Articles

L'impression 3D au service des malvoyants

Une technologie qui permet autant d'aider des étudiants en kinésithérapie qu'un public n'ayant jamais pu admirer les beaux-arts

Par Alexandre Roberge , le 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2018

Il n’est pas aisé pour les personnes ayant un handicap de vivre dans notre monde moderne. Parce que s’ils sont prêts à faire des efforts pour s’adapter aux réalités, l’inverse n’est pas toujours vrai. La question de l’accessibilité reste constante dans toutes les sociétés. Comment pouvons-nous nous plier aux exigences des personnes ayant des difficultés à se mouvoir, à entendre ou à voir?

Heureusement, des gens plus sensibilisés se servent souvent des nouvelles techniques à ces fins. Parmi celles-ci, l’impression 3D semble être une approche qui va aider même des étudiants ayant des problèmes de vision.

Améliorer la formation des kinésithérapeutes

Nous pouvons l'oublier mais uniquement en France près de 6000 élèves aveugles ou malvoyants fréquentent l'école et près de 3000 les universités. Des personnes qui doivent lutter dans un système scolaire où peu d’ouvrages sont offerts en braille ou en version audio. Dans les différents programmes universitaires ouverts à ces personnes, celui de massage et kinésithérapie offre un terrain d'expérimentation intéressant. Parmi les 85 000 praticiens français de cette discipline, 2000 ont une déficience visuelle. C'est pour ces étudiants que le Groupement des intellectuels aveugles ou amblyopes (GIAA) a annoncé la première bibliothèque anatomique.

Le GIAA avait remarqué que dans les programmes il y avait déjà peu d’accès à des pièces anatomiques sculptées. En fait, elles ne pouvaient pas, dû à leur fragilité, être emmenées chez les étudiants afin qu’ils puissent se pratiquer et bien comprendre la forme des vertèbres ou des organes. Ainsi, l'impression 3D permet de reproduire à peu de coûts des parties du corps humain qui peuvent être de bons compléments et moyens de s’exercer pour les malvoyants qui ont souvent des difficultés à se figurer la représentation dans l’espace. 

Donner un accès aux bâtiments et à l’art

L’impression 3D veut aussi pouvoir aider les aveugles et personnes atteints d’une déficience visuelle dans leur vie quotidienne. Au printemps 2018, une jeune entreprise a mis au point une invention fort intéressante pour ces gens. Il s’agit d’un boîtier appelé Virtuox qui permet d’avoir accès à un plan tactile d’un immeuble ou bâtiment. Ainsi, le malvoyant peut suivre avec son doigt et discerner les murs et l’agencement global du lieu. Il peut aussi savoir grâce à différentes formes présentes sur le plan où sont les escaliers, les toilettes, les portes, etc. Le but est de faciliter l’autonomie afin qu’une personne puisse se promener en ayant en tête ou en main le plan de l’endroit. À long terme, des supermarchés ou gares pourraient l’utiliser afin d’améliorer la vie des clients qui s’y présentent.

Et puis, l’accès n’est pas seulement aux bâtiments ou aux transports. Malheureusement, les aveugles n’ont pas la chance de profiter des beaux-arts qui sont plus visuels. Une visite au musée pour eux est donc presque impossible à savourer. Néanmoins, là-dessus, des établissements commencent à agir. Au Musée des Beaux-Arts de Montréal, depuis août 2018, des visites sont prévues spécifiquement pour ces personnes. Des guides bénévoles guident ces gens dans le musée et leur décrivent les œuvres pour se faire une image mentale. De plus, certaines sculptures peuvent être touchées afin qu’ils aient une idée plus précise de l’œuvre. D’ailleurs, depuis 2015, des prototypes confectionnés, entre autres, avec l’impression 3D permettent aux malvoyants d’apprécier le talent d’Alfred Pellan.

De son côté, le musée de l’Ardenne a proposé une exposition de juin à septembre 2018 expressément conçue pour les malvoyants. « L’essentiel est invisible pour les yeux » offrait une douzaine d’œuvres réalisées par l’impression 3D et le fraisage numérique. Cette approche a donc permis aux visiteurs ayant une déficience visuelle de savourer à leur manière douze tableaux classiques que possède l’établissement. Une initiative qui serait encore plus intéressante si elle était permanente et copiée dans d’autres musées.

L’impression 3D peut donner plus facilement accès des emplois, des lieux et même de la culture. Et cette technologie pourrait être aussi celle qui permet de redonner la vue aux malvoyants. En effet, un prototype d’œil bionique a été totalement imprimé en 2018. Une manipulation délicate mais qui pourrait, selon les scientifiques, rendre en partie ou entièrement les capacités visuelles à un individu. Il est loin de la coupe aux lèvres avant que ces personnes puissent profiter de cette technologie. Néanmoins, l’impression 3D propose déjà d'améliorer la vie des personnes malvoyantes ou aveugles.

Illustration : elod beregszaszi draw-fold III via photopin (license) 

Références

Crépin, Benoît. « Un “oeil Bionique” Imprimé En 3D Pourrait Bientôt Aider Les Aveugles Et Malvoyants. » Gentside. Dernière mise à jour : 31 août 2018.
https://www.maxisciences.com/oeil/un-oeil-bionique-imprime-en-3d-pourrait-bientot-aider-les-aveugles-et-malvoyants_art41462.html.

Delsouc, Chantal. « Virtuoz, Un Plan Tactile Interactif, Imprimé En 3D, Au Service Des Déficients Visuels. » Mid E-News. Dernière mise à jour : 28 mars 2018.
https://www.midenews.com/2018/03/28/virtuoz-plan-tactile-interactif-imprime-3d-service-deficients-visuels/.

« L’impression 3D Au Service Des étudiants Déficients Visuels. » Handicap.fr. Dernière mise à jour : 18 janvier 2018.
https://informations.handicap.fr/art-bibliotheque-anatomique-3d-853-10460.php.

« Nouvel Accès à L’art Pour Les Personnes Non-voyantes Au MBAM. » Les Méconnus. Dernière mise à jour : 24 juillet 2018. https://lesmeconnus.net/nouvel-acces-art-personnes-non-voyantes-mbam/.

Parion, Armelle. « Innovation : Virtuoz, un boîtier qui aide les malvoyants à se déplacer. » Le Parisien. Dernière mise à jour : 21 avril 2018.
http://www.leparisien.fr/economie/business/innovation-virtuoz-un-boitier-qui-aide-les-malvoyants-a-se-deplacer-21-04-2018-7675818.php.

Sermondadaz, Sarah. « Journée Mondiale Du Braille : L’impression 3D, Outil De Formation Pour Les Masseurs-kinés Déficients Visuels. » Sciences Et Avenir. Dernière mise à jour : 4 janvier 2018.
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/journee-mondiale-du-braille-l-impression-3d-outil-de-formation-pour-les-kines-deficients-visuels_119565.

Solym, Clément. « Une Première Bibliothèque Anatomique Basée Sur L’impression 3D. » ActuaLitté. Dernière mise à jour : 4 janvier 2018.
https://www.actualitte.com/article/monde-edition/une-premiere-bibliotheque-anatomique-basee-sur-l-impression-3d/86575.

« “L’Essentiel Est Invisible Pour Les Yeux”, Une Exposition Conçue Par, Pour Et Avec Les Déficients Visuels. » Association Valentin Haüy. Dernière mise à jour : 14 juin 2018.
https://www.avh.asso.fr/fr/lessentiel-est-invisible-pour-les-yeux-une-exposition-concue-par-pour-et-avec-les-deficients-visuels.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné