Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

Étudiants : écrire oui, mais sur quoi ?

Créé le mardi 5 mars 2013  |  Mise à jour le mercredi 3 avril 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Étudiants : écrire oui, mais sur quoi ?

Dans le cadre de ses études supérieures, l'étudiant est conduit à rédiger de très nombreux travaux. Dans le domaine des sciences humaines et sociales en particulier, on lui demande très tôt de présenter des rapports d'enquête, des dossiers thématiques, des fiches de lecture. Une question toute simple émerge alors : sur quoi écrire ? Question si simple, que bien peu prennent la peine de guider les étudiants sur le sujet, alors qu'une mauvaise décision à ce niveau peut avoir des conséquences néfastes : un mauvais choix de problématique, et nous voilà confrontés à une succession d'impasses; un questionnement trop banal, et nous voici en train d'enfiler les lieux communs...

Hélène Weber, docteure en psychologie et chargée de l'accompagnement des étudiants de première année dans une école d'ingénieur, s'est penchées sur ce sujet dans plusieurs billets de son blog "Donnez du sens à vos études". Nous nous arrêterons sur trois fiches - méthodes, dont chacune propose une exploration de la question sous forme de schéma ou de tableau, et un podcast audio à télécharger.

Mémoire universitaire (ou écrit professionnel) : comment trouver son sujet ? Quatre angles d'attaque de la problématique sont proposés : La question - Le thème - Le terrain - La controverse.

Mémoire universitaire : comment trouver un sujet quand on n'a vraiment aucune idée ? Les quatre points mentionnés ci-dessus sont cette fois traités sous forme de carte heuristique et renvoient à plusieurs questions. 

Exemple, pour le terrain : 

"- Si vous avez un stage à faire dans le cadre de votre cursus, avez-vous pensé à en faire votre terrain de recherche ?

- Avez-vous déjà eu la curiosité de vous renseigner pour connaître les terrains de stage des autres étudiants ?

- Une entreprise, une catégorie de personne, une association, un fait d'actualité, un évènement, etc., vous a-t-il déjà donné envie de vous y intéresser davantage ? Avez-vous eu envie de le ou les comprendre ?"

Une fois le sujet identifié, il faudra déterminer son objet de recherche. Dans une troisième fiche intitulée Mémoire universitaire : comment définir son "objet de recherche" ?, Hélène Weber donne quelques pistes, à partir d'exemples déjà utilisés dans les fiches précédentes. On comprend qu'à partir du sujet, il s'agit de dresser une liste de questions qui permettront d'en explorer les différentes facettes.

Les fiches - méthodes d'Hélène Weber sont extrêmement simples car elle ne traite que d'un point à la fois. C'est précisément ce qui plaira aux étudiants qui ne parviennent pas à se repérer dans des cours de méthodologie du travail universitaire trop denses. 

À côté de ces points spécifiques, l'étudiant trouvera dans "Donnez du sens à vos études" une foule de conseils et surtout de méthodes pour mieux retenir, présenter des exposés, se motiver, etc. Les commentaires montrent que tous ces points restent problématiques pour beaucoup de gens !

Donnez du sens à vos études, blog d'Hélène Weber. 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire