Par Élodie Lestonat  | e.lestonat@cursus.edu

KidZania, un parc d’attraction où les enfants travaillent pour s’offrir des loisirs

Créé le samedi 21 mai 2016  |  Mise à jour le lundi 30 mai 2016

KidZania, un parc d’attraction où les enfants travaillent pour s’offrir des loisirs

KidZania est un parc d’attraction pour enfants d’un nouveau type. A KidZania, ces derniers ne montent pas dans des wagonnets pour parcourir en hurlant de bonheur, ou de terreur, les pentes endiablées de montagnes russes. Non ! A KidZania : ils jouent à « la vraie vie ».

Le premier de cette nouvelle génération de parc est l’œuvre de Xavier Lopez Ancona et a vu le jour au Mexique en 1999. Et depuis, ce sont près d’une vingtaine de franchises qui sont apparues dans le monde. La dernière en date vient d’ouvrir ses portes à Londres sous les commandes de Joel Cadbury, l’héritier des chocolats du même nom. 7 000 m2 et 20 millions de livres d’investissement attendent les futurs visiteurs qui s’ajouteront aux 35 millions qui ont déjà fait le succès de ce nouveau concept de parc à thème.

KidZania, éduquer en divertissant

KidZania est un lieu de divertissement, mais également un lieu d’éducation. C’est avec l’objectif de devenir un des leaders de l’industrie de l’edutainment que son créateur a mis au point ce monde miniature dans lequel les enfants vont apprendre en jouant.

KidZania a l’ambition d’enseigner à nos enfants le fonctionnement capitaliste de notre société en les immergeant dans un quotidien construit à leur échelle sous la forme d’une ville. Là, ils trouveront toute la matière nécessaire pour se comporter comme des adultes et affronter avec succès les différentes épreuves de la vie de tous les jours : une agence de présentation des métiers pour s’orienter dans la vie professionnelle, une banque pour ouvrir un compte et déposer ses économies, une université pour acquérir un diplôme, un supermarché pour faire ses courses, un hôpital pour se soigner, des restaurants pour se restaurer, etc…

Un monde d'adultes à l'échelle des enfants

Pour un peu plus de 36 euros, chaque enfant dispose de 4 heures pour jouer le rôle d’un citoyen de KidZania. Une hôtesse d’accueil lui donne à son entrée dans le parc une somme de 44 KidZos pour bien débuter dans sa nouvelle vie tout en lui souhaitant un « que ta journée soit productive ». Sa mission est alors de gagner plus de KidZos en jouant à travailler. Une soixantaine d’ateliers lui sont proposés. Chaque atelier, d’une durée de 10 à 20 minutes, lui permet de découvrir un nouveau métier et lui rapporte un salaire allant de 2 à 12 KidZos.

Une fois ses KidZos en poche, l’enfant apprécie sa nouvelle indépendance financière et apprend maintenant à gérer son budget. Ainsi peut-il tout dépenser dans les boutiques de KidZania ou mettre son argent à la banque où il sera gardé en sécurité en attendant sa prochaine visite, lui permettant de cumuler plus pour s’acheter plus, plus tard. Il peut également passer son permis de conduire ou se payer un parcours universitaire. Ainsi muni de nouvelles compétences, il accèdera à d’autres métiers plus rémunérateurs.

Travailler pour consommer

Les parents ont la possibilité de suivre du regard, au travers de vitres, ce qui se passe dans les ateliers. Par contre, afin « d’améliorer l’immersion des enfants et leur autonomie » ils ne sont pas autorisés à y pénétrer. Chaque parc KidZania étant installé à proximité d’un centre commercial, les parents peuvent en profiter pour faire leur shopping.

En une journée, chaque enfant pourra à tour de rôle être animateur radio, chirurgien-dentiste, livreur de pizza, pompier, éboueur ou bien encore équipier McDonald’s. Si une grande diversité d’activités professionnelles est représentée à KidZania, les marques le sont aussi. British Airways, DHL, Samsung, Renault, H&M, pour ne citer qu’elles, sont partenaires du parc et affichent à ce titre leurs logos en grand sous les yeux des enfants dans les ateliers correspondant à leur cœur de métier. Ce qui laisse parfois les parents dubitatifs, s’explique par « la recherche de réalisme », expliquent les responsables du parc. Néanmoins le dossier de presse destiné aux futurs sponsors présente plutôt le parc comme « un moyen inédit et totalement novateur de consolider votre marque » auprès de vos « clients de demain ».

KidZania, un concept qui pose questions

Bien que leurs enfants quittent généralement le parc avec le sourire et l’envie d’y retourner au plus vite, les parents s’interrogent quant au modèle que KidZania leurs propose. Une société de plein emploi, sans crise économique ou confits sociaux, qui fait l’apologie du capitalisme triomphant et pousse au consumérisme est-il vraiment l’exemple idéal ? Et que penser du concept d’un parc qui prône le travail des enfants ? Certains parents s’inquiètent du discours tenu à leurs enfants alors qu’ils sont seuls dans les ateliers avec les animateurs. Quel en est la teneur ? Quelle idéologie leur est suggérée ?

KidZania est donc un parc d’attraction pour enfants présentant, à travers une représentation miniature de notre société capitaliste, de nombreux aspects pédagogiques. Mais à vouloir trop synthétiser, KidZania a peut-être fini par gommer d’autres aspects, moins reluisant du capitalisme, qu’il serait également de judicieux d’expliquer aux enfants.

 

Illustrations : www.london.kidzania.com , www.kidzania.jp

Références

Jeffries, Stuart. "ENFANTS. KidZania, Parc Pédagogique Ou Marketing Extrême ?" Courrier International. Date de publication 2 novembre 2014. http://www.courrierinternational.com/article/2014/11/02/kidzania-parc-pedagogique-ou-marketing-extreme.

"KidZania: Cette Ville Miniature Immerge Les Enfants Dans La Vie Active - Villes." Les Clés De Demain - Le Monde.fr / IBM. Date de publication 3 novembre 2014. http://archives.lesclesdedemain.lemonde.fr/revue-de-web/kidzania-cette-ville-miniature-immerge-les-enfants-dans-la-vie-active_a-13-4503.html.

Lagadec, Antoine. "Kidzania, L'étrange Parc D'attractions Qui Fait Bosser Les Enfants." Terrafemina : Actus Et Réseaux Au Féminin - Portail D'informations En Ligne - Terrafemina. Date de publication 24 décembre 2014. http://www.terrafemina.com/societe/international/articles/52092-kidzania-letrange-parc-dattractions-qui-fait-bosser-les-enfants.html.

Maret, Charlotte. "KidZania, Un Parc D'attractions éducatif ? "Non, Un Produit De Consommation Détestable" - La Libre.be." La Libre.be - Faisons Vivre L'info. Date de publication 3 juillet 2015. http://www.lalibre.be/light/societe/kidzania-un-parc-d-attractions-educatif-non-un-produit-de-consommation-detestable-559664963570c685851fb551.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire