Par Martine Dubreucq  | martine.dubreucq@fle.fr

Mettre les programmes d'histoire géographie en musique

Créé le mercredi 18 août 2010  |  Mise à jour le lundi 23 août 2010

La mi-août est une période de basculement dans beaucoup de régions de la planète, à peine en vacances que déjà les regards se tournent vers la rentrée :  chacun voudrait emporter un peu de gaité, de vigueur et de nonchalance à la fois en septembre et si on veut reprendre en douceur le cours des choses utiles et nécessaires, l'école a parfois plus d'un tour dans son sac !

Samarra propose une balade en musique le long des plages  qui ne devrait pas déplaire à ceux qui vont bientôt rentrer avec quelques réticences !

L'enfermement dans une discipline ne sied pas à ces curieux de nature, professeurs d'histoire géographie, qui ont choisi la musique comme fil conducteur pour expliquer le monde aux adolescents.
Et c'est peu de dire que la découverte du programme d'histoire géographie en suivant les trouvailles musicales de l'équipe notamment à travers l'histgéobox est aussi  rafraichissant qu'un bain de mer.

L'histoire et la géographie sont abordées par l'actualité, comme cette page toute récente sur le procès de Charles Taylor : "Deux ou trois pierres à l'aspect sale"...

Les « diamants de sang » de Sierra Leone ont déjà fait l'objet de plusieurs raps qui abordent cette question sensible dans l'univers souvent "bling-bling" des rappeurs.
Le rap de Kanye West, "Conflict Diamonds", par exemple, donne l'occasion de mettre en perspective ce que l'on sait des exploitations des mines de diamant en Afrique et les visions plus ou moins politiques des rappeurs.

Et on trouve là de très  intéressantes questions autour de la culture noire, notamment par le biais du blues, du jazz et de cette passion qu'ont aujourd'hui les jeunes pour la culture RAP.

Mais si on ne veut pas "se prendre la tête" avec des problèmes politiques, on révisera la géographie des USA avec une chanson rétro d'Adjani, Ohio, un petit jeu en Flash permettant aussi de placer les états.

Les ressources sont extrêmement riches et si on veut tout savoir sur le modèle américain en  chansons, avec une perspective un peu accentuée pour la crique sociale intérieure, le seul obstacle est le temps !!

Musique et paroles sont ici traitées à égale proportion et les chansons ne sont pas utilisées comme des illustrations des problèmes de société mais bien comme des documents à part entière.

Pour le constater, il suffit de lire la séquence pédagogique proposée sur Big Bill Bronzy "Black brown and white"parue sur Le Labo la revue trimestrielle des Clionautes.

Et pour compléter avec une approche plus classique, on écoutera en podcast "Ces chansons qui font l'histoire" sur  France info, ou "Comment des chansons influent sur l'histoire de nos sociétés, de La Marseillaise à Tomber la chemise, de Thriller à En passant par la Lorraine...".


Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire