés avec des moyens modestes, où les supports de cours sont de grande qualité même s'ils sont peu nombreux. Car en définitive, à quoi tient la qualité des supports de cours ? On pourra répondre sans risque de se tromper qu'elle tient à la qualité des ressources matérielles et immatérielles investies dans leur production.

À lire :

L’évaluation des cours et l’évaluation des enseignements par les étudiants. Par Karine Paquette-Côté. Blog de T@D, 4 octobre 2010. 

photo : gadl via photopin cc

Poster un commentaire

Commentaires

2 commentaires

Icône - Visage inconnu
  • TILKIN
  • 21 novembre 2012 à 10 h 10

Directeur régional de la Formation professionnelle - Le FOREM

Bonjour, les cours développés en FAD et que nous connaissons ne sont pas de très grande qualité : beaucoup de ppt, beaucoup de QCM, souvent des "tourneurs de pages", ... Vous qui êtes spécialiste, quel "cours" recommanderiez-vous qui permettraient de montrer à des formateurs ce que peut être un excellent cours en FAD (utilisant le maximum des ressources technologiques d'aujourd'hui, engageant/plaisant/motivant pour les apprenants, aux objectifs bien définis, dont les résultats attendus sont atteints, ... Merci à vous! Cordialement C.TILKIN

Répondre
Icône - teteenyon
  • Tété Enyon Guemadji-Gbedemah
  • 22 novembre 2012 à 13 h 01

Modèle de cours

Bonjour, Votre commentaire confirme ce dont nous parlons dans l'article et nous savons que beaucoup de personnes s'offusquent de cette situation. Les supports de cours de qualité auxquels nous faisons allusion dans l'article sont implémentés dans des plates-formes et ne sont pas ouverts :) Donc impossible de vous le montrer. En revanche, il y a de cours en ligne qui peuvent inspirer que nous présentons sur Thot. Merci.

Répondre