Par Om El Khir Missaoui  | ok.missaoui@cursus.edu

Services innovants en bibliothèque

Créé le mardi 16 avril 2013  |  Mise à jour le mercredi 17 avril 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Services innovants en bibliothèque

J'ai participé dernièrement à une formation sur la gestion et l'animation des bibliothèques scolaires et publiques. J'ai redécouvert, s'il le fallait encore, le plaisir de feuilleter un illustré et de le présenter à des enfants, l'art  d'ordonner, d'indexer les ouvrages, de les mettre à disposition et surtout en valeur ainsi que le rôle d'animateur-conseil qui répond à des attentes mais qui sait aussi orienter et suggérer, être proactif en organisant des actions de sensibilisation, découverte et production. On a tous quitté justement avec des idées fleuries plein la tête pour conquérir et augmenter nos publics de lecteurs et assurer des coopérations fructueuses.

La lecture... et beaucoup plus

 

Je ne doute nullement du bénéfice de telles rencontres somme toute ciblées sur l'acquisition d'une nécessaire maîtrise classique de l'art de faire lire et aimer la lecture. Mais force est de constater que la fréquentation des bibliothèques baisse, l’emprunteur se fait rare malgré la conviction usitée que la lecture est indispensable tout au long de la vie et les investissements et actions de promotion consentis dans ce secteur. Pour redonner vie à nos bibliothèques, il faut se convaincre que les ressources ne se résument pas aux ouvrages, que les ouvrages ne sont pas seulement en support papier, que l'information et la culture nous proviennent par tous les médias et grâce à des technologies performantes, que cette ère de l'information instantanée et illimitée permet d'assurer des services autres que ceux que nous connaissons aujourd'hui. On ne s'est pas encore mis tous au CDI que déjà de multiples services innovants voient le jour dans tous les coins du monde et donnent aux bibliothèques de multiples espaces où il fait bon se documenter et se cultiver.

Voici deux ressources réalisées par des spécialistes des bibliothèques et de leurs services, qui tracent des voies fort intéressantes pour l'avenir de ces établissements : 

Lors des journées du livre numérique à Bruxelles le 4 octobre 2010, Marc Maisonneuve nous explique comment Mettre le numérique au service d’un nouveau modèle de bibliothèque. Partant du constat que les bibliothèques n'arrivent plus à séduire le public, à cause de l'inadéquation entre l'offre et la demande, il préconise l'invention de nouveaux modèles en exploitant les apports de ce grand allié qu'est le numérique. Grâce à Internet, au livre numérique et aux outils et logiciels de pointe de lecture et de geston documentaire, on peut rénover et diversifier les services de tous les types de bibliothèque :  bibliothèque de prêt, bibliothèque en ligne et bibliothèque de loisir.

Des servcies innovants, déjà en place dans certaines bibliothèques

 

Avec Anne-Gaëlle Gaudion, nous découvrons d'étonnantes technologies qui induisent des pratiques innovantes en matière d'information, de documentation et de lecture. Sa présentation, relevant du management stratégique des bibliothèques et intitulée  Technologies et bibliothèques : des services innovants?, nous fait découvrir une large panoplie de services qui bousculent des pratiques que je considère maintenant comme quasi ancestrales par rapport à tout ce qu'on ose et peut faire en matière de management des bibliothèques.

Le prêt se fait par exemple automatiquement via un distributeur; on peut emprunter des ordinateurs portables ou des liseuses, des tablettes avec accès  aux ressources à durée limitée dans le temps. Que diriez-vous par ailleurs d'un Copyparty, rendez-vous où chacun amène son propre dispositif pour copier, je dis bien copier, des documents en prêt dans les bibliothèques, ce qui n’est pas du tout du goût de la BNF d'ailleurs. Sinon, il y a la lecture numérique dans un salon de lecture s’il vous plait avec tablettes et liseuses. 

Comme l'audience des jeux vidéos a explosé au cours des 10 dernières années, de même que le temps passé sur le jeu, on a tendance à penser que ça concurrence les bibliothèques. Or, selon Yves Leroux dans son ouvrage "Les jeux vidéo ça rend pas idiot", le jeu vidéo est un produit culturel à part entière même si son objectif premier est de divertir. Il relève du champ des cultures populaires, que les bibliothèques ont vocation à diffuser et à soutenir dans leur diversité. Alors, faisons entrer les jeux vidéo dans les bibliothèques !

D'une façon générale, l'innovation par les technologies garantit la diffusion et le partage dans la liberté et l'absence de censure. C'est le cas avec la PirateBox qui n'est pas si "amorale" que son appellation le laisserait croire : c'est un dispositif électronique portable, composé d'un routeur et d'un dispositif de stockage, créant un réseau sans fil qui permet aux utilisateurs qui y sont connectés d'échanger des fichiers anonymement et de manière locale. Imaginez ce que cette technologie permet aux établissements privés d'Internet. L'innovation consiste enfin à donner la main aux usagers qui participent et créent dans et par leurs bibliothèques : activités autour de jeux vidéos (tournois, expositions, conférences, pages de fans) ou de fablabs (création d'outils numériques d'édition par exemple). 

Tout ça donne principalement envie de courir dans la bibliothèque de demain, qui existe peut-être déjà à côté de chez vous !

Mettre le numérique au service d’un nouveau modèle de bibliothèqueMarc Maisonneuve, 4 octobre 2010

Technologies et bibliothèques : des services innovants?, Gaudion Anne-Gaëlle, 07 mars 2013

Illustration : Gts/shutterstock.com


Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire