Par Philippe Menkoué  | p.menkoue@cursus.edu

Des applications linguistiques pour apprendre les langues africaines

Créé le mardi 2 février 2016  |  Mise à jour le jeudi 17 mars 2016

Des applications linguistiques pour apprendre les langues africaines

Hausa, Kiswahili, Chichewa, Duala, Lingala, Yoruba, Luo, Malagasy, Wolof, Camfranglais, Nouchi et tutti quanti, près de 2 000 langues sont parlées en Afrique. Longtemps étouffées par les langues dites « officielles » et très souvent héritées de la colonisation telles que le français, l’anglais, l’espagnol ou le portugais, elles semblent aujourd’hui connaitre un certain regain d’intérêt, et la démocratisation de l’accès à Internet y est pour beaucoup.

Applications mobiles, sites web spécialisés et autres, loin des initiatives gouvernementales, plusieurs acteurs se battent pour faire (re)vivre les langues vernaculaires d’Afrique. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Le web peut-il véritablement donner une seconde vie à ces langues ? Etat des lieux.

Mukazali : une encyclopédie en ligne pour apprendre le lingala 

C’est l’idée qu’a eu la romancière congolaise Alpha Mobe, créatrice de « Mukazali», une application pour smartphones et tablettes, permettant d’apprendre le Lingala. Son principe de fonctionnement est simple, car il s’agit en fait d’ « un dictionnaire français-lingala et lingala-français, contenant 2600 mots en français et 2000 en lingala », une langue parlée dans plusieurs pays africains comme la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine, le Congo-Brazzaville, le Burundi ou encore l’Angola, pour ne citer que ceux-là.

Apprendre le Wolof  avec Linguarena Wolof

Cette application iPhone gratuite, qui a pour but « de vous enseigner le wolof, principale langue du Sénégal, également parlée en Gambie et en Mauritanie » comme elle se présente elle-même. Elle s’adresse à toute personne s’intéressant à cette langue et vous propose notamment :

« 15 dialogues audio illustrés sous forme de bandes dessinées, un vocabulaire des mots nouveaux de chaque dialogue, un vocabulaire des mots nouveaux de chaque exercice, un vocabulaire thématique, la prononciation audio de tous les mots du vocabulaire, l’essentiel de la grammaire wolof expliquée en détails, des exercices pour chaque leçon pour évaluer vos progrès et un vrai dictionnaire wolof-français de 1240 mots et français-wolof de 1294 de mots. Sa barre de recherche vous permet également de trouver facilement un mot wolof ou français, un alphabet wolof écrit et en audio et 15 belles illustrations sur la culture sénégalaise».

Apprendre le Bambara, le Luganda ou le Twi sur Africatongues

Le Bambara, le Luganda et le Twi, très répandues respectivement au Mali, en Ouganda et au Ghana sont les trois principales langues mises à l'honneur dans le cadre du projet Africatongues, qui « donne l’opportunité et la chance à tout le monde d’apprendre ces langues par écrit et par audio ».

Linguarena propose également une application gratuite pour Apprendre le Bambara

Learn Swahili, Learn to speak Haoussa

Dans la même veine, Learn Swahili et Learn to speak Haoussasont des applications gratuites pour apprendre deux (02) des langues africaines les plus parlées en Afrique que sont l’Haoussa et le Swahili. Mais, bien plus que de simples dictionnaires, ces applications offrent en plus, quelques activités d’une grande pertinence pédagogique, tout en rendant l’apprentissage plus ludique.

Ainsi, Learn Swahili propose par exemple une liste de mots qui, lorsque l’on clique sur l’un d’eux, fait apparaitre une image l’illustrant et le mot en question est lu par l’application. De même, des exercices de mémorisation vous sont proposés.

« L’appli vous montre 4 images en définissant leur contenu à haute voix puis les mélange. C’est ensuite à vous de trouver l’image correspondante à celle annoncée par l’appli ».

Une approche ludoéducative que l’on retrouve rarement sur des applications de ce type.

Et la santé n’est pas en reste

Dans un tout autre registre, l’application « Prévention Ebola », développée par Dawkin’s Kamara informaticien ivoirien, est une plateforme de sensibilisation en langues locales (l'attié, le baoulé, le bété, le dioula et le guéré) sur cette maladie qui a récemment sévi dans nombre de pays d’Afrique de l’Ouest. Accéder à de l’information médicale de qualité tout en révisant son patois.

Préserver et mettre en valeur la richesse linguistique du continent, telle semble être la motivation de ces africains qui se sont lancés le défi de créer des applications mobiles pour apprendre les langues de leurs pays d’origine.

Animés par ce désir de voir préserver une part importante de leurs identités culturelles, ils sont de plus en plus nombreux à mettre en place des initiatives visant à vulgariser leurs langues vernaculaires.

Illustration : Gilles Paire / Shutterstock.com

Références :

- Cana, F. Alpha Mobe innove en créant une application permettant de mieux apprendre les langues. Revista Mito, 18 mars 2015. Lien : http://revistamito.com/alpha-mobe-innove-en-creant-une-application-permettant-de-mieux-apprendre-les-langues/

- Apprendre le wolof avec Linguarena : gratuit.  19 octobre 2015. Lien : https://www.mobileaction.co/app/ios/fr/apprendre-le-wolof-avec-linguarena-gratuit/583730179

- Apprendre le bambara avec Linguarena : gratuit.
https://itunes.apple.com/fr/app/apprendre-le-bambara-avec/id1071617711?mt=8

- Konate, B. Apprendre les langues africaines en ligne. Fasokan. 18 décembre 2011. Lien : http://fasokan.com/2011/12/18/apprendre-les-langues-africaines-en-ligne/

-  3 appli Android gratuites pour apprendre le Woloff, le Swahili et l’Haoussa. Afrique IT News. 09 mars 2013. Lien : http://www.afriqueitnews.com/2013/03/09/3-appli-android-gratuites-pour-apprendre-le-woloff-le-swahili-et-lhaoussa/

-Hauteville, J-M. Une application pour sensibiliser à Ebola. Deutsche Welle. 05 septembre 2014. Lien : http://www.dw.com/fr/une-application-pour-sensibiliser-%C3%A0-ebola/a-17904961

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Alpha
  • 27 avril 2016 à 15 h 03

MUKAZALI

Chers Amis, Un grand merci pour cet article court et précis. Cordialement,

Répondre