Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Un cadre canadien de littératie numérique

Créé le dimanche 26 février 2017  |  Mise à jour le lundi 6 mars 2017

Un cadre canadien de littératie numérique

Implanter l’éducation aux outils numériques devient essentiel aujourd’hui. Internet, domotique, objets connectés, intelligence artificielle et autres accentueront leur présence dans les prochaines décennies. L'école n’a pas vraiment le choix que d’inculquer des compétences de bases dasn ces domaines : la littératie numérique.

Une telle politique n’est pas simple à mettre en place, surtout dans un vaste espace comme le Canada qui comprend 10 provinces et 3 territoires.

Différentes approches

Chaque juridiction a instauré son propre cadre de littératie numérique. Dans un rapport publié en 2015 par le Centre canadien d’éducation aux médias, les auteurs notent les différences marquées de méthodes d’enseignement de la littératie numérique. Dans les Territoires du Nord-Ouest et au Manitoba, celle-ci est littéralement infusée dans le programme en entier. Adoptant une approche de citoyenneté du 21e siècle, les élèves ne peuvent pas, dans leur vision, effectuer des apprentissages et développer des compétences sans utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Au Québec, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique, l’approche par compétences transversales est choisie. Ainsi, sans être autant intégrée à l’enseignement que celle dite « infusion », elle se situe quand même dans l’ensemble du programme. Considérée comme fondamentale, la littératie numérique doit être mise en œuvre de façon rigoureuse. Toutefois, il suffit que le programme soit trop chargé pour que l’aspect numérique soit sacrifié en partie.

Dans les provinces maritimes (Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse) et en Alberta, c’est une approche par intégration des TIC qui est mise en place. Chaque province établit un programme avec des objectifs d’usages des TIC. Les élèves doivent ainsi leur répondre à la fin de l’année ou d’une division d’année.

Enfin, l’Ontario et le Yukon ont des approches plus dispersées d’enseignement de la littératie numérique. Par exemple, dans la plus populeuse province canadienne, celle-ci est enseignée dans le programme d’études commerciales. Ce qui veut dire, par contre, que les TIC sont surtout inculquées sous l’angle des opérations et des applications, excluant les aspects relationnels, de maîtrise de l’information, etc.

Cette importante diversité d’approches mène à des différences majeures de connaissances acquises par les élèves d’un territoire à l’autre.

Une proposition de cadre

À la suite de cette étude, le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique a proposé, par le biais de son site HabiloMédias, un cadre qui pourrait être adopté par le Canada dans son entièreté.

Il encadrerait sept aspects particuliers de la littératie numérique :

  • Éthique et empathie : les compétences socioémotionnelles des élèves et la prise de décision éthique dans les rapports en ligne
  • Vie privée et sécurité : les connaissances afin que les élèves sachent gérer leur vie privée, la sécurité et leur réputation en ligne
  • Mobilisation de la collectivité : les apprenants saisissent leurs droits en tant que citoyen et consommateur et à se faire entendre
  • Santé numérique : inculquer la saine gestion du temps en ligne et l’équilibre de vie en ligne et hors-ligne, entre autres
  • Sensibilisation du consommateur : apprendre à naviguer dans les environnements commercialisés, reconnaître la publicité et les stratégies marketing et lire les conditions de site.
  • Trouver et vérifier : dénicher des sources d’informations crédibles en ligne et authentifier les informations acquises
  • Créer et remixer : créer du contenu numérique, collaborer avec d’autres et savoir utiliser du contenu existant en respectant les considérations juridiques et éthiques.
     

À partir de ces sept points, le site HabiloMédias propose un cadre numérique et un nombre impressionnant de leçons, de modules et de jeux sérieux pour les niveaux allant de la maternelle à la douzième année du parcours scolaire obligatoire. Chaque activité est accompagnée d’un pictogramme lié aux aspects cités plus haut.

Évidemment, l’administration de l’éducation étant une compétence provinciale, aucune n'est obligée de suivre ce plan du Réseau. Mais il peut être un solide point d’ancrage pour les systèmes d’éducation dans les provinces afin d’améliorer davantage la littératie numérique au Canada.

Illustration : US Department of Education via Foter.com / CC BY

Référence

"Utiliser, Comprendre Et Créer : Un Cadre De Littératie Numérique Pour Les écoles Canadiennes." HabiloMédias. Consulté le 22 février 2017. http://habilomedias.ca/ressources-p%C3%A9dagogiques/utiliser-comprendre-et-cr%C3%A9er-un-cadre-de-litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique-pour-les-%C3%A9coles-canadiennes.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire