Articles

Les isotypes, langage universel non verbal qui peut changer notre regard

L'exemple du logo dynamique des emplacements handicapés

Par Pierre Mongin , le 11 juin 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 12 juin 2018

Définition: 

Un isotype est un langage visuel international crée en 1920 par le philosophe autrichien Otto Neurath et l'artiste allemand Gerd Arntz. qui se fondaient sur la devise: « Les mots divisent, les images unissent».

C'est un langage non verbal qui se veut simple et universel, composé de 4000 pictogrammes, qui sont maintenant largement utilisés dans la signalisation routière et l'information graphique. Il est entré dans nos mœurs par ses avantages de compréhension instantané grâce à ses lignes  épurées.

L'exemple des emplacements handicapés: passer d'une image statique à une image dynamique 

Comment une icône très connue peut être modifiée et changer la représentation que nous en avons: l'exemple des places pour handicapés est intéressant ici par son évolution portée par ce que l'on pourrait appeler de "l'activisme de conception " qui, partant d'une icône graphique mondialement utilisée pour signaler des emplacements réservés pour personnes handicapées, est modifiée dans des centaines de villes et modifie nos représentations.

L'activisme du design utilise le langage du design pour créer un débat politique. Au lieu de résoudre des problèmes à la manière du design industriel ou d'organiser des formes comme dans le graphisme, le design activiste crée une série de questions ou de propositions utilisant des artefacts ou des médias pour des fins non résolues: provoquer, questionner ou expérimenter à la recherche de nouvelles conditions politiques.

Interview:

"Le handicap est soumis à la même invisibilité politique et aux mêmes chambres d'écho que celle des autres groupes minoritaires et trop de travail militant direct autour du handicap vise les personnes qui pensent déjà que les droits des personnes handicapées sont importants. Nous voulions que les idées sur le handicap atteignent un public plus large, qu'il s'agisse d'un débat plus difficile à ignorer"

expliquent Glian Glenney et  Sara Hendren  https://ablersite.org/ dans la région de Boston, qui ont commençè par collectionner des icônes . Ils se sont ensuite associés à Tim Ferguson-Sauder http://www.asmallpercent.com/ pour arriver à une icône renouvelée professionnelle.

Sur l'icône,  le bras qui pousse une chaise est symbolique, car toutes les icônes sont des symbôles et non des représentations littérales.

Réaliser un pochoir pour changer l'icône des handicapés

Crée en 1960, l'icône que vous connaissez tous pour indiquer un emplacement particulier pour les handicapés est remplacée petit à petit dans le monde par une autre icône en provenance de l'art de rue. 

       

Le site http://www.instructables.com/id/Stencil-for-Disability-Parking-Space/ fournit des plans de pochoirs pour modifier des emplacements de parking handicapés . Un beau projet concret facilement réalisable avec vos élèves ?

Six étapes pour peindre un nouveau logo :

  1. Acquisition des matériaux,
  2. réalisation du pochoir en papier,
  3. préparation du pochoir en bois,
  4. découpe du pochoir en bois,
  5. peindre le fonds en bleu,
  6. peindre l'icône en bleu

Adoptée maintenant par de nombreuses municipalités dans le monde, cette expérience est aisément reproductible. Au delà d'une certaine forme d'art de la rue, c'est aussi une possibilité de se réapproprier l'espace public ou privé, comme le parking handicapés de son collège, avec un budget minimal et agir concrètement en donnant une image dynamique des handicapés. 

Pour aller plus loin: 

Les isotypes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Isotype_(pictogramme)

Pochoir pour repeindre les emplacements handicapés avec le nouveau logo : http://www.instructables.com/id/Stencil-for-Disability-Parking-Space/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur