Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Étiqueter les personnes et les projets sur le web

Créé le samedi 2 mars 2013  |  Mise à jour le mercredi 3 avril 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Étiqueter les personnes et les projets sur le web

La problématique des traces laissées en ligne par les usagers des réseaux numériques est souvent abordée de manière négative, sous l'angle de la protection face aux différentes formes de pistage et de traçage auxquelles toute personne est confrontée dès lors qu'elle entame une session de navigation sur Internet. Thot Cursus s'est d'ailleurs fait l'écho de certains dispositifs techniques permettant de visualiser, voire de limiter la marchandisation de nos traces et les risques avérés d'une personnalisation excessive des résultats affichés au fil de nos pérégrinations digitales.

L'homme est une marque

La dimension marchande se retrouve particulièrement dans l'expression « personal branding » selon laquelle l'individu-trace se transforme pour ainsi dire en marque commerciale, démarche marketing perçue de manière très contrastée : soit fortement contestée en raison de son caractère réducteur, soit justifiée dans le cadre d'une recherche d'emploi et/ou de gestion de sa réputation numérique (individu ou entreprise). Le blog d'Altaïde, weblog dirigé par Jacques Froissant, s'inscrit dans cette seconde perspective, notamment à travers sa série « Googlé ! Recruté ? » de courtes vidéos (publiées en 2011) axées sur la gestion de l' e-reputation personnelle sur le web (profils Linkedin, Viadeo, Doyoubuzz, Twitter, et Facebook). Quelques ressources complémentaires permettent d'éclairer davantage les débats autour de cette notion controversée définie par Olivier Zara comme « une démarche outillée pour montrer des stratégies, montrer des processus aux gens afin de gérer sa carrière au mieux ». Parmi celles-ci, citons le dossier Personal Branding  proposé par le site Marketing professionnel et le tableau virtuel de Michel Desprès publié via Pinterest.

L' étiquette comme trace

Le recours aux plateformes de partages d'images et aux sites de signets sociaux a fortement contribué au développement des pratiques d'indexation sociale grâce à l'usage des tags, mots-clefs librement choisis par l'internaute pour décrire tel ou tel contenu publié en ligne, certaines personnes étant même parfois « documentées » de cette manière. L'usage des folksonomies semble être cependant court-circuité par la prolifération des boutons de type « like », « repin » et autres « g +1 », faisant disparaître le commentaire et l'annotation au profit d'une logique binaire « j'aime ou je n'aime pas », pour reprendre les propos d'Olivier Le Deuff.

Cela dit, les tags sont utilisés dans des contextes permettant à l'internaute de « laisser son empreinte » au service, par exemple, d'une initiative collective, comme c'est le cas pour le projet emblématique PhotosNormandie. Ce « projet collaboratif portant sur plus de 3000 photos historiques de la Bataille de Normandie »  développé par Patrick Peccatte et Michel Le Querrec constitue aux yeux de Louise Merzeau une réappropriation assumée de nos traces dans le cadre d'un programme à visée patrimoniale. Cela s'inscrit dans une dynamique mémorielle que l'on perçoit également à travers le concours Wiki loves monuments.

L'identité numérique ne se résume donc pas dans cette perspective à une simple somme de traces volontaires, involontaires ou héritées, ni à son complément réputationnel incarné par le « personal branding ». La traçabilité, précise Louise Merzeau, doit être « repensée de manière graduée »: une traçabilité algorithmique aveugle de premier niveau, puis une « traçabilité concédée ou négociée » au cours « des activités de connexion et de recommandation » et enfin « une traçabilité assumée et habitée [issue] de la redocumentarisation collective des traces, réinvesties comme mémoire ». 

Sources

Louise Merzeau. « L'Intelligence des traces », Intellectica, n°58

Olivier Le Deuff : De la documentation à l’impulsion : du tag au like

Patrick Peccatte : PhotosNormandie a cinq ans – un bilan en forme de FAQ

Illustration : Shutterstock,  Verticalarray, Reputation Management

« le personal branding est une démarche outillée pour montrer des stratégies, montrer des processus aux gens afin de gérer sa carrière au mieux » - See more at: http://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/personal-branding-olivier-zara-201210.html#sthash.DrrPW2Ym.dpuf

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire