Par Francine Clément  | f.clement@cursus.edu

Passerelle (s) entre savoir-faire et culture

Créé le mardi 28 juin 2016  |  Mise à jour le lundi 15 août 2016

Passerelle (s) entre savoir-faire et culture Page d'accueil du site Passerelle(s), de la BnF

Passerelle (s), une exposition virtuelle de la Bibliothèque nationale de France, est en ligne depuis l’automne 2015. C’est un site raffiné et foisonnant, d’un très grand intérêt, sur les métiers du bâtiment et l’histoire de ces métiers. Pour la BnF, la publication de cet outil pédagogique fait partie des efforts de diversification des publics. Il vise à favoriser l'accès à la culture des apprentis du bâtiment et des travaux publics et de tous les jeunes en insertion professionnelle. Pour le co-créateur du site, le Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP), le but est de développer auprès des jeunes l’attractivité des métiers du BTP, mais aussi le sentiment d’appartenance et de fierté à la longue tradition de la construction à travers les âges.

On pourrait écrire que ces objectifs sont atteints, et largement surpassés, tant le site est attrayant et captivant. On pourra y naviguer abondamment et découvrir ce que sont, d’une part, ces métiers aujourd’hui et, d’autre part, ce qui constitue l’histoire de ces métiers, des grands chantiers et des bâtiments-phares des différentes époques à travers le monde.  On pourra y trouver des contenus et des informations aux formes variées qui touchent à de nombreuses disciplines, à enseigner ou à explorer, dans une approche concrète qui permet de souligner combien l'histoire du bâti se confond avec l'histoire de l'humanité, mais aussi combien ces métiers sont riches de savoir-faire et de culture.

Construire, les métiers

Le site est divisé en quatre sections aux contenus tous aussi riches les uns que les autres : Constructions, Métiers, Promenades et Carte interactive. Chaque section est à explorer à partir d’un collage virtuel d’images aux contenus cliquables, en lien avec le thème. En passant le curseur sur chacune des illustrations, une icône apparaît et indique le type de document qu’on y retrouvera : document audio, vidéo, illustration interactive, texte, etc. À chaque fois, la découverte est au rendez-vous et dépasse les attentes. À chaque série, on peut consulter les documents illustrés à l’aide de moyens divers qui rendent la consultation fluide et agréable, dès lors qu’on en a compris les différents aspects : diaporama, frise en bas de page, texte, loupe pour consulter, enregistrer ou imprimer les images en haute définition.

Dossiers

Des dossiers sur des sujets précis se trouvent à chaque section de la partie Métiers et comportent d’intéressants textes, richement illustrés. Par exemple, dans la section sur le métier de carreleur, on a accès à des informations sur le carrelage au Moyen-Âge, sur les liens entre le carrelage et l’hygiène et sur les transformations au métier apportées par la révolution industrielle. On trouve également dans chacune des parties des documents vidéos (notamment en provenance de l’INA) ; par exemple, à cette même section « carreleur », un document d’une dizaine de minutes sur la restauration d’un pavement du 13e siècle. À chaque métier, on retrouve également d’intéressantes entrevues filmées avec des jeunes praticiens d’aujourd’hui qui expliquent leur formation, leur métier, leurs projets.

Pour ne donner que quelques autres exemples de ces très nombreux contenus, on retrouve, dans la section sur le menuisier, une frise temporelle illustrée qui donne les principaux styles de meubles et, dans la partie sur le métier de charpentier, un intéressant dossier sur les engins de levage au cours des siècles.  Dans la partie sur le métier de maçon, il y a notamment des textes illustrés sur les migrations en lien avec le métier, sur ce métier au Moyen-Âge et à la Renaissance, les outils au fil des époques et l’organisation d’un chantier. Les différentes sections comportent des albums, des diaporamas accompagnés de textes (à lire ou à écouter) constitués de documents d’archives ou d’œuvres d’époques variées, par exemple celui datant de 1845 qui explique les grèves et les revendications des menuisiers en vue d’obtenir de meilleures conditions de travail.

Des dossiers comportent également des documents audio, des textes littéraires ou des textes de chansons sur les métiers, par exemple cet extrait des mémoires d’un maçon datant de la fin du 19e. Détail intéressant, qui illustre bien le soin qu’on a pris à construire le site, les hyperliens vers Gallica, pour la consultation des textes en entier, sont placés au centre du document, et non pas en bas de page, ce qui incite davantage à lire la référence et à aller consulter le document entier sur la base de données d’origine.

Magnifiques images à explorer

Chaque illustration, magnifique, donne le goût d’en savoir davantage sur le sujet. On peut alors cliquer sur le « T » pour en lire plus : les textes soignés et les légendes détaillées qui accompagnent les œuvres sont tout aussi intéressants. Le seul fait de pouvoir consulter des images numérisées en haute définition de ces œuvres, certaines très anciennes, et de pouvoir zoomer sur des détails intrigants vaut largement le détour. D’autre part, la précision avec laquelle la terminologie propre aux métiers est présentée (la bisaguë, la bédane…)  est tout aussi intéressante. Un glossaire imposant complète d’ailleurs le site.

Certaines images spécifiques sont à explorer de manière interactive, comme par exemple cette illustration numérisée d’un livre du 15e siècle, une allégorie de la déduction, où on peut cliquer pour avoir l’explication de telle ou telle partie de l’image en lien avec le métier de charpentier.

Une carte géographique interactive permet d’avoir accès à (encore !) d’autres dossiers sur des constructions et bâtiments situés dans différentes régions du monde. L’Europe est la zone géographique la plus représentée, mais quelques constructions se retrouvent dans d’autres espaces (le Pont de Brooklyn et le Palais d’été des empereurs de Chine, par exemple). On peut aussi, dans une autre section tout aussi bien construite, faire des promenades et partir à la découverte des coupoles célèbres du monde. Dans la partie Constructions, on peut consulter un ensemble de documents et d’images sur l’histoire de la réalisation des grands bâtiments du monde, de la Renaissance au 19e siècle.   

Tests de connaissances

Pour accompagner ces riches et variés dossiers et albums, l’utilisateur est invité à passer des contrôles de connaissances. Et les réponses automatisées en cas d’erreur (« Non, non, non ! »), tout de même toujours suivies du possible et plus coulant Rejouer, donne au tout un aspect ludique réjouissant et motivant.

Travail de rigueur, travail attrayant

La BnF et ses deux principaux partenaires, le CCCA-BTP et la Fondation BTP+, ont travaillé durant trois ans à monter cet outil pédagogique impressionnant. Des tests d’utilisateurs ont été menés auprès d’une quarantaine d’apprentis et de formateurs, afin de s’assurer de la validité des contenus et dans le but d’améliorer le site. Le sérieux et la rigueur de la démarche transparaissent dans ce site intéressant sur les métiers du bâtiment et leur riche histoire, qui sera certainement utile aux principaux intéressés, les apprentis et les enseignants de ces disciplines. Le très beau et très réussi site saura sans aucun doute attirer également quiconque s’intéresse, professeurs et étudiants confondus, à l’histoire, à l’histoire de l’architecture, au patrimoine bâti, de même que les internautes intéressés aux sciences et technologies ou à l’histoire de l’art. (Une intéressante section traite notamment de l’histoire du métier de peintre.)

On annonce, dans la section À propos, que le site continuera de s’enrichir d’autres exemples de grands chantiers d’autres époques (Antiquité, Moyen-âge et 20e siècle) au cours de l’année 2016 et que le visiteur pourra éventuellement y construire une exposition personnelle ou suivre des parcours pédagogiques. Déjà, c’est un magnifique outil web de médiation, de mise en valeur et d’accès à la culture, que la BnF a concocté avec ses partenaires.

Références [consultées le 27 juin 2016]

PASSERELLE(S), exposition virtuelle de la BnF : http://passerelles.bnf.fr/

CCCA-BTP : http://www.ccca-btp.fr//un-organisme-dedie-a-la-formation.html

Images 

Capture d'écran de la page d'accueil et d'une page du site Passerelle(s) de la BnF.

llustration présentée sur le site Passerelle(s) de la BnF, section Charpentier (détail) : Gilles de Rome, XVIe siècle  |  ©   Bibliothèque nationale de France

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire