Par Sandra Dumais  | sandradumais99@hotmail.ca

Réussir la conception d'une e-formation en recherche documentaire

Créé le vendredi 3 novembre 2017  |  Mise à jour le lundi 13 novembre 2017

Réussir la conception d'une e-formation en recherche documentaire Stuttgart, bibliothèque de la ville - Pixabay

Chaque début de session, une formation en recherche documentaire est offerte à des groupes d’étudiants. Même si elle paraît simple, une bonne recherche débute par une bonne méthode. Comment se doter d’un tel outil avec un minimum de temps et sans être bibliothécaire?

Les avantages

De plus en plus d'institutions d'enseignement se dotent de formations en ligne en recherche documentaire. Celles qui en possèdent sont maintenant allégées de cette responsabilité qui leur incombait à chaque début de session de consacrer 30 à 60 minutes pour former chacun des groupes d'étudiants. De plus, selon les commentaires recueillis, cette formation ponctuelle s’avère le plus souvent insuffisante car le contenu est beaucoup plus complexe et volumineux qu’il ne paraît.

En l’absence d’un espace physique disponible pour ces formations à la bibliothèque ou près de celle-ci (comme c’était le cas dans 42% des cégeps en 2014), une e-formation représente un atout de taille, en plus d’être très pratique, autant pour les utilisateurs que pour le personnel.

Premier défi : accessibilité du contenu

Les bibliothécaires sont, sans contredit, les experts de la recherche documentaire. Cependant, ils ne sont généralement pas des experts en conception de formation en ligne et n’ont pas le temps de le devenir. Ils ont donc besoin d’un coup de pouce pour les aider à monter cet outil. Ce coup de pouce provient de l’équipe de projet.

Le premier défi à surmonter réside dans l’absence de contenu écrit en recherche documentaire. Ce contenu est expliqué de vive voix par les bibliothécaires qui le maîtrise parfaitement, de telle sorte qu'il se limite souvent aux règles et sanctions sur le plagiat; à des mots-clés généralement utilisés pour réaliser des recherches et à un schéma sur la documentation disponible.

Cette absence de contenu requiert un partenariat avec le bibliothécaire, surtout en ce qui a trait à la validation des exercices et des tests. Sans sa collaboration, la recherche de toutes les composantes de ce contenu entraine une perte de temps considérable. Quelques déficiences peuvent s’y ajouter, entre autres sur la manière astucieuse de dénicher les meilleures recherches; d’effectuer des recherches très précises; d’obtenir des tests percutants. C’est ce qui en fait une formation en survol.

Second défi : particularité du contenu

La particularité de ce contenu réside aussi dans le fait de rassembler toutes les composantes dans une formation en ligne :

  • les méthodes d’organisation du travail;
  • les distinctions entre les différents ouvrages;
  • le choix et l’évaluation de l’information trouvée.
     

Cette formation devrait donc permettre d’effectuer les distinctions entre les répercussions des mots-clés utilisés et la documentation sélectionnée, pour ensuite permettre de poser un jugement sur la qualité et la quantité de l’information obtenue. Le processus devrait faciliter le retour en arrière et être idéalement connecté avec les moteurs de recherche de la bibliothèque afin de pouvoir essayer les mots-clés directement pendant la recherche. À défaut de retrouver ce processus à la bibliothèque, les autres éléments sont réunis.

Coordonner le projet

Une fois les deux défis relevés, la coordination du projet est bien entamée par le technopédagogue.

Selon les contraintes et les particularités du projet, la coordination d’un modèle flexible; la possibilité d’évaluer et de modifier les modules rapidement, ajustés selon les commentaires compilés des utilisateurs durant quelques mois, sont mieux adaptés à la recherche documentaire.

Cela permet d’implanter et de rendre rapidement accessible à la formation en ligne un premier module, puis un second; jusqu’au dernier. 

L’équipe de projet

Afin de réaliser cette formation en ligne, l’équipe de projet peut être composée :

  • d’un seule personne : un technopédagogue à temps plein, à contrat ou en stage, qui rassemble tout le contenu en recherche documentaire au préalable. Il peut presque tout faire seul, à condition d’avoir accès à un logiciel auteur.
  • en équipe de deux : un technopédagogue et un technicien en multimédia (à contrat ou en stage), représente l’option idéale pour réunir leurs compétences au même projet.

Dans les deux cas, l’expertise du bibliothécaire est très utile, minimalement pour obtenir des exercices et des tests réalistes, ainsi que pour connecter les mots-clés aux moteurs de recherche de la bibliothèque, si possible.

Les logiciels auteurs

Il existe plusieurs logiciels auteurs compatibles avec SCORM, qui peuvent être utilisés dans le cadre de cette formation en ligne, dont les plus courants sont Captivate ou Storyline, moyennant un budget d’environ 500$ à 1 500$ par année, selon les composantes et après la version gratuite du premier mois d’utilisation.

Ces logiciels permettent d’ajouter de l’interactivité à la formation en ligne. Puisqu’il est nécessaire de la développer sur Powerpoint avant de l’intégrer à Captivate ou à Storyline, il est possible d’utiliser seulement Powerpoint ou de l’intégrer plus tard. 

L’apprentissage de ces logiciels auteurs se fait aisément soi-même, moyennant environ une à deux journées de lecture; d’écoute vidéo et d’essais.

Les autres défis

D’autres défis s’ajoutent au projet. En voici quelques-uns :

  • le fait de déléguer le projet à une équipe composée de stagiaires ou de personnes à contrat peut occasionner soit des difficultés, soit représenter un atout pour le projet.

    Une bonne communication est déterminante sur les rôles et responsabilités de l’équipe de même que sur les tâches et résultats d’analyse effectuées avant le début du projet. Par exemple, une analyse des besoins effectuée par le bibliothécaire produit certainement un résultat différent que si elle a été effectuée par le technopédagogue. Ce dernier met en oeuvre une analyse plus complète sur laquelle se basera son projet jusqu’au livrable.

  • une clientèle possédant très peu de connaissances à l’utilisation d’un ordinateur nécessitera une formation au préalable. L’analyse des besoins déterminera la composition de la clientèle-cible et ses besoins particuliers.

 

Conclusion

Réussir une formation en ligne percutante en recherche documentaire avec un budget limité compte plusieurs défis. Produire un livrable de qualité demande de considérer chacune des particularités et contraintes du projet dans son milieu spécifique.

Sources

Brosseau, Danny. Logiciels auteurs pour créer du e-learning : Captivate ou Articulate (mars 2014)? http://www.oce.uqam.ca/article/logiciels-auteurs-pour-creer-du-e-learning-captivate-ou-articulate

Exner, P. Programme de formation : 5 étapes pour créer une formation en ligne (29 novembre 2016). http://www.skillbuilderlms.com/fr/5-etapes-creer-programme-de-formation-en-ligne

Turgeon, A.; Lorrie, J-L. Retour sur l’atelier du REBICQ : les pratiques en matière de formation documentaire (19 janvier 2015). http://www.profweb.ca/publications/articles/retour-sur-l-atelier-du-rebicq-les-pratiques-en-matiere-de-formation-documentaire

Université d’Avignon. Méthodologie de la recherche documentaire : principes clés (s.d). http://bu.univ-avignon.fr/wp-content/uploads/2013/08/Methodo_documentaire.pdf

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire