Par Denys Lamontagne  | direction@cursus.edu

Jouer connecté : Go !

Créé le lundi 18 décembre 2017  |  Mise à jour le lundi 15 janvier 2018

Jouer connecté : Go !

L‘idée de se connecter pour jouer propulse l’industrie du jeu depuis deux décennies.

La toile couvrant maintenant l’essentiel des espaces habités, on entre dans une nouvelle phase de jeu, le virtuel et le réel, l’analogique et le numérique s’interpénétrent de plusieurs nouvelles façons. 

Voici 14 exemples fascinants de jeux connectés…

  1. Le bracelet Sound Moovz se connecte à votre téléphone. Vous lui associez différents sons que vous choisissez ou créez à différents patrons de mouvements.  Vous attachez les bracelets aux poignets ou aux chevilles. Seul c’est déjà amusant, en groupe ça devient tout simplement créatif.  Qu'est-ce que ça peut donner dans une classe de musique ?   (70 € / 100 $ pour deux bracelets)
     
  2. Phonotonic opère sur le même principe, mais à partir d’un objet que vous manipulez. Il existe plusieurs variantes de ce genre de produit qui deviendra éventuelement beaucoup plus accessible. Là encore, les possibilités de création sont ouvertes.   (80 €)
     
  3. Ollie (100 $) (Illustration du haut) est l’évolution de Sphero (130 $). La boule télécommandée est devenue un cylindre dopé et réactif, étanche et quasi indestructible. Le nombre de jeux et d’interactions possibles est laissé à l’imagination débordante des adeptes qui ne se gênent pas pour les partager. On y joue même avec des animaux !
     
  4. Le cube Rubik connecté Cube-tastic (20 $) franchit allègrement la frontière du jeu : avec ce cube vous apprenez comment résoudre ce $#%*@$% cube, mouvement par mouvement simplement en montrant à votre téléphone les 6 cotés de votre cube.
     
  5. Le Bouton Echo Alexa (20 $) permet de donner une rétroaction personnalisée à l’intelligence artificielle Alexa.  Dans sa forme la plus simple Alexa pose une question et le premier qui y répond, en pesant sur le bouton, gagne.
     
  6. Les jouets de bois Marbotic sont connectés; le but est clairement pédagogique mais on peut supposer que ce ne sera pas long avant de trouver le moyen de s’amuser avec.
     
  7. ePawn est un trou noir qui va avaler pas mal de jeux de table : le principe générique permet d’identifier et de localiser des pions, des espaces et / ou des joueurs sur une surface de jeu.  Les possibilités sont infinies. Du jeu d’échec aux pistes de course en passant par Dance Dance Revolution, on fait le lien entre le numérique et le jeu physique.
     
  8. On se demande ce que le jeu d’équilibre Beasts of balance  (130 $ - 90 Euros), apporte de plus à part la complication. Peut sans doute amuser un certain temps, mais on parie que son intérêt s’effondrera assez rapidement.  On pourra retenir le principe pour des jeux de construction plus intelligents.
     
  9. World of Yo-Ho part du principe que presque tout le monde a un téléphone. En fait, votre appareil n’est pas un vrai téléphone, la preuve en est que vous ne vous en servez presque jamais pour parler. Il s’agit plutôt d’un navire, d’un navire pirate en plus, qui vous emportera dans les plus folles aventures ou vous croiserez d’autres télé-navires comme le votre dans des mers fantastiques.
     
  10. Le classique Monopoly devient Monopoly Zapped, où la banque reprend le contrôle de l’argent et les joueurs ne touchent plus les billets. Leur carte de plastique les remplace.
     
  11. Le plateau des jeux de cartes d’aventure se numérise comme avec Malkyrs mais on se demande ce que cela apportera de plus au plaisir de jouer.   Ici l’aspect numérique tente d'ajouter une couche d'intérêt sur l'objet «carte»: le jeu devient évolutif, les personnages gagnent des qualités qui augmentent leur valeur sur le marché de l'échange physique, le va-et-vient entre les deux mondes rend tout de même perplexe.  Enfin, l’expérience peut évoluer en quelque chose qui surprendra éventuellement.
     
  12. Le robot de combat Geio a de quoi nous laisser pantois.  Les jeux de guerre évoluent avec nos sociétés, si on peut parler d’évolution dans les moyens de destruction, Geio montre ce à quoi pourra ressembler un champ de bataille dans le futur, par robots interposés. Troublant.    
     
  13. Pokemon Go, n'a plus besoin de présetation et demeure un de ces jeux connectés dans le paysage, en constante mutation. Trouverez-vous vos alliés ?
     
  14. Les poupées connectées (CloudPets, Cayla, Toy-Fi , I-Que, Furby Connect et autres), outre leurs limitations intellectuelles abyssales, ont très mal évalué la valeur du cinquième droit de l'homme, le droit à la vie privée. Pour ce qui est du toutou confident des enfants, la mémoire tissu est mille fois plus fiable et bien meilleure pour l'imagination.

 

Se connecter pour jouer ouvre de nombreuses possibilités, objectivise les règles de jeu et rend possible de mémoriser les séquences et les données sans faillir. Il reste à s'assurer que ce que donnons au jeu demeure au jeu et n'aboutisse pas à d'autres usages sans notre consentement.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire