Articles

L'impression 3D: révolution ratée ou en attente?

Pourquoi la révolution de l'impression 3D ne s'est pas encore réalisée?

Par Alexandre Roberge , le 22 octobre 2018

Le monde s’est bâti sur des révolutions qui arrivent souvent sans s'annoncer. Par exemple, les réseaux ont changé les communications humaines. En bien ou en mal, cela reste un débat mais il n’en demeure pas moins que cela a transformé nos façons de communiquer à l'échelle planétaire.

Il y a aussi celles annoncées qui n’arrivent pas ou qui sont loin de ce qui était clamé., comme dans le cas de l’impression 3D. Ils étaient nombreux à déclarer que cette technologie allait tout révolutionner dans les années à venir. Si elle s’est un peu plus démocratisée, il est difficile de dire qu’elle a tout changé dans notre quotidien ou même qu'elle va y arriver un jour.

Quand les défauts supplantent les avantages

Parce qu’en effet, si en 2013. l’avènement d’imprimantes bon marché faisait dire que le marché allait être bouleversé, il y a encore peu de ce type de machines chez les particuliers. Déjà parce que le marché s’est peut-être davantage démocratisé mais il n’en demeure pas moins que les imprimantes à 300 dollars n’offrent pas autant de possibilités que celles de 4000 ou 5000 dollars. Conséquemment, il n’y a pas autant d’intérêt pour les consommateurs d’investir autant dans une telle machine. D’autant moins que la question des modèles et des propriétés intellectuelles est encore délicate et non réglée. Et puis, manipuler les logiciels de 3D n’a rien de simple pour le grand public. Sans compter que les matériaux ne sont pas nécessairement écologiques (surtout ceux de plastique) et que l’impression crée des microparticules problématiques pour la santé.

Même dans le milieu industriel, il n’y a pas encore eu le bouleversement qui allait mettre à mal de nombreux emplois. En effet, si la technologie intéresse quand même les industries, nous sommes loin de pouvoir faire de l’impression de masse rapidement. En fait, elle dure dans le meilleur des cas 30 minutes et parfois plusieurs heures. Il y a certes des potentiels pour la fabrication personnalisée qui pourrait intéresser une partie de la clientèle. Mais ils sont encore peu à demander des articles individualisés. Une grande part d’entre eux n’ont pas de problèmes avec les lignes standardisées de vêtements, de biens, etc. D’autant plus que la technologie n’est pas toujours parfaite. Les objets créés peuvent comporter des défauts.

À ce propos, néanmoins, des chercheurs ont peut-être trouvé le moyen de voir les erreurs sur les éléments imprimés. En utilisant, en effet, des particules d’or, ils sont en mesure de détecter par la brillance des anomalies. Ainsi, les machines pourraient analyser ces erreurs et les corriger plus facilement. Le processus est encore expérimental mais il pourrait faciliter la vie des utilisateurs.

La révolution des prochaines générations?

Et est-ce que les médias n’ont pas voulu crier à la révolution trop vite? Se faisant, celle-ci n’étant pas arrivée, l’opinion pour l’impression 3D est devenue sceptique. Or, il serait fou de croire que tous les milieux sont alors aussi méfiants.

Dans les milieux scolaires, par exemple, l’intérêt pour les imprimantes 3D et les «makers spaces» est marqué. En effet, si le grand public ne voit pas encore les possibilités de ce type d’impressions, les enfants sont très intéressés par cette technologie. Parce qu’ils n’ont pas peur d’expérimenter avec ces machines et ils comprennent que le tout reste à parfaire. Néanmoins, pour eux, il s’agit d’une autre approche créative qui peut donner du concret et de l’intérêt pour apprendre.

En fait, c’est peut-être là que réside le potentiel de l’impression. Si la révolution ne viendra pas à court ou moyen terme, ces générations qui auront été en contact avec la technologie sauront comment s’en servir. Et ces savoirs couplés à une technologie d’impression améliorée pourraient mener à un tout nouveau niveau.

Illustration : haslo 357/365: Alien Sustenance via photopin (license) 

Références :

« 4 Raisons pour laquelle l’impression 3D n’est pas la solution miracle à vos problèmes. » Prototech Asia. Dernière mise à jour : 31 juillet 2018.
https://prototechasia.com/4-raisons-pour-laquelle-limpression-3d-nest-pas-la-solution-miracle-a-vos-problemes.

Combier, Étienne. « Pourquoi Les Imprimantes 3D Peinent à Décoller ? » Lesechos.fr. Dernière mise à jour : 29 mai 2018.
https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301730366226-pourquoi-les-imprimantes-3d-peinent-a-decoller-2179503.php.

D'Agostino, Ryan, and Eleanor Hildebrandt. "Whatever Happened to 3D Printing? It Found Its Way." Popular Mechanics. Dernière mise à jour : 20 novembre 2017.
https://www.popularmechanics.com/technology/design/a13150382/3d-printing-future/.

"Des Chercheurs Détectent Les Défauts De L’impression 3D Avec De L’or." 3Dnatives. Dernière mise à jour : 12 juillet 2018.
https://www.3dnatives.com/defaut-impression-3d-12072018/.

Lehmacher, Wolfgang, and Martin Schwemmer. "3D-printing Might Not Kill Global Trade After All. Here's Why." World Economic Forum. Dernière mise à jour : 5 octobre 2017.
https://www.weforum.org/agenda/2017/10/3d-printing-global-trade-supply-chains/.

« Les Plus Et Les Moins De L’impression 3d. » Rts.ch. Dernière mise à jour : 19 février 2018.
https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/technologies/l-impression-3d/9346962-les-plus-et-les-moins-de-l-impression-3d.html.

Sharma, Kanishak. « 3D Printing Limitations. » Intellectual Property Services | IP & Patent Consultants. Dernière mise à jour : 14 décembre 2017.
http://ttconsultants.com/blog/3d-printing-limitations/.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné