Articles

Le digital dans mon jardin : rêve ou cauchemar?

Quand les cyborgs mangent des cyber carottes

Par Denis Cristol , le 14 mai 2018

Est-il possible de disposer d'un jardin augmenté mais bio? Telle est la question que cet article pose. Il passe en revue les différents apports possibles des technologies numériques pour apprendre à jardiner ou à améliorer le rendement et la qualité biologique de ses plantations.

Préserver et gérer l'eau

Le jardin est la rencontre de terre, de soleil, d’eau et de l’intention d’un jardinier. L’eau est un paramètre clé. Les panneaux solaires apportent de l'énergie. Ils peuvent être utilisés pour fournir de l'énergie à une pompe lorsqu'un puis est profond et que tirer de l'eau devient harassant.

Pour un urbain Niwa est une serre d’intérieur ultra connectée dotée d’une technologie hydroponique qui régule et contrôle les paramètres d’alimentation des plantes. Ce système enseigne sûrement les rudiments de la pousse d’une plante aux enfants des villes.

Des commandes de vannes activées par SMS via son téléphone portable à distance permettront d'éviter à des agriculteurs des déplacements épuisants. L’expérience relatée en Inde autorise la consommation de moins d'essence pour rejoindre le jardin, c'est toujours cela d'épargné à la planète. L’arrosage de son jardin géré à distance entraine aussi une meilleure maîtrise de la consommation d'eau.

Des capteurs de température et d'humidité dans les serres permettent d'économiser de l'eau et d'optimiser un système de goute à goute pour donner aux plantes la juste ration d'eau.

Le savoir partagé en réseau

Au fond du jardin, des QR codes placés sur la cabane seront fort utiles pour s'auto-former quand un jardinier expert est indisponible. Comment marcoter? Comment fumer ou biner; à quelle profondeur planter? Voilà des connaissances et des gestes rapidement accessibles par le moyen de vidéos ou de textes faciles à consulter par son téléphone portable.

Un réseau social pour partager les tours d'arrosage du jardin partagé? Ou bien échanger des outils, des graines et des conseils. Des communautés de jardiniers qui apprennent ensemble à cultiver bio et s'émulent. C'est toute l'idée du projet Ulule qui développe une application pour faciliter :

  • la géo localisation des espaces de culture connectés;
  • la mise en relation des utilisateurs : forum, planification des tâches…;
  • le libre accès à une base de données technique et théorique (Création d'un WIKI du jardinier);
  • l’organisation de journées pédagogiques et de découvertes…

À moins de payer la prestation avec Gaarden qui vous permet de réserver un jardinier près de chez vous et de vérifier ses qualifications.

Une encyclopédie en ligne (Jardin l’encyclopédie, Rustica Plantes ) pour savoir quand et où planter, pour comparer les meilleurs équipements pourrait aussi être une aide précieuse quand des connaissances qui semblent simples viennent à manquer. Et si en plus cette encyclopédie aide à reconstruire une communauté en ligne alors c'est encore mieux car cela renforce l’esprit d’entraide et de convivialité attaché au jardin.

L'équipement

Des vêtements du jardinier bardés de capteurs et de cerveau-mécanismes sont-ils imaginables? Pour protéger des griffures, des piqures de guêpes, soulager les tâches pénibles? A moins que des vêtements connectés ne permettent d’indiquer quand le soleil est trop fort et qu’il faut se passer de la crème, que le jardinier puisse activer de la musique sans enlever les mains de sa bèche, ou bien encore de mesurer les calories dépensées ou contrôler son rythme cardiaque. Ce serait bien pour papi... qu'il faura évientuellement convaincre.

L'assistance continue

Un objet connecté comme Flower Power aidera à acquérir la main verte. Cet objet imaginé pour résister à des conditions extrêmes peut être placé au milieu de ses plantes et piloté à l’aide de son smartphone. Il analyse en temps réel quatre critères indispensables pour voir ses plantes s'épanouir : le taux d'humidité de la terre, le taux d'engrais, la température ambiante et la luminosité.

Une permaculture assistée par ordinateur reste à inventer. Une intelligence artificielle jardinière pourrait optimiser l'emplacement réciproque des tomates, des groseilles et autres courgettes. On s’en approche avec les serres connectées qui croisent techniques de permacultures et aquaponie. Les déjections des poissons contenues dans l'eau apportent des nutriments aux végétaux. Ceux-ci se nourrissent et filtrent l'eau qui retourne dans l'aquarium par un circuit fermé. De quoi cultiver sans engrais ni pesticide. À moins de se contenter d’un potager d'intérieur doté d’une réserve d’eau et de nutriments, d’un éclairage avec un éclairage qui s’allume et s’éteint automatiquement.

On connaissait déjà les Tondeuses robot dédiée à une unique fonction. Peut-on imaginer qu'un robot de jardinage connecté, qui pourrait circuler dans les rangs d'oignons, effrayer les nuisibles, arroser, faire des travaux mécaniques, arracher les mauvaises herbes. Cette description ressemble à Farmbot conçu à la façon d’une imprimante 3D un bras peut se déplacer sur trois axes et va pouvoir effectuer plusieurs actions sur le potager, grâce aux différents outils incorporés.

Par exemple, planter les graines, arroser les plantes, vérifier la terre avec un capteur, etc. Les plans de ce robot et les logiciels sont libres de quoi donner envie de tester et d’apprendre la robotique de jardin. Cela enlèverait le gout de travailler la terre d'un jeune jardinier mais cela prolongerait le plaisir d'un plus fourbu. Le robot pourrait cumuler des connaissances sur le terrain et les partager.

Dans la catégorie il faut aussi signaler Bot2karot  un robot inventé pour soulager des tâches de jardinage il sait "biner, arroser, repiquer, percer des trous" et peut être commandé depuis un smartphone. Son concepteur âgé de 14 ans a remporté le prix Incubateur du Google Science Fair.

Conclusion

Que penser de cette invasion technologique dans des espaces qui invitent plus souvent au repli et à la méditation? À chaque fois qu'un outil vient se substituer à des fonctions humaines, il soulage un effort et dans le même temps il diminue une capacité humaine. Les outils ont facilité la vie des hommes et ont réduit leur besoin de muscles et de résistance physique. Dans le même temps des fonctions cognitives supérieures se développaient. Assistera-t-on à de nouveaux développements de potentialités humaines ou s'éloignera-t-on encore un peu plus de la nature?

L'utilisation immodérée de composants électroniques fera-t-elle de nos jardins des poubelles ou des laboratoires?  Et si cet envahissement des jardins réduisait l'un des derniers espaces de tranquillité et de convivialité? La façon dont les vendeurs de graines ont asservi les producteurs en imposant leurs semences se répètera t'elle ? Les usages immodérés des technologies colonisent non seulement les parcelles mais aussi les esprits, poussant toujours plus loin la logique du rendement.

L’invitation de Voltaire dans Candide « Il faut cultiver notre propre jardin » est aujourd’hui renouvelée par Pierre Rabhi dans un souci éthique et écologique. Une fois de plus faisons œuvre de discernement dans l’usage des technologies. Utilisons celles qui sont nécessaires, pertinentes et utiles.

Sources

L’express - En Inde des agriculteurs irriguent leurs champs avec des SMS
https://www.lexpress.fr/emploi/business-et-sens/en-inde-des-agriculteurs-irriguent-leurs-champs-avec-des-sms_1289843.html

Jardin L’encyclopédie - http://nature.jardin.free.fr/cadre2b.html

Rustica Plante - https://www.rustica.fr/articles-jardin/rusticaplantes-nouveau-service-rustica-pour-trouver-plante-ideale,13122.html

Rustica https://www.rustica.fr/forum-jardinage/cao-conception-jardin-assistee-par-ordinateur-t15973.html

Toile de fond - Les 10 vêtements connectés du futur - https://toiledefond.net/les-10-vetements-connectes-du-futur/

18h39 - Et si vous atteignez l’autonomie alimentaire grâce à cette serre connectée ? https://www.18h39.fr/articles/et-si-vous-atteigniez-l-autonomie-alimentaire-chez-vous-grace-a-cette-serre-connectee.html

Ulule - https://fr.ulule.com/iris-connecte-le-jardin/

Huffington Post – Farmbot le robot qui s’occupe de votre jardin automatiquement
https://www.huffingtonpost.fr/2016/07/18/robot-jardin-farmbot-automatiquement_n_11050310.html

Prêt à pousser - Potager lilo
https://pretapousser.fr/le-potager-d-interieur/smart-lilo-potager-connecte-174.html?gclid=CjwKCAjwq_vWBRACEiwAEReprA1Na65gExrI71NUamcxiebaWG6d6ykLAfOl07tTaNIbFSvPQG_YlBoCKRYQAvD_BwE

La croix bot2karot
https://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-robot-jardinier-d-Eliott-Sarrey-a-seduit-Google-2015-09-22-1359519

Gaarden https://www.gaarden.fr/presse

Ulule https://mobile.ulule.com/iris-connecte-le-jardin/?lang=fr

Flower power https://www.challenges.fr/high-tech/flower-parrot-parrot-invente-le-jardinier-2-0_161242

WO-  Niwa, le jardin connecté pour cultiver des plantes dans son intérieur - http://webdesobjets.fr/objets-connectes/niwa-jardin-connecte-cultiver-plantes-interieur/

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné