Par Julie Trevily  | j.trevily@cursus.edu

Pourquoi apprendre ? Pas toujours ni seulement pour le diplôme

Créé le lundi 24 avril 2017  |  Mise à jour le mardi 2 mai 2017

Pourquoi apprendre ? Pas toujours ni seulement pour le diplôme

Si l'école et l'apprentissage au quotidien peuvent parfois "barber" nos jeunes, d'autres publics peuvent se révéler passionnés à plusieurs titres par l'idée d'aller ou de retourner sur les bancs de l'école. Les projets sont divers mais la motivation importante dans tous les cas.

Age et apprentissage

Bien sûr, lorsqu'on est obligé de faire quelque chose, associer détente et liberté relève du paradoxe, sans compter la pression des examens que certains de nos apprenants les plus jeunes supportent plus ou moins bien. En revanche, enlevez cette idée de sanction, de passage obligé pour prétendre à vivre comme tout le monde et le rapport à l'apprentissage se modifie aussitôt.

C'est le cas de bon nombre de nos seniors qui profitent, comme de nombreux français, des Universités du Temps Libre (UTL). Ces dernières existent maintenant, pour bon nombre d'entre elles, depuis presque un demi siècle.

  • La mairie et l'université de Perpignan travaillent ensemble depuis 30 ans pour permettre un apprentissage à tout âge. Celui-ci a différentes vocations : apprentissage réel, consolidation des connaissances ou simple lieu d'échanges pour créer du lien social.
     
  • A Agen, l'UTL a vu le jour dans les années 1980 et propose près de 20 activités différentes aux adhérents, qu'ils veuillent se cultiver, se relaxer ou simplement muscler leur esprit.
     
  • A Dreux également, chacun y trouve son compte, aussi bien pour occuper ses journées que pour profiter de la fin de son activité professionnelle pour réaliser un rêve qui ne semblait pas réaliste dans la période de pression sociale et financière que constitue la carrière d'un individu.

Ouverture à la culture

En ces temps agités, où certaines populations sont violemment déracinées, l'université et l'apprentissage offrent bien d'autres opportunités que la simple obtention d'un diplôme. Bien au-delà, c'est une véritable solidarité que les étudiants développent, à la fois enseignants et apprenants, riches de valeurs humaines cette fois.

Ainsi, à Saint-Martin-d'Hères, le centre d'accueil et d'orientation, qui a accueilli temporairement (jusqu'au 30 avril) des immigrés, juste le temps de faire des démarches administratives, est un exemple de mobilisation. Outre l'abri constitué par les murs du CAO, le Réseau Universités sans Frontières (RUSF) et les nombreux volontaires du campus ont offert leur temps et de multiples ressources matérielles, autant psychologiques et sociales que scolaires.

L'université n'est pas en reste puisqu'elle s'est associée au RUSF pour libérer des salles et accorder l'accès aux bibliothèques comme aux cours magistraux en tant qu'auditeur libre. La pratique du français au quotidien favorise l'insertion et le développement personnel de ces personnes qui ont tout laissé derrière eux.

A Lannion, Ibrahim, jeune réfugié syrien, connaît lui aussi le décalage entre ses études à Damas et son arrivée, complètement déraciné, en Bretagne. L'obstacle de la langue est le seul qui le sépare d'une scolarité normale : c'est pourquoi l'IUT lui a proposé de perfectionner son français, appris grâce aux textes du rap, en devenant auditeur libre avant de pouvoir poursuivre sa scolarité normalement, mais dans la langue de Molière cette fois. Le diplôme redeviendra alors une clef, mais en attendant, le simple fait d'assister aux cours est une source d'informations et d'amélioration personnelle très conséquente. 

Crédits photos : Foter.com

Sources

Made in Perpignan : Le savoir à tout âge : l'Université du Temps Libre fête ses 30 ans! - 4/10/16
https://madeinperpignan.com/le-savoir-a-tout-age-luniversite-du-temps-libre-de-perpignan-fete-ses-30-ans/

Sud ouest : Agen : il n'y a pas d'âge pour apprendre à l'Université du Temps Libre - Jean Marc Lernoux - 31/03/2017
http://www.sudouest.fr/2017/03/31/il-n-y-a-pas-d-age-pour-apprendre-3324883-3603.php

L'Echo Républicain - Elle est redevenue étudiante aux beaux arts et en littérature à l'université du temps libre de Dreux - Pascal Boursier - 06/04/2017
http://www.lechorepublicain.fr/dreux/loisirs/vie-associative/2017/04/06/elle-est-redevenue-etudiante-en-arts-et-en-litterature-grace-a-luniversite-du-temps-libre-de-dreux_12353673.html

Place Gre'Net - Les migrants hebergés sur le campus appréhendent la fermeture du centre d'accueil - Manuel Pavard - 26/03/17
http://www.placegrenet.fr/2017/03/26/migrants-heberges-campus-apprehendent-fermeture-centre-daccueil/129354 

Ouest France - Cet étudiant syrien se trace un avenir à Lannion - 07/02/17
http://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/cet-etudiant-syrien-se-trace-un-avenir-lannion-4784803

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire