Par Francine Clément  | f.clement@cursus.edu

Quand l'université française s'intéresse au jeu sérieux

Créé le mardi 10 septembre 2013  |  Mise à jour le mardi 10 septembre 2013

Quand l'université française s'intéresse au jeu sérieux Copyright Ostill via Shutterstock.com

Les universités françaises explorent le domaine des serious games, ces outils de formation interactifs qui allient jeu vidéo et scénario utilitaire et qui se développent sur le modèle des applications technologiques purement ludiques. C'est un nouveau domaine pour des chercheurs universitaires qui s'associent et créent des réseaux, parfois avec des partenaires du secteur privé.

Sciences du jeu

Le premier numéro de la revue en ligne Sciences du jeu vient de paraître. Avec un comité de rédaction constitué d'universitaires français et québécois, basée au Centre de recherche EXPERICE (Paris 13), la nouvelle revue a pour objectif de développer la recherche en langue française sur le jeu, de lui donner une visibilité, de nourrir le dialogue entre les disciplines autour de cet objet, et de susciter des débats. Sciences du jeu est consacrée à l'étude de l'apprentissage informel par le jeu, sous toutes ses formes. Les pratiques multimédias et les jeux vidéos en font partie mais pas exclusivement, précise t-on dans la présentation. Le premier numéro de l'automne 2013 traite des sciences du jeu telles que les a définies le philosophe Jacques Henriot, à qui on rend hommage. À suivre.

Serious Game Research Network/Lab

Le groupement d'intérêt scientifique Serious Game Research Network, né tout récemment (mai 2013) rassemble une dizaine d'acteurs de la région toulousaine : centres universitaires, instituts de recherche, communauté d'agglomération associés à une société privée leader dans l'édition de serious games (KTM Advance) et à un laboratoire indépendant de recherche et de développement dédié, notamment, à l'étude des jeux sérieux (Ludoscience). Le but du SGRN est de créer un environnement interdisciplinaire de recherche, de développement et de diffusion de serious games au sein duquel des scientifiques et des industriels mettent en commun leurs expertises, (en informatique, didactique, psychologie, sociologie) à un moment où le marché français du jeu sérieux est en forte croissance. On ne se surprend plus de tels partenariats de l'université avec l'industrie dans un contexte économique fragile, qui peuvent pourtant rendre délicate l'évaluation des jeux par les universités, tel qu'on le souligne dans l'excellent article de David Larousserie, Les jeux sérieux au banc d'essai, dans la section science et techno du site lemonde.fr. Cet article donne en outre des définitions du jeu sérieux et de la gamification ainsi que des exemples de jeux et quelques résultats de recherches sur l'efficacité relative de ces jeux utilitaires. 

Le but précis du SGRN est de mutualiser les ressources, apporter une réponse innovante aux besoins en formation initiale et en formation pour l'industrie et soutenir des projets de recherche et développement à finalité économique.  Les secteurs de la formation en santé et en génie mécanique sont plus particulièrement ciblés dans les premières réalisations de l'organisation. Sous la direction de Pierre Lagarrigue, enseignant-chercheur au Laboratoire de Génie mécanique, le Serious Game Research Lab accueille, au Centre universitaire Jean-François Champollion,  les chercheurs et ingénieurs du PRES Université de Toulouse dont les axes de recherche sont les études préalables à la conception de jeux sérieux, le développement d'outils d'aide à leur conception, le développement de prototypes et l'évaluation de leur utilisation dans un contexte d'enseignement. Deux projets autour de jeux y ont notamment vu le jour : 3D Virtual Operating Room et Mecagenius.

Play Research Lab

Le Play Research Lab, porté par la chambre de commerce et d'industrie du Grand Hainaut (Valenciennes) en collaboration avec des universités, s'intéresse plus particulièrement à l'évaluation du serious game et de la gamification : évaluation des jeux eux-mêmes, des usagers de ces jeux et des écosystèmes où sont implantées les applications (écoles, entreprises, etc.). Dans une  courte entrevue vidéo accordée à Ludovia Magazine (Ludomag), Julian Alvarez, chercheur au département des Sciences de l'Éducation à l'Université de Lille 1 et responsable du développement et de la recherche au PRL, en explique les objectifs : dynamiser le tissu industriel local grâce à la recherche et au développement de jeux sérieux compétitifs sur le marché international.

Des chercheurs invités aux e-virtuoses, un événement porté par le PRL, ont partagé les résultats de leurs études sur les jeux sérieux. Julian Alvarez mentionne que les recherches ont permis de souligner l'importance de l'accompagnement dans les écoles et les entreprises, notamment au moment de la conception des jeux, de l'implémentation dans une formation globale et du transfert de l'apprentissage dans la vie quotidienne. D'autres résultats de recherche mentionnés aux e-virtuoses et rapportés par Alvarez montrent que le jeu permet de faire ressurgir des connaissances antérieures chez le joueur et ont souligné l'importance d'une distanciation, d'un recul du joueur par rapport au jeu pour favoriser un réel apprentissage.

SOURCES

Magazine en ligne Sciences du jeu : http://www.sciencesdujeu.org/ [consulté le 9 septembre 2013]

Centre Universitaire Jean-François Champollion Création du Serious Game Research Network : http://www.univ-jfc.fr/actu/creation-du-serious-game-research-lab [consulté le 9 septembre 2013]

Play Research Lab de Valenciennes sur Ludovia.com : http://www.ludovia.com/2013/06/le-play-research-lab-de-valenciennes-presente-par-julian-alvarez/ [consulté le 9 septembre 2013]

Le Monde.fr Sciences Les jeux sérieux au banc d'essai : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/06/10/les-jeux-serieux-au-banc-d-essai_3427390_1650684.html [consulté le 9 septembre 2013]

Image d'en-tête : Ostill via Shutterstock.com

À voir aussi  :

Michel Lavigne, Serious games : que devient le plaisir ludique ? et Analyses de serious games par un public étudiant sur Academia.eu [consultés le 9 septembre 2013]

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire