Articles

Color game, un jeu de symboles au secours des langues

Quand un jeu sérieux vole au secours des langues

Par Sandrine Benard , le 11 juin 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 12 juin 2018

Que se passe-t-il quand les sciences du langage rencontrent les jeux vidéo ? C’est justement la question que s’est posée un groupe de chercheurs allemands, français et suisses qui ont décidé de faire une mini révolution dans ce domaine en cherchant à inventer un nouveau langage commun.

Ici, il est bien question de jeu sérieux (serious game), mais présenté de façon ludique et complètement innovante, voire déroutante !

Mais comment créer un nouveau langage de cette façon ? Comment cela fonctionne-t-il ? Et surtout, quelles sont la fiabilité et la viabilité de ce jeu ?

Présentation du projet Color Game et passage au banc d’essai…

Le projet Color Game

L’histoire de Color Game commence à Iena, en Allemagne, à l’Institut Max Planck pour la science de l’histoire humaine. En mai 2018, un nouveau projet hors du commun fait surface,  développé par le groupe de recherche « The Mint », sous la direction du Dr. Olivier Morin, celui-ci s’intéresse à l’évolution du langage et propose aux joueurs, car oui, il s’agit bien d’un jeu, de relever le défi de faire deviner des couleurs en utilisant seulement des symboles en noir et blanc. Les joueurs peuvent interagir librement entre eux et développer leur propre système de communication langagière. Or, c’est par le biais du constat du choix et de l’évolution du choix de ces symboles que ce groupe de recherches espère pouvoir offrir une explication à l’évolution du langage.

Comment ça marche ?

Après avoir téléchargé et installé l’application Color Game sur l’App Store ou Google Play, on demande au joueur de sélectionner une couleur et de la faire deviner aux autres joueurs par le biais de symboles monochromes noirs sur fond blanc. 

Côté organisation du jeu, celui-ci peut se jouer de façon traditionnelle, un contre un, ou en mode multijoueurs, c’est-à-dire qu’on peut choisir de faire découvrir sa couleur à tout un groupe.

Côté durée de la partie, il n’y a aucune restriction de temps, du fait que ce jeu se pratique en direct ou en différé. Nul besoin d’être connecté en même temps que son adversaire pour y jouer.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Comme se plaisent à le rappeler les créateurs et développeurs, « ce jeu n’est pas un jeu d’énigmes », chacun peut apporter sa contribution à un projet sérieux tout en s’amusant.

Et dans la théorie ?

Mais comment rendre cela possible ? Simplement en élaborant un langage visuel basé sur ces mêmes symboles et sans jamais utiliser le moindre mot. Dans la pratique cela peut sembler bizarre, car comment associer une couleur à un symbole en noir et blanc ? C’est justement tout l’intérêt de ce « jeu » car les chercheurs, qui scruteront les parties, s’intéresseront plus particulièrement à la façon dont ces symboles sont utilisés l’émergence de nouveaux signes abstraits, comment ils changent de sens et de forme dans leur représentation au cours du temps.

Enfin, il s’agira de voir si cette évolution des symboles peut se rapprocher de celles des mots des langues humaines, afin de réaliser leur objectif, à savoir étudier l’évolution des langues humaines au cours des âges.

Finalement

On peut se demander pourquoi avoir pensé à un tel jeu ? Certes, celui-ci offre une activité ludique, mais s’adresse néanmoins à un certain public car le joueur lambda n’adhèrera sans doute pas à ce concept plutôt intellectuel. Si vous avez quelques minutes à tuer, vous irez instinctivement sur un petit jeu rapide comme Angry Birds plutôt que sur Color Game… et pourtant, ce dernier peut charmer, pour peu qu’on s’intéresse un minimum au projet.

Ce projet, rappelons-le, est tout simplement de trouver une solution à l’inexorable hécatombe qui touche le monde des langues, car en moins de trois siècles plusieurs centaines de ces langues, pourtant si nombreuses et variées d’un bout à l’autre de la planète, ont fini par tout bonnement disparaître au fil des ans… et malheureusement les pronostics pour le futur ne sont guère encourageants : En 2100, on estime que seules 50% des langues parlées aujourd’hui seront encore vivantes… D’où l’urgence de trouver un plan B, à savoir un éventuel système de langue basé sur les symboles, avec des images à la place des mots. 

Mais ce système est-il viable ?  Les langues ont toujours existé depuis les débuts de l’humanité, qu’elles soient sous forme orale ou écrite, communicatives ou symboliques, alors peut-on penser à les sauver en jouant à Color Game ? Si on est réaliste, on répondra que non, toutefois, mais on aura au moins eu le plaisir de participer à un beau projet de sauvetage et d’interprétation linguistique, alors, pourquoi ne pas tenter l’aventure vous aussi en essayant de lancer une partie ?

On ne sait jamais, vous pourriez, par votre choix de symboles, contribuer à l’essor de l’évolution des langues humaines…

Illustrations : Color Game et Max Planck Society

Sources

Site du projet Colorgame : https://colorgame.net/fr/

Présentation de presse :https://colorgame.net/downloadables/general-presentation.pdf

Blog Cognition and culture : http://cognitionandculture.net/blog/color-game

Institut Max Planck : https://www.mpg.de

L’application sur le Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.etterstudio.mpi

L’application sur l’App Store : https://itunes.apple.com/us/app/color-game-mpi/id1372106807?l=fr&ls=1&mt=8

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur