Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Se désintoxiquer du numérique

Créé le dimanche 23 octobre 2016  |  Mise à jour le lundi 31 octobre 2016

Se désintoxiquer du numérique

Nous ne faisons pas qu’aimer le numérique. Nous ne pouvons plus nous en passer. Le constat est brutal, mais réel. En fait, les études tendent à montrer que nous consultons près de 1 000 fois par semaine notre écran de mobile et si un Français sur deux est connecté, presque le trois quarts regardent leur appareil dès le lever et 78 % le font au coucher. Bref, disons-le, nous sommes assez dépendants de nos technologies.

Or les technos rendent la limite entre vie professionnelle et personnelle de plus en plus floue. Ainsi, les cadres ressentent une plus grande pression avec ces outils qui leur fournissent trop d’informations et ils n’ont pas plus de temps pour les traiter. 60 % considèrent que la technologie rend leur vie plus stressante, traînant les soucis du boulot dans la sphère domestique.

Cela sans compter toutes les distractions à la portée d’un clic. Certains s'installent des applications pour arriver à se concentrer. Par exemple, il y en a qui se servent d'une extension pour Google Chrome appelée Stay Focused qui permet de faire une liste des sites distrayants et instaurer une période de temps durant laquelle l’extension les bloquera et rappellera à l’utilisateur de travailler au lieu de flâner sur Internet. Dans la même veine une application pour les usages Mac intitulée Self Control joue les gardiens pour préserver l’attention de l’usager sur sa tâche. Mais si la solution était aussi de littéralement se déconnecter un certain temps?

La cure de désintox du numérique

En 2015, le journaliste Pierre-Olivier Labbé s’est soumis à une cure de désintoxication numérique, une digital detox comme le disent les Anglo-saxons. Son documentaire Digital Detox : Comment j’ai vécu 90 jours sans Internet a suscité bien des réactions. Elle a mis le projecteur sur une grande tendance de la déconnexion et de cures où durant tout un week-end ou plus des individus décrochent de tout : téléphone et ordinateur sont rangés et ils s'adonnent à des séances de yoga, d’écriture sur des machines à écrire et de randonnées dans les bois.

Une approche née pour contrer la cyberdépendance ironiquement très populaire… à Silicon Valley, le lieu de naissance de nombreuses technologies. Une méthode adoptée à sa manière par des entreprises technologiques comme Virgin qui croient que d’avoir des périodes hebdomadaires sans technologies aidera les employés à se concentrer davantage. Cela a un certain sens. À n’obséder que sur la vie virtuelle, peut-être avons-nous oublié l’essentiel? Uniquement en éducation, certains considèrent que nous ne mettons nos efforts que sur le fait de connecter les enfants à tout prix à un appareil au détriment de l'enseignement de compétences essentielles pour les élèves. Les enseignants perdraient leur temps avec des solutions numériques qui ne sont pas appropriées.

Apprendre à utiliser le numérique intelligemment

Or, n’est-ce de la pensée magique que de penser que de déconnecter les élèves ou les adultes certaines périodes de temps va réellement les décrocher de leur cyberdépendance? En fait, les camps de digital detox, comme l’affirme le psychiatre Serge Tisseron, proposent des contextes où il est facile de décrocher et des activités qui ne font pas partie du quotidien des gens. Mais quand ceux-ci reviennent à la réalité, ils se retrouvent devant des dizaines ou centaines de courriels et notifications d’applications. Le cycle recommence alors. Et si la solution ne se situait pas dans la capacité de contrôler sa déconnexion? De se donner des moments où l’on ferme les appareils à quelques périodes de la journée ou de la semaine.

Comme le signale cette jeune auteure, il y a effectivement des gens qui ont des problèmes de dépendance au numérique et qui doivent être aidés. Nier cela serait se mentir. Or, les campagnes de peur et les approches radicales du digital detox ne sont pas plus utiles. Elles démonisent des technologies qui, oui, peuvent créer des accoutumances, mais peuvent aussi venir en aide à des gens afin qu’ils communiquent plus facilement avec d’autres, à rapprocher des personnes distantes physiquement, etc. Comme bien d’autres jeunes de son âge, Emily Reynolds vit une vie hybride où le numérique et le réel s’entrelacent. Elle peut autant apprécier une conversation en tête à tête avec un proche que leur parler en ligne.

La question de la désintoxication numérique devrait peut-être être la suivante : et si la solution miracle n’était pas la déconnexion totale, mais plutôt d’apprendre et d’enseigner aux plus jeunes comment avoir une vie équilibrée?

Illustration : davitydave via Foter.com / CC BY

Références

"Digital Detox : Est-ce Bon De Se Déconnecter ?" L'Œil Au Carré. Dernière mise à jour : 16 juin 2015. http://www.oeil-au-carre.fr/le-blog/2015/06/16/digital-detox-deconnexion/.

"Digital Detox : Pourquoi Et Comment Se Déconnecter ?" RSLN | Regards Sur Le Numérique. Dernière mise à jour : 30 mars 2016. https://rslnmag.fr/digital-detox-pourquoi-et-comment-se-deconnecter/.

"Digital Detox" : Vivre Sans Internet, C'est Possible ?" Le Point. Dernière mise à jour : 25 février 2015. http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/digital-detox-vivre-sans-internet-c-est-possible-25-02-2015-1907673_47.php#.

"Internet : Avons-nous Tous Besoin D’une Digital Détox ?" PasseportSanté.net. Dernière mise à jour : 16 mars 2016. http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=digital-detox.

"La « digital Detox » : Une Belle Arnaque ?" Les Clés De Demain - Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 25 février 2015. http://archives.lesclesdedemain.lemonde.fr/innovation/la-digital-detox-une-belle-arnaque-_a-54-4886.html.

Martello, Michelle. "Digital Detox: On Removing Distractions and Getting the Work Done." Minima Designs. Dernière mise à jour : 27 mars 2016. http://minimadesigns.com/digital-detox-removing-distraction.

Reynolds, Emily. "A Digital Detox Sounds Great. But Using the Internet Mindfully is Better." The Guardian. Dernière mise à jour : 5 août 2016. https://www.theguardian.com/commentisfree/2016/aug/05/digital-detox-using-internet-mindfully.

Rollot, Catherine. "Digital Detox, Le Jeûne Des Hyperconnectés." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 13 mars 2015. http://www.lemonde.fr/m-boulot-reseau/article/2015/03/10/digital-detox-le-jeune-des-hyperconnectes_4590846_4498015.html.

SelfControl. Consulté le 20 octobre 2016. https://selfcontrolapp.com/.

Siméone, Christine. "Le Numérique à L'école : à Quoi Sert-il Vraiment ?" France Inter. Dernière msie à jour : 3 septembre 2016. https://www.franceinter.fr/societe/le-numerique-a-l-ecole-a-quoi-sert-il-vraiment.

Starner, Tom. "Virgin Announces 'Digital Detox': Will It Help Distracted Employees?" HR Dive. Dernière mise à jour : 30 septembre 2016. http://www.hrdive.com/news/virgin-announces-digital-detox-will-it-help-distracted-employees/427309/.

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Davidao
  • 26 octobre 2016 à 02 h 02

Apprendre à déconnecter avec plaisir !

J'en profite pour faire découvrir La pause digitale, la newsletter que j'ai créée. C'est la première newsletter entièrement consacrée à l'art et au plaisir de déconnecter. Au programme : conseils, idées, expériences à vivre et plus encore ! Tous les 15 jours http://www.la-pause-digitale.org/

Répondre