Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

Speach.me, une plateforme pour le partage des savoirs

Créé le mardi 2 décembre 2014  |  Mise à jour le mercredi 3 décembre 2014

Speach.me, une plateforme pour le partage des savoirs

Il existe des centaines de plateformes d’e-learning, plus connues sous le nom de LMS, Learning Management Systems. La vogue des MOOC en a vu naître quelques-unes de plus, qui tranchent sur les plateformes habituelles. Faites pour supporter un nombre important de participants parmi lesquels une énorme majorité n’a jamais suivi un cours en ligne, elles disposent de fonctionnalités limitées, ce qui n’a pas été sans incidence sur la qualité des cours massifs proposés.

Mais ces plateformes présentent malgré tout un énorme avantage : leur simplicité. Du moins, c’est ce que l’on attend d’elles, de manière à ce que les utilisateurs, qu'ils soient apprenants ou concepteurs de cours, puissent s'en emparer sans bagage informatique excessif.

Et sur ce terrain, à côté des marques les plus connues parmi les plateformes propriétaires (Coursera, Solerni, Coorpacademy…) ou open source (open edX, Canvas, Moodle qui essaie de trouver sa place…), des startups développent des produits originaux, au plus près des besoins.

C’est le cas de Speach.me, entreprise localisée à Nantes (France), ayant développé la plateforme du même nom. Nous avons rencontré Najette Fellache, CEO de SpeachMe, pour une conversation à bâtons rompus sur les fonctionnalités de la plateforme et les bouleversements en cours dans le domaine de la formation professionnelle.


Speach.me, c’est un drôle de nom ! Pourquoi avez-vous appelé votre plateforme de cette manière ?

Speach est la contraction de speech et de teach : une intervention orale pour former. Notre plateforme facilite en effet la réalisation, l’intégration et la distribution de vidéos réalisées par tous ceux qui ont des savoirs et savoir-faire à partager. Ces vidéos, nous les appelons des “speach”.


Présentation de la plateforme Speach.me :

 

Un mode de développement agile pour des fonctionnalités au plus près des besoins

Speach.me est donc une sorte de YouTube de la formation ? Un portail sur lequel tout le monde peut déposer sa vidéo en espérant atteindre la célébrité ?

Non, pas tout à fait… Speach.me est une plateforme pour les formateurs et organismes de formation qui souhaitent créer et vendre des modules de formation en ligne, mais aussi un espace de partage de savoir entre les collaborateurs d’une entreprise ou, plus généralement, les membres d’un groupe, que celui-ci soit composé de quelques dizaines ou de plusieurs milliers de personnes. La philosophie ayant présidé à la naissance de Speach.me est celle du partage, de la mise en réseau, ou encore du connectivisme : nous nous sommes efforcés de créer un outil facilitant la création, la distribution et la diffusion de capsules de formation par tous, quel que soit leur statut, leur place dans le groupe.

Par “capsules de formation”, j’entends non seulement les vidéos que tout un chacun peut créer, mais aussi les textes, annotations, discussions… qui vont se greffer autour des vidéos. Speach.me permet d’intégrer toutes sortes de formats de documents (textes, vidéos, sons, photos…) et dispose d’intéressantes fonctionnalités de personnalisation des parcours. Par exemple, un outil de prise de notes pendant le visionnage des vidéos. On peut ensuite conserver ses notes dans son espace personnel, les partager avec l’ensemble du groupe ou avec certaines personnes seulement. Dans l’espace vidéo, on peut aussi déposer des commentaires publics ou privés. Ces fonctionnalités ouvrent de belles perspectives aux formateurs : ils peuvent par exemple demander aux apprenants d’enregistrer un “speach” et le corriger en ligne, dans l’espace “commentaires”. Les membres d’un groupe travaillant à distance peuvent aussi se commenter les uns les autres de cette façon…


Justement, la plupart des plateformes de nouvelle génération, nées avec / pour les MOOC, ne permettent pas de créer des espaces de travail privés, réservés à de petits groupes. Si j’ai bien compris, Speach.me offre cette possibilité ?

Tout à fait. Plusieurs de nos clients nous demandaient cette fonctionnalité, nous l’avons donc développée. Nous fonctionnons de cette façon, avec beaucoup d’agilité : si nous recevons plusieurs demandes allant dans le même sens, nous faisons rapidement évoluer le produit. Cela ne prend que quelques semaines, car nous disposons de nos propres développeurs. Par exemple, Speach.me dispose depuis sa création d’importantes fonctionnalités de reporting car nos clients (grosses PME, grands groupes…) attachent beaucoup d’importance à l’analyse des données retournées par la plateforme. Nous nous tenons au plus près de leurs besoins. Ce qui nous a amenés aussi à développer très récemment la fonctionnalité de gestion de groupes dont nous parlions, et une solution de classe virtuelle intégrée.


Pourquoi souhaitez-vous tout développer en interne ? Il y a pourtant de très nombreuses briques fonctionnelles prêtes à l’emploi sur le marché !

C’est vrai, mais nous souhaitons assurer une cohérence globale entre les fonctionnalités de Speach.me. Notre mot d’ordre c’est : simplicité ! Nous ne souhaitons pas que l’utilisateur mette des heures à comprendre comment utiliser tel ou tel outil, ni qu’il ait le sentiment de changer d’univers en changeant de fonctionnalité. Nous préférons donc développer nos propres solutions plutôt que d’adapter celles qui existent sur le marché. Cela ne nous revient finalement pas plus cher et nous pouvons faire évoluer notre produit comme nous l’entendons.


Valoriser les compétences partout où elles se trouvent

Depuis quand Speach.me est-elle disponible et qui l’utilise aujourd’hui ?

Nous avons commencé la recherche développement sur le produit à la fin de l’année 2012. La commercialisation de la plateforme a démarré au début de l’année 2014. Aujourd’hui, moins d’un an après, nous avons une cinquantaine de clients. Parmi ceux-ci, on trouve une majorité de PME, des associations, mais aussi de grands groupes tels que Bouygues Telecom ou Airbus. En 2015, nous allons embaucher des commerciaux et des développeurs qui viendront renforcer l’équipe actuelle composée de 8 salariés.


À quoi tient cette success story ?

Probablement à une bonne synchronisation entre notre offre et une demande pas nécessairement très claire au départ, plutôt diffuse, mais qui correspondait malgré tout à un constat largement partagé : on ne peut plus former et se former aujourd’hui comme on le faisait voici 15 ou même 10 ans. Les savoirs et savoir-faire sont partout dans le collectif de travail, il est illusoire de prétendre que tel ou tel service peut avoir le monopole de leur formalisation et de leur diffusion. Encourager chacun à partager ce qu’il sait est non seulement une manière de valoriser ce que l’on appelle les savoirs tacites, ceux qui ne sont écrits nulle part, mais aussi de les entretenir et de les faire grandir. Car si l’on n’utilise pas une compétence, elle disparaît. La formaliser et la partager en acceptant de la mettre en débat constitue une stratégie intéressante pour stabiliser et enrichir les savoirs et les bonnes pratiques. Et tout le monde en profite, celui qui a apporté son savoir-faire de base comme ceux qui le complètent avec leurs propres expériences, et ceux qui se l’approprient.

 

Vous constatez de l’intérêt dans les départements RH, pour ce genre de partage de compétences ?

De plus en plus. Il a suffi de quelques mois pour que les responsables formation et entrepreneurs comprennent l’intérêt des MOOC et des SPOC (des cours massifs internes à un collectif de travail). Leurs réticences initiales quant à l’interaction et à la transversalité sont en train de disparaître. Ce qui les interroge encore, en revanche, est le phénomène de la massification. Comment gérer un groupe de plusieurs centaines ou milliers d’apprenants ? Comment concilier l’autonomie de chacun et la prescription de résultats, en termes d’atteinte d’objectifs de formation, par l’entreprise ? Comment accompagner ceux qui rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages ? Voilà les questions auxquelles réfléchissent actuellement les services de formation.


ITyPA 3 sur Speach.me

Vous distribuez actuellement sur Speach.me un cours très particulier : ITyPA 3… La troisième version du MOOC ”Internet, tout y est pour apprendre”, conçue et animée par un collectif composé pour sa plus large part de participants des distributions antérieures, autour de Simon Carolan, formateur et doctorant à Centrale Nantes.
Comment l’équipe d’ITyPA et Speach.me se sont-ils rencontrés ?

L’équipe d’ITyPA avait connu d’importantes difficultés techniques l’année passée. Simon était donc à la recherche d’une solution efficace et sans souci ! Le groupe a apprécié la facilité d’utilisation de Speach.me. De notre côté, nous avons mis notre plateforme à disposition de Centrale Nantes à un prix avantageux, car ITyPA représente une sorte d’idéal de la construction de connaissances pour nous, en même temps qu’un bel espace de démonstration de ce que permet la plateforme.


Qu’appréciez-vous particulièrement sur ITyPA ?

Le fait que le cours soit animé par un collectif, que les participants s’appuient beaucoup les uns sur les autres, et qu’il n’y ait pas un “message” unique transmis du haut vers le bas. Nous le savons tous, ce n’est pas comme ça que l’on apprend et que l’on progresse : à côté des connaissances objectives, des procédures, il y a l’expérience de chacun et de tous, qui crée du savoir-faire et questionne ce que l’on croyait incontestable. ITyPA, c’est cela : un questionnement permanent, un bouillonnement et des gens qui trouvent leur chemin, qui structurent leurs pratiques au travers des interactions, des conversations avec les uns et les autres.


Vous recommanderiez ce modèle de formation à vos clients ?

Ce n’est pas à moi de leur recommander ceci ou cela, ils ont tous leurs propres contraintes et priorités ! Notre ambition est plutôt de donner à voir la diversité des modalités de formation. S’ils veulent modifier leurs pratiques, changer, nous les accompagnerons.


Pour en savoir plus :

Speach.me : http://speach.me/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/Speachme?fref=ts

Sur Twitter : https://twitter.com/SpeachMe

Présentation de Speach.me par Najette Fellache dans le cadre de Nantes Digital Week, septembre 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=FN_XKhiMJuE

ITyPA 3 : http://itypa.speach.me/ Ce MOOC se termine le 10 décembre, vous pouvez encore vous y inscrire si vous souhaitez découvrir la plateforme et ses fonctionnalités.

Illustrations :
En-tête : Najette Fellache, avec son aimable autorisation.
Corps de texte : page d'accueil d'ITyPA 3 sur Speach.me

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire