Articles

Correction des copies : oubliez le commentaire écrit, passez à la vidéo

Enseignants comme étudiants sont favorables aux captures d'écran et au commentaire audio qui remplacent avantageusement les commentaires écrits sur les copies

Par Christine Vaufrey , le 05 février 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 08 mars 2013

La correction des évaluations représente la bête noire de nombreux enseignants. Si la correction des quiz peut s'automatiser, il n'en est pas de même pour la correction des essais et autres dissertations, qui exigent une intervention humaine. 

Les commentaires des enseignants : essentiels, mais sacrifiés

 

Dans l'enseignement supérieur, on consacre facilement entre une demi-heure et une heure de correction par copie. Multipliez cela par le nombre d'étudiants...

Et tout ça pour quoi ? Souvent pour un bénéfice dérisoire. Les étudiants se plaignent de commentaires trop succincts, vagues, voire incompréhensibles ou absents, qui ne leur permettent pas de progresser. Ils ont l'impression d'avoir été corrigés à la va vite ou par une machine, plutôt que par un enseignant qui y a consacré des heures.

Et si l'on changeait les choses ? Si on réduisait le temps de correction, tout en augmentant la qualité des commentaires et la satisfaction des étudiants ? C'est tellement beau que cela ne peut être vrai, me direz-vous. Et pourtant, Petter Mathisen, enseignant à l'université d'Agder en Norvège, semble avoir trouvé un dispositif qui se rapproche de cette situation idéale. Il rapporte son expérimentation dans le Nordic Journal of Digital Literacy.

Dans son essai intitulé "Video Feedback in Higher Education - A Contribution to Improving the Quality of Written Feedback", Mathisen rappelle que les commentaires des enseignants lors des évaluations jouent un rôle essentiel dans la motivation et l'apprentissage des étudiants. Grâce aux retours de leurs enseignants, les étudiants comprennent leurs forces et faiblesses et savent ce qu'ils doivent faire pour progresser. Ils se sentent compris, écoutés, et cela les motive.

Ceci, dans le meilleur des cas. La réalité est moins rose : nombre de commentaires apposés sur les copies sont obscurs, approximatifs, et ne servent à rien. 

Oral + image : mieux que l'écrit

 

Mathisen a émis l'hypothèse, comme d'autres chercheurs avant lui, que la formulation écrite des commentaires influait sur leur qualité : les enseignants cherchent à gagner du temps en rédigeant des commentaires brefs et globaux. Alors, Petter Mathisen a proposer à ses collègues non plus d'écrire mais de dire leurs commentaires, tout en montrant les points intéressants ou les erreurs sur les copies. Pour cela, il a utilisé le logiciel JING, qui permet de réaliser des vidéos à partir de captures d'écran commentées à l'oral. Ce logiciel, fait pour réaliser des tutoriels, a donné d'excellents résultats comme outil d'annotation et de commentaire.

Mathisen a pris soin de faire tester ce nouveau mode de commentaire par des enseignants de différentes matières, ayant des groupes d'étudiants de différentes tailles. Chacun a pris le logiciel en main à sa manière, souvent en se faisant aider d'un collègue. Tous ont dit que Jing était d'un emploi simple.

Et tous ont été très satisfaits de cette nouvelle façon de faire, pour plusieurs raisons :

- Ils ont consacré beaucoup moins de temps à la correction de leurs copies que lorsqu'ils prenaient la peine d'écrire un commentaire sur chacune d'elles. Il faut en effet deux minutes pour prononcer 400 mots environ, mais combien faudrait-il de temps pour les écrire ? Les commentaires écrits sont manifestement plus courts. 

Ils ont eu le sentiment de produire des commentaires beaucoup plus intéressants et complets. La complémentarité image (surlignage d'un passage) et voix a été estimée très efficace

Les commentaires étaient aussi beaucoup plus précis, puisqu'ils étaient énoncés au fil du devoir, à chaque fois qu'un passage l'exigeait.

Se sentir exister pour le prof

 

Les étudiants de leur côté ont également été très satisfaits de ces commentaires nouvelle manière :

- Les commentaires sont plus précis et nuancés. Ceci les rend beacoup plus stimulants et utiles. Les étudiants ont déclaré mieux comprendre ce qui était attendu d'eux, et être plus confiants pour les évaluations à venir.

- Les étudiants ont eu le sentiment très net de se rapprocher de leur enseignant. Ils ont eu l'impression d'être compris, et qu'une vraie personne avait pris un temps considérable pour corriger leur travail, travail qui leur avait demandé à eux aussi de longues heures d'effort. Ceci a largement stimulé leur motivation à persévérer dans leurs études.

Mathisen se garde bien d'affirmer que les commentaires en vidéo sont la solution unique à adopter par tous les enseignants. Néanmoins, les résultats encourageants qu'il a obtenus, ajoutés aux compte-rendus d'autres expériences citées dans son article, incitent à se pencher de près sur cette alternative au commentaire écrit.

Loins d'éloigner les protagonistes, on constate ici que les TIC les ont rapprochés. Ce qui n'est pas étonnant : un étudiant a souvent l'impression de n'être qu'une silhouette dans un amphi bondé, ou un numéro dans la pile de copies (ou de fichiers électroniques) qui s'entassent sur le bureau, réel ou virtuel, de l'enseignant. En s'adressant directement et de manière individuelle à chacun de ses étudiants, ce dernier a probablement retrouvé une posture quelque peu oubliée : celle du mentor, de celui qui sanctionne moins qu'il ne guide. 

Il existe des dizaines d'applications qui transforment vos captures d'écran en vidéo sonorisées. Voyez par exemple Camstudio, récemment présenté sur Thot Cursus. Il ne vous reste plus qu'à faire quelques essais... avant de surprendre vos étudiants grâce à vos commentaires d'un nouveau style !

MATHYSEN P. (2012) : Video Feedback in Higher Education - A Contribution to Improving the Quality of Written Feedback. Nordic Journal of Digital Literacy 02/2012, site idunn.no : http://www.idunn.no/ts/dk/2012/02/video_feedback_in_higher_education_-_a_contribution_to_impr?languageId

photo credit: aforgrave via photopin cc

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné