Articles

Cognimates, pour faire comprendre l’IA aux enfants

Une plateforme sur Scratch pour permettre aux enfants d’apprivoiser l’intelligence artificielle

Par Federica Minichiello , le 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 18 décembre 2018

L’intelligence artificielle se déploie dans l’industrie comme dans les services et intéresse décideurs et chercheurs du monde entier. Cependant, peu d’initiatives à ce jour cherchent à démocratiser l’accès à l’IA pour le grand public, en expliquant réellement « comment ça marche ».

Dans des enquêtes ciblant le jeune public, des chercheurs du MIT ont constaté que les assistants personnels étaient perçus comme « sympathiques et fiables » ; les enfants estimeraient qu’on peut leur déférer certaines prises de décision et les considèreraient parfois « plus intelligents » qu’eux-mêmes.... Des assistants personnels qui sont très présents autour de nous ! A titre d’exemple, 5,7 millions d’assistants ont été vendus sur le 1er trimestre 2018 (dont 4,1 seulement aux Etats-Unis) avec des déclinaisons « enfants » qui commencent à être introduites sur le marché.

Interpellée par ces observations, la chercheuse S. Druga du MIT a conçu la plateforme Cognimates en enseignant à 107 enfants provenants de 4 pays - Etats-Unis, Allemagne, Danemark et Suède - à enseigner à leur tour des concepts à des agents intelligents.

En montrant aux enfants à quel point les actions des machines dépendent de leur programmation, la chercheuse a observé un changement de perception sur le degré d’intelligence de l’IA et de la confiance qu’on peut lui octroyer, sans que les enfants perdent pour autant  leur enthousiasme face à ces innovations.

Cognimates : des exemples

Cognimates permet à des enfants de programmer et de personnaliser des dispositifs connectés comme l’assistant personnel Alexa (Amazon) ou le robot social Jibo. Basée sur le langage de programmation graphique Scratch (version 3.0) créé par le Media Lab, la plateforme propose une collection d’extensions qui permettent des fonctionnalités comme la détection d’images, la reconnaissance optique de caractères (lettres ou chiffres écrits à la main) ou la reconnaissance et l’association de couleurs.

La chercheuse a notamment créé une extension pouvant dialoguer avec le prototype de bras articulé Poppy Ergo, développé par l'équipe Flowers de l’INRIA, doté de capteurs intégrés lui permettant d’enregistrer et de rejouer un mouvement. Le scénario imaginé est un enfant qui enseigne par la démonstration à un robot, doté de webcam, à reproduire quelque chose : par exemple, à dessiner un objet qui lui est montré, à jouer à pierre-feuille-ciseaux … Ou à bouger comme un chien !

Ergo_robot_Scratch_Extension par druga stefania sur Vimeo.

Pour en savoir plus :

La thèse de S. Druga : Growing up with AI. Cognimates : from coding to teaching machines. MIT. Septembre 2018 … Notamment les annexes, avec une série de ressources comme la vidéo du projet « Alice aux pays des merveilles », où une chambre en tissu réagit au récit d’un enfant décrivant un rêve !

Le projet « The complete guide to AI for kids » (actuellement sur la plateforme de financement participatif Kickstarter) : un guide de 50 pages, élaboré par un professeur de robotique (et père de famille) expliquant les concepts clés de l’IA aux enfants.
(Dernière consultation : décembre 2018)
 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné