Par Sandrine Benard  | sandrine.fle@outlook.fr

Doit-on payer pour apprendre une langue en ligne ?

Créé le lundi 28 mars 2016  |  Mise à jour le dimanche 15 mai 2016

Doit-on payer pour apprendre une langue en ligne ?

De nos jours presque tout se paye, se monnaye. Le temps du troc est bien loin et semble révolu. Impossible aujourd’hui de penser pouvoir échanger, par exemple, des services de couture contre des services de menuiserie ou encore de troquer trois moutons contre une pirogue…

Mais qu’en est-il de l’éducation ? Certes, cela dépend du pays, mais en général au XXIe siècle, celle-ci est laïque et gratuite, permettant d’offrir le plus libre et large accès à une clientèle diversifiée. Qu’en est-il des langues ? 

L’offre de services

Apprendre une langue, il y a plusieurs manières de le faire : à l’école (formation initiale), à l’université (études approfondies à vocation professionnelle) ou encore dans des écoles de langues spécialisées. Ici, on parle davantage des lieux plutôt que des manières. Les deux véritables manières seraient plutôt «en présentiel» (en groupe classe, en cours privés) ou de façon autonome. Par autonome, entendons-nous sur le fait que cela vient d’une volonté propre à l’individu de suivre un tel cours. Celui-ci peut se présenter sous le format classique livresque (méthodes de langues telles qu’Assimil), numérique (cd/dvd-rom, application, podcast…) ou en ligne (des sites d’apprentissage online).

Bien évidément, que ce soit dans un lieu ou dans un autre, par un média ou par un autre, l’aspect financier sera différent : Aussi, pourra t-on passer de la totale gratuité à des frais effarants ! Maintenant, il s’agit de savoir si ces dépenses peuvent être justifiées au vu de la qualité de l’enseignement et de la pertinence de l’apprentissage dispensées.

Les meilleurs logiciels 

Pour commencer, on peut s’intéresser au top 10 des meilleurs logiciels payants pour apprendre le français, selon TopTen Reviews.

Les prix oscillent entre 16 Euros (23$ CA) et 205 Euros (304$ CA). Étonnament, le moins cher est justement le 2e meilleur programme ! 

Il semble qu’Easy French Platinium, de la compagnie Individual Software, n’ait eu aucune peine à se hisser en haut du classement, et ce, en dépit d’un coût peu élevé, passant haut la main devant un concurrent au nom (et prix) prestigieux, tel Rosetta Stone (4e position, le plus cher de la liste) ou encore des précurseurs comme Pimsleur Unlimited (7e position, 134 Euros) ou Talk Now ! (10e position, 35 Euros).

Comme quoi, le prix ne semble pas justifier la qualité apparemment… Pourtant tous ces programmes ont été jugés selon les mêmes critères (contenu des leçons, polyvalence de l’apprentissage, outils d’enseignement et service client) en répondant à une classification précise et pointilleuse. Plusieurs points, tant pédagogiques que techniques, ont été évalués et le constat est sans appel.

Les méthodes de langue en ligne

Passons maintenant aux méthodes de langues en ligne. Sur Internet, les sites spécialisés foisonnent. Il s’agit toutefois d’en distinguer deux catégories : les gratuits et les payants. Vous avez trouvé un site pour apprendre l’anglais gratuitement ? Merveilleux ! Mais est-ce vraiment gratuit à 100% ?

Déjà, comment savoir si vous vous trouvez sur un site gratuit ou payant ? Un élément essentiel qui saute aux yeux : la présence de publicités sur le site. Ces éléments apparaissent comme annonceurs et commanditaires et servent à financer le site qui s’auto-finance lui-même. Vous êtes donc bien sur un site gratuit, mais là encore, il convient de vérifier jusqu’où cette gratuité est possible.

Étape numéro 1

Utilisons les mots clés suivants sur un moteur de recherche : «apprendre l’anglais en ligne gratuitement». Énormément de réponses bien sûr, mais avec la mention «annonces»… vous pouvez donc être sûrs que ceux-ci sont payants. Évitons-les dans l’immédiat et cliquons sur le premier lien non-subventionné : anglaisfacile, dont il existe plusieurs autres déclinaisons linguistiques (allemand, espagnol, français, italien, néerlandais, japonais, latin et provençal), le principe est simple : le cours, suivi de l’exercice. Le tout, gratuit. Simple, rapide et efficace. Par contre, il faut savoir chercher et trouver ce qui nous convient car il n’y a pas vraiment de cursus établi.

Étape numéro 2

Refaisons la même recherche en omettant le terme «gratuitement». Vous remarquerez que les liens sont quasiment les mêmes, y compris celui de notre site anglaisfacile dont la gratuité n’est même pas remise en question… Pas de problème, nous allons donc passer aux professionnels.

Ici, aucun doute possible, il s’agit d’écoles de langues spécialisées aux noms déjà connus : EF, Babbel, Telelangue, Lingoda, SpeakPlus… Ici, bien souvent, vous avez droit à un cours gratuit «d’exploration», qui vous permet de voir si le système vous plait et de tester votre mise à l’aise à ce type d’enseignement virtuel. Après, plusieurs formules vous sont proposées, souvent des abonnements au mois ou des forfaits d’un certain nombre d’heures (entre 10-15-30 et 40h). Les prix varient. Si on prend l’exemple d’EF, spécialisé en anglais, trois forfaits sont proposés : 69 Euros par mois (engagement d’un an), 79 Euros (engagement de 3 mois) ou 99 Euros par mois (sans engagement). Chacune de ces formules propose des cours particuliers, collectifs, l’accès à une plateforme dédiée et des préparations spécialisées (TOEIC, TOEFL…).

Bien évidemment, le but du jeu est de «magasiner» son site d’apprentissage de langues en ligne, chacun offrant des prestations et des tarifs différents.

Étape numéro 3

Les applications pour tablettes et téléphones intelligents. Une simple recherche sur l’App Store (Apple) ou le Play Store (Android) permet de trouver, là aussi, bon nombre d’applications consacrées à l’apprentissage des langues.

Les plus célèbres, Babbel, Mosalingua, Busuu, Duolingo … sont plutôt efficaces et pertinentes. Si les trois premières deviennent rapidement payantes, la dernière est gratuite. Laquelle est la plus compétente ? Pour le vocabulaire, Duolingo est particulièrement intéressant, mais insuffisant pour apprendre une langue. Busuu présente un peu les mêmes caractéristiques. Ces deux applications sont donc pratiques, mais pas fonctionnelles pour parler une langue, on peut leur préférer les options payantes suggérées par Babbel, Busuu et Mosalingua si on veut aller au bout de l’apprentissage. Ici donc, il faut mettre la main au porte-monnaie !

Étape numéro 4

Les réseaux sociaux. Certes, on est loin du temps du troc, néanmoins, une forme d’apprentissage particulière s’en rapproche quelque peu, il s’agit des réseaux sociaux, de la recherche de correspondants en ligne. Ce système peut s’avérer très convivial et permet, outre le fait de s’instruire, de se faire des amis. Le principe est simple.

  1. vous vous rendez sur des sites comme Easylangueexchange ou Hellolingo, 
  2. vous indiquez votre langue maternelle (ex : français),
  3. vous précisez la langue que vous souhaitez apprendre (ex : russe),
  4. le site génère des utilisateurs qui vous correspondent, à l’inverse (un Russe qui veut apprendre le français) et
  5. vous pouvez contacter cette personne et commencer à discuter, soit par le biais de programmes qui vous guideront, soit sur une base libre.

Un site très populaire comme Babbel propose également une option similaire et invite même les apprenants à s’autocorriger leurs productions écrites et orales, en plus de leur apprentissage personnel.

Apprendre tout en enseignant, c’est un excellent échange de bons services, en plus, l’aspect humain joue beaucoup et de belles amitiés peuvent naître de telles rencontres, sans oublier l’important aspect culturel inhérent, qui sera bien plus fort que sur une application virtuelle robotisée.

Finalement 

En fin de compte, l’apprentissage virtuel d’une langue peut se faire selon les moyens de chacun. En effet, grâce à la richesse du catalogue numérique, on peut trouver aussi bien du payant que du gratuit, ceci dit, il est bien normal qu’on ne doive pas s’attendre à la même qualité pédagogique pour un produit gratuit et un produit payant.

Le piège, en fait, est de se laisser charmer par un site qui propose une offre alléchante gratuite (Babbel), que l’on trouve immédiatement pratique, conviviale et bien organisée. On a envie de continuer, mais là… on tombe sur l’inévitable message «pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit, abonnez-vous !», alors oui, si vraiment vous y tenez, faites-le.

Les sites gratuits, même s’ils proposent un bon contenu, ne seront jamais assez complets pour tous les besoins. Tout dépend donc de ce dont vous avez besoin et à quel niveau. Si vous voulez simplement améliorer votre vocabulaire ou votre grammaire, des sites comme Anglaisfacile sont très bien faits. Toutefois, si vous avez besoin de faire évoluer votre niveau linguistique pour votre carrière, n’hésitez pas à investir dans une bonne formation à une école en ligne.

La qualité se paye !

Illustrations :  robuart, Creativa Imagescybrain - Shutterstock 

Sources

Top 10 des meilleurs programmes d'apprentissage des langues - TopTenReview
http://learn-french-software-review.toptenreviews.com

Anglaisfacile - http://www.anglaisfacile.com

EF - http://englishlive.ef.com/

Telelangue - http://telelangue.com

Lingoda - https://www.lingoda.fr

Babbel - https://www.speakplus.fr/

Busuu - https://www.busuu.com/fr/

Mosalingua - https://app.mosalingua.com/

Duolingo - https://www.duolingo.com

Easy language exchange : http://www.easylanguageexchange.com

Hello Lingo (ex Live Mocha) : http://www.hellolingo.com

My language exchange : http://www.mylanguageexchange.com

My happy planet (expérimental) : http://www.myhappyplanet.com

Répertoire des sites de correspondance scolaire et linguistique : http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/11315/repertoire-des-sites-correspondants-scolaires-linguistiques

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Eduardo
  • 8 août 2016 à 14 h 02

Penpaland pen pals

Je recommande https://www.penpaland.com est site d'échange linguistique Android http://app.appsgeyser.com/Penpaland

Répondre