Articles

Comment aborder les thèmes embarrassants ?

Quelles images, quelle mise en scène ?

Par Frédéric Duriez , le 20 avril 2015

J'ai mal dormi. Aujourd'hui, je commence un cours avec les 11 ans sur la digestion et je poursuis la journée avec les 14 ans. Le thème ? La sexualité.

Et c'est ce jour qu'a choisi l'inspecteur pour venir me faire une visite. Mais cela n'est rien car mon collège organise aussi une journée : "École ouverte aux parents".

Vite, il me faut quelques idées pour parler de thèmes délicats sans provoquer de ricanements, sans heurter et en apportant des connaissances.

Faire parler un tiers

La distance entre l'enseignant et l'élève reste importante. Et sur ces thèmes, elle peut virer au malaise. D'autant qu'au fond de la classe, l'inspecteur pédagogique prend des notes fébrilement.

Une solution consiste à faire intervenir un personnage tiers. Complice avec l'enfant, porte parole de ses doutes, curieux et maladroit, il permet d'aborder certains thèmes sans se sentir jugé...  Par exemple, Titeuf a servi de médiateur dans l'exposition intitulée "Le zizi sexuel", présentée à la Cité des sciences et de l'Industrie de la Villette.

Mais parler de sujets sensibles oblige à la nuance. Si un personnage de bande dessinée est un bon ambassadeur auprès des 6-10 ans, il pourra au contraire repousser d'autres tranches d'âge. Donner le sentiment aux apprenants qu'on les ménage, qu'on prend des précautions et qu'on les infantilise peut se révéler contre-productif. Et provoquer les ricanements qu'on souhaite éviter. Ainsi, Zep a illustré une version du "zizi sexuel" destinée aux plus âgés, avec un graphisme plus neutre. L'émission "C'est pas sorcier" doit son succès aux animations sobres que Jamie manipule pour étayer ses explications. Les sites de vidéo proposent aussi des supports neutres et utiles.

Ne pas tourner autour du pot

Ne pas tourner autour du pot, c'est un précepte que les japonais ont suivi de manière littérale pour une exposition consacrée aux toilettes en 2014. Les enfants étaient invités à se couvrir d'un chapeau qui ressemblait à euh... je ne vais pas vous faire un dessin. Ou plutôt si.

 économiser l'eau au japon

Ils montaient ensuite sur un toilette géant, qui était en réalité un toboggan. L'ensemble visait à aborder des questions sérieuses, comme par exemple la consommation d'eau.

Ne pas s'embarasser de détours, c'est aussi le choix qu'a fait la Crad'Expo, de la cité des Sciences et de l'Industrie à Paris en 2007. L'exposition portait sur tout ce qui dégoûte et paraît sale dans le corps humain. Les odeurs, le vomi, les produits de la digestion...

Dans les documents d'accompagnement, les organisateurs ont fait le choix d'un vocabulaire direct, comme celui qu'emploient les enfants... et les adultes. Extrait :

Le pif, le blair, le museau, le tarin, le renifleur, l’appendice nasal !
Et je ne parle que de ton nez. Cette chose au milieu de la figure te permet de sentir, de filtrer et de réchauffer l’air et fabrique des tonnes de morve.

Les bruits qui constituent la bande son des animations sont assez explicites. Nous sommes loin de la musique rassurante qui accompagne d'ordinaire les didacticiels.

Les illustrations de Jack Keely sont aussi directes. Mais des couleurs enfantines et acidulés parviennent à rendre le vomi joli... Les dessins amusent par leur exagération et leur côté absurde, comme ce nez faussement élégant qui se déplace sur haut talon.

Cette entrée brutale en matière (!) a sans doute pour effet de briser la glace et le malaise qui pourrait vite s'installer. Mais ces animations montrent qu'il ne faut pas être explicite sur tout. Les enfants sont amenés à manipuler des objets lisses en plastique, les couleurs sont sorties d'un magasin de bonbons, les textes manient l'humour et les figures de style.

estomac

Et puis, je ne dois pas oublier que les parents passeront leur tête à la fenêtre de la classe, et qu'ils faut aussi prévoir leurs réactions... Les adultes interprètent parfois les livres pour enfant différemment ou, plutôt, ils anticipent une interprétation de la part des enfants qui n'est pas toujours juste. La polémique en France sur le livre Tous à poil est encore dans nos mémoires !

 Changer d'échelle

Tout devient plus acceptable dès lors qu'on change d'échelle. Dans un scénario où l'apprenant se transforme en explorateur de quelques microns, les bactéries, les déchets alimentaires et les spermatozoïdes deviennent des éléments propres et sympathiques.

La Crad'expo a utilisé cette approche pour aborder des thèmes peu alléchants. C'est ainsi que les visiteurs pouvaient se déplacer à l'intérieur d'un nez.un nez géant

"Vous êtes un explorateur réduit à un millimètre, et vous avez réussi à vous faire avaler par une personne. Vous êtes muni d'une combinaison résistante aux acides, et d'une minilampe. Racontez votre voyage."

Voilà qui a de l'allure. Une sélection de sites, un mini-scénario, des groupes de travail, et le tour est joué !

Les publicités de Mylanta, un produit destiné à faciliter la digestion, pourraient inspirer les aventures de l'explorateur.

Raconter une histoire

Pour les plus petits, le détour de l'histoire peut aider à faire passer les connaissances. L'histoire de la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête est sans doute l'exemple le plus célèbre. Le parcours de Paulo nous raconte l'histoire d'un spermatozoïde plutôt timide mais bon nageur, qui s'aprête à entrer dans une compétition où il n'y aura qu'un seul gagnant !

Mais je dois avouer que j'hésite encore. Je me vois assez mal mimer une course de spermatozoïde face à un groupe d'élèves, avec un inspecteur dans la classe et des parents d'élèves à la porte...

Le corps est une machine

"Quand je pense que je passe dix heures par jour à réfléchir à la façon d'expliquer aux gens que grâce à mes produits, ils iront plus souvent aux toilettes !"

Voila le cri de désespoir des publicitaires des aliments riches en bifidus on en fibres.. Alors, comment font-ils ?

Une solution parmi d'autre consiste à présenter le corps comme un laboratoire. On utilise une approche par fonction, et les explications s'appuient sur des visuels qui ressemblent à des alambics ou à des éprouvettes. Les affiches dans les pharmacies présentent souvent des corps en 3D, transparents, avec des reflets bleus plus propres que des verres de cristal nettoyés au vinaigre blanc.

Les conseils de la Cité des Sciences

Heureusement, la Cité des Sciences a bien compris qu'il fallait accompagner... les accompagnateurs. Pour le "Zizi sexuel", elle a mis en ligne toute une série de documents.

En particulier, un document recense quelques conseils utiles. Ainsi, les accompagnateurs sont invités à ne pas faire part de leur expérience personnelle en commentant les animations... Hum ! il ne faudrait pas que dans l'euphorie d'une exposition, nous en venions à faire des confidences que nous nous aurions des difficultés à assumer le lendemain...

 Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Grossology and you - Sylvia Branzei Jack Keely Price Stern - Sloan 2002

La grotte de nez - Crad'Expo - Cité des sciences
http://www.cite-sciences.fr/archives/francais/ala_cite/expo/tempo/cradexpo/sniff_grottef.html

Zizi sexuel, l'Expo - Cité des sciences
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/zizi-sexuel/

Le parcours de Paulo - Allan Nicholas - Kaléidoscope, 2004.
À partir de 5 ans

Une exposition japonaise très ludique sur les toilettes - Golem 13, consulté le 12 avril 2015
http://golem13.fr/toilet-exhibition-tokyo-miraikan/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné