Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

« Hacker » la démocratie pour la sauvegarder

Créé le dimanche 28 mai 2017  |  Mise à jour le lundi 5 juin 2017

« Hacker » la démocratie pour la sauvegarder

Nous trouvons nous dans une époque dichotomique ? D’un côté, les gens n’ont jamais autant désiré reprendre en main leur destin, influer sur la destinée de leur pays. De l’autre, pourtant, ils semblent de plus en plus délaisser le modèle démocratique. Ils commencent à préférer des leaders autocratiques même s’ils n’ont pas les mêmes valeurs qu’eux. Des anthropologues appellent cela « la fatigue de la démocratie ».

Il s'agit d'une exaspération de la lenteur du processus démocratique et de l’impression que les citoyens n’ont plus le contrôle sur rien. Les dernières vagues de réfugiés suscitent la colère alors que l’Europe en a connu des bien plus grandes dans le passé et il semble de plus en plus que l’économie est à ce point mondialisée qu’elle en oublie des localités. Les gens tournent alors le dos aux élections. Lors du deuxième tour de la présidentielle française de 2017, plus du quart des Français ne se sont même pas présentés aux urnes.

Bref, la démocratie a mal. Mais tout n’est pas perdu. Bien sûr, il y a l’éducation à la citoyenneté qui, bien menée, peut aider à donner aux jeunes les mots et les compétences afin de participer à la vie en société. Or, d’autres œuvrent à modifier la démocratie, lui donner une nouvelle version. Elisa Lewis et Romain Slitine ont réuni dans un livre différentes approches utilisées et pensées dans le monde pour le rendre plus démocratique. Ils y traitent, entre autres, du tirage au sort et des méthodes afin d’impliquer le citoyen entre des campagnes électorales. Certains le font même grâce aux technologies. Et si les « geeks » sauvaient la démocratie en la « hackant »?

La techno pour une démocratie 2.0

On les appelle les Civic Tech. Ces projets sont souvent des plateformes en ligne donnant aux citoyens les faits justes, leur permettant de faire des choix éclairés, etc. Par exemple, Voxe compare les plateformes électorales des différents individus lors d’élections partout dans le monde. L’initiative Open Democracy Now permet depuis janvier 2016 de concevoir durant des « hackathon » différents projets de « démocratie ouverte ». On peut voir sur le site ceux en cours de réalisation ou ceux réalisés comme WikiDébat qui offre des arguments et contre-arguments pour et contre sur divers sujets d'actualité, OpenBudget qui donne une idée de la répartition des impôts dans les différents programmes étatiques en France ou e-participate, un projet pour améliorer la démocratie et surtout la communication des politiciens envers les électeurs en Afrique.

Et puis, certaines initiatives essaient littéralement de modifier le système, de mettre le citoyen en son coeur. Par exemple, Parlement et citoyens tente de rapprocher les parlementaires français avec leurs concitoyens afin de rédiger des lois qui prennent davantage en compte les besoins de la population.

Démocratie ouverte, quant à elle, est un regroupement d’individus qui encouragent et dénichent les meilleures approches afin d’améliorer la démocratie du niveau municipal à celui national. Par exemple, parmi les projets soutenus par le site, s’est trouvée la Primaire.org qui a désigné une candidate choisie par les citoyens n’étant liée à aucun grand parti pour la présidentielle de 2017.

S’ouvrir vraiment, voilà le défi

On peut donc dire que ça grouille sur la Toile afin de redonner du tonus à une démocratie recrue de fatigue. Même l’État français encourage ces démarches d'ouverture. En effet, sur le portail de la modernisation de l’action publique, on peut voir des initiatives encouragées afin d’impliquer davantage le citoyen. Par exemple, sont traités les sujets des budgets participatifs ou de la co-création de services.

Des approches louables, mais encore faut-il que le monde politique n’utilise pas ce nouveau mouvement comme un gadget. C’est ce que craint le chercheur en sciences politiques Guillaume Gouges qui, cité dans un article de Slate, racontera que le maire de Grenoble avait à la fois instauré un budget participatif… tout en imposant son plan d’austérité.

Pour lui, ce sont davantage les nouvelles formes d’actions et d’organisations qui pourraient avoir un impact positif plutôt que les outils techniques et technologiques qui peuvent facilement être phagocytés par le milieu politique. Et malgré tout, il reste tout de moins plutôt négatif puisque pour se faire entendre ou représenter, ils doivent inévitablement passer par les chemins traditionnels qui ralentissent les progrès.

Il y a donc tout un travail à faire afin d’amener une révolution démocratique. Cela peut être plutôt décourageant, mais pour ceux travaillant dans divers projets de démocratie ouverte, il y a de l’espoir. En s’ouvrant, c’est non seulement l’élu qui change sa posture, mais aussi le citoyen qui se sent plus impliqué et intéressé par les enjeux de sa communauté. Il faudra voir en 2022 ce que ces technologies et projets citoyens auront comme impact sur les élections présidentielles et législatives en France.

Illustration : Clker-Free-Vector-Images / Pixabay

Référence 

Antoinat, Déborah. "Les «civic Tech», Souffle Nouveau Pour La Démocratie." Say Yess. Dernière mise à jour : 18 octobre 2016. http://www.say-yess.com/2016/11989/les-civic-tech-souffle-nouveau-pour-la-democratie/.

Barret, Anne-Laure. "Arjun Appadurai : "Les Gens Sont Fatigués De La Démocratie"." LeJDD.fr. Dernière mise à jour : 27 avril 2017. http://www.lejdd.fr/politique/arjun-appadurai-les-gens-sont-fatigues-de-la-democratie-3313070.

Démocratie Ouverte. Consulté le 26 mai 2017. http://democratieouverte.org/.

Gueham, Farid. "Le Coup D’État Citoyen : La Démocratie Réinventée." Contrepoints. Dernière mise à jour : 23 décembre 2016. https://www.contrepoints.org/2016/12/23/275830-coup-detat-citoyen-democratie-reinventee.

"La Démocratie Ouverte Se Décline à Tous Les échelons D'un Territoire." Le Portail De La Modernisation De L'action Publique. Consulté le 26 mai 2017. http://modernisation.gouv.fr/laction-publique-se-transforme/en-ouvrant-les-donnees-publiques/la-democratie-ouverte-se-decline-a-tous-les-echelons-dun-territoire.

Lambert, Robin. "Open Democracy Now Ou L’incursion Des Geeks En Politique." Makery. Dernière mise à jour : 19 septembre 2016. http://www.makery.info/2016/09/19/open-democracy-now-ou-lincursion-des-geeks-en-politique/.

Mouttet, Jean-Baptiste. "La Présidentielle Se Fera Avec 11 Candidats Mais Sans «coup D'État Citoyen»." Slate.fr. Dernière mise à jour : 18 mars 2017. http://www.slate.fr/story/139154/coup-etat-citoyen.

Noyon, Rémi. "« Réinventer La Démocratie », C’est Possible ?" L'Obs. Dernière mise à jour : 26 novembre 2016. http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20161126.RUE5880/reinventer-la-democratie-c-est-possible.html.

Parlement & Citoyens. Consulté le 26 mai 2017. https://www.parlement-et-citoyens.fr/.

Tardieu, Vincent. "« Passer Du Moyen Âge De La Démocratie à La Renaissance Citoyenne »." Mouvement Colibris. Dernière mise à jour : 13 mars 2017. https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/passer-moyen-age-democratie-a-renaissance-citoyenne.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire