Par Christine Vaufrey B  | redaction@cursus.edu

Un wiki pour entrer dans la forge de l'apprentissage et de l'enseignement*

Créé le mardi 7 décembre 2010  |  Mise à jour le mardi 7 décembre 2010

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Un wiki pour entrer dans la forge de l'apprentissage et de l'enseignement*

Apprendre serait-il un verbe performatif ?

Si vous n'êtes pas rompu à la pratique du jargon linguistique universitaire, vous serez sans doute ravis d'apprendre qu'on qualifie un verbe de "performatif" lorsqu'il constitue simultanément l'acte et la désignation de l'acte. Vous n'êtes pas plus avancés ?  Voici un exemple :

Vous pouvez dire "je bois" sans boire; en revanche, vous ne pouvez dire "je vous autorise à partir" sans autoriser effectivement la personne à partir... à moins de mentir, ce qui nous mène à d'autres considérations. On voit dans cet exemple que les conditions d'énonciation et le statut de l'énonciateur revêtent une importance capitale dans l'usage de ces verbes. Ainsi le maire ou l'officier du culte peuvent-ils dire de manière tout à fait performative "je vous déclare mari et femme" à l'heureux couple installé devant eux; mais l'enfant qui joue au mariage avec ses petits copains énoncera très certainement une formule moins, disons, efficace.

Apprendre, donc. Pour faire de ce verbe un performatif, le résultat de l'action d'apprendre devrait simultanément se traduire par des apprentissages effectifs. On en est loin. On peut apprendre formellement sans être en mesure de donner la preuve de ses apprentissages.

Un wiki comme support et production de cours

Plutôt que d'accuser le sort, la génétique, le milieu, les problèmes personnels... des étudiants qui ne "performent" pas énormément dans leurs apprentissages, certains enseignants préfèrent mettre en place des dispositifs favorisant la production rapide de résultats, résultats évolutifs tout au long du cycle d'apprentissage.

C'est l'option prise par Renée Fountain, enseignante à l'Université Laval de Québec, dans son cours intitulé "Web 2.0 = Pédagogie 2.0 ?". Elle a invité les étudiantes inscrites à son cours pendant le semstre de l'hiver 2010 à alimenter avec elle un wiki sur La Forge du Curriculum, appliquant ainsi les enseignements reçus pendant le cours.

Les pages consacrées à ce cours proposent nombre d'éléments diversifiés :

  • De très nombreuses références sur les deux composantes majeures traitées pendant le cours, à savoir le Web 2.0 et la Pédagogie 2.0. 
  • Des traces des différentes séances de cours : programme, débats, textes à lire, travaux à réaliser entre les séances...
  • Les pages personnelles des étudiantes inscrites au cours, avec les liens vers les travaux qu'ells ont réalisé, individuellement ou en groupe;
  • L'autoévaluation du cours par chacune des participantes et la référence de l'outil utilisé pour cette activité;
  • Et enfin, un copieux document collectif qui a manifestement constitué le travail principal des étudiantes : "Web 2.0, une vision collective". Ce document est placé sous licence Creative Commons et téléchargeable au format .pdf.

Un document utile à un large public

Ce document fournit une vision d'ensemble plutôt complète de ce que l'on appelle le Web 2.0, une présentation de ses différentes catégories d'applications illustrées par de nombreux exemples. Il se poursuit par un exposé des apports du Web 2.0 en pédagogie, de ses "mythes" et risques potentiels, de la nécessité de l'éducation aux médias. Il s'achève sur une importante partie consacrée aux enjeux de l'utilisation du Web 2.0 en éducation, une conclusion et une bibliographie très fournie.

Le document témoigne à la fois de la somme de connaissances et des capacités d'analyses acquises par les étudiantes lors du cours, et de leur volonté de rendre ce travail disponible. En France, il a d'ailleurs été repéré par Net Public, le site des Espaces Publics Numériques, qui en conseille la lecture : "Les étudiants ont élaboré une production écrite collective récapitulative (pdf, 64 pages, sous licence Creative Commons) : Web 2.0 : Une vision collective, un remarquable travail de synthèse du cours et des travaux. (...) Un texte collectif qui interroge sur l’utilisation des outils en ligne dans des univers d’apprentissage, autrement dit de multiples points d’entrées en pratique au sein des EPN (Espaces Publics Numériques) qui donnent ici matière à réflexion et à un recul critique nécessaire".

Pour entrer dans la forge de l'enseignement et de l'apprentissage

Il est très intéressant de parcourir les pages du wiki du cours de Renée Fountain pour entrer dans le détail de la préparation du document. "Complexifiez votre propos !" dit l'enseignante aux étudiantes. Et elle leur fournit nombre de pistes d'amélioration, notamment en étant impitoyable sur la précision des termes employés. Nous avons ici le privilège d'accéder à une partie significative du travail de guidage d'étudiants réalisé par l'enseignant, mis en regard de l'effort fourni par les étudiantes elles-mêmes.

Et l'on comprend alors qu'enseigner et apprendre constituent véritablement des verbes performatifs : les traces de ces activités donnent à voir leur extrême imbrication dans un jeu d'écho permanent, les apports des uns et des autres, l'adaptation dont fait preuve l'enseignante et la réactivité des étudiantes qui trasforment les recommandations en productions personnelles améliorées.

Ce wiki constitue donc une initiative remarquable, qu'il serait intéressant d'étandre à d'autres cours et d'autres disciplines, pour que 'la forge de l'apprentissage et de l'enseignement" devienne un lieu accueillant pour tous ceux qui se demandent bien comment se produit le passage du dire au faire dans les actes d'enseigner et d'apprendre. 

Pour aller plus loin :

Wiki Pedagogy, article en anglais écrit par Renée Fountain sur les usages pédagogiques du wiki. Site de Profetic, dossiers technopédagogiques.

Illustration: Forge, Wikimedia Commons.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire