Articles

Quelles stratégies aident les apprenants à distance?

Quels éléments d'une formation à distance aident les étudiants dans leur démarche?

Par Alexandre Roberge , le 04 février 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 15 février 2019

Les êtres humains ne sont pas des éponges. Cette évidence étrange souligne à quel point l’apprentissage serait simple si nous n’avions qu’à être au contact de la connaissance pour l’absorber et l’acquérir pour de bon. D’ailleurs le rôle des professeurs serait minime puisqu’il leur suffirait d’offrir des contenus « digérés » par les apprenants. Ça ne fonctionne pas comme cela évidemment. Apprendre exige la mise en place de diverses stratégies pour arriver à accomplir les différentes tâches et réussir les évaluations sur la route.

Et si cela demande déjà un effort en présentiel, la formation à distance ajoute un obstacle supplémentaire. En effet, les canaux de communication ne sont plus aussi directs qu’en classe. De plus, il faut gérer une plus grande partie de l’apprentissage par soi-même. Cela nécessite une autonomie et des stratégies diverses afin de mener à bien sa formation.

Les MOOC et la motivation

Nous savons que dans le cas des MOOC, la question de la motivation demeure centrale et il s’agit d’un des enjeux de ces cours massifs en ligne. Le niveau de rétention n’y est généralement pas très élevé. Alors, qu’est-ce que les étudiants font pour rester motivés et pour réussir leur cours? Une étude publiée en mai 2017 par des chercheurs chiliens et espagnols offre un portrait intéressant des apprenants d’un MOOC sur l’introduction à la programmation Java. Ils étaient plus de 6300 (2.8% des inscrits), provenant de 160 pays, à répondre à un questionnaire autoadministré basé sur une échelle de Likert en 7 points. Ils devaient donc sélectionner à quel point ils étaient d’accord ou non avec des énoncés en lien à la motivation et aux stratégies d’apprentissage.

Les résultats mènent à plusieurs constats intéressants pour le monde la formation à distance. Déjà, la motivation des apprenants en ligne aurait changé avec le temps. Si autrefois, elle était plus focalisée sur l’objectif diplomation, les apprenants des dernières années veulent davantage acquérir de nouvelles connaissances. Conséquemment, s’ils sentent que le cours ne leur offrira pas cela, ils auront tendance à décrocher.

De plus, les gens sondés ont montré une grande maturité et éveil intellectuel. En effet, ils sont beaucoup à dire qu’en plus du contenu du cours, ils allaient vérifier ou obtenir encore plus de savoirs en fouillant de leur côté. D’ailleurs, ils aiment partir des connaissances acquises pour expérimenter davantage. Ils ont aussi une propension à trouver des endroits précisément pour étudier et la plupart essaient le plus possible d’avoir tout regardé du contenu hebdomadaire dans les temps. Par contre, ils ont plus de mal à s’en tenir à un horaire d’études.

Cette étude, fort intéressante, doit toutefois être prise avec quelques précautions. Déjà, la majorité des répondants sont des hommes (77,6 %), maîtrisant l’anglais puisqu’il s’agissait de la langue d’enseignement et ayant un diplôme universitaire. De plus, les questionnaires autoadministrés ont certaines limites dans la mesure où il ne s’agit pas de tout le monde dans le MOOC qui y a répondu. En fait, ces milliers de personnes ne représentent que 2,8 % de tous ceux ayant suivi le cours. Il s’agit donc de la pointe de l’iceberg, visiblement les plus matures et probablement ceux qui y réussissent le mieux.

Un témoignage éclairant

En 2008, une étude s’était intéressée à un étudiant suivant un cours de langue seconde (anglais) donné par l’université de Franche-Comté en 2004-2005. Celui-ci proposait, entre autres, huit séances hebdomadaires d’une heure sur une plateforme audiosynchrone appelée Lycéum et une autre asynchrone (WebCT). L’intérêt de cet apprenant nommé par les chercheurs AT6 est qu’il n’avait pas étudié l’anglais autre que durant son cursus scolaire classique il y a une vingtaine d’années. Dans ce contexte, quelles stratégies allait-il adopter pour apprendre?

Il a pu compter déjà sur un tuteur très respectueux qui corrigeait gentiment les erreurs des apprenants. D’ailleurs, celui-ci les encourageait à parler durant les sessions synchrones. La plateforme asynchrone permettait de préparer le travail en vue des sessions. Il dira aux chercheurs qu’elle lui a permis d’être plus concentré. L’outil a aussi servi pour créer une banque de lexèmes traduits afin de pallier les questionnements. Il a même dit avoir utilisé un site traducteur pour s’aider par moments. Il faut dire que la communauté d’apprenants était forte encline à vouloir aider, se trouvant dans des situations où elle avait quelques difficultés.

Évidemment, un témoignage ne fait pas foi de tout. Néanmoins, elle permet de comprendre l’importance des contacts à distance et ses effets sur la stratégie de l’apprenant. Dans un contexte social favorable, les étudiants auront davantage tendance à se servir de l’aide du communautaire pour répondre à leurs questionnements. Dans un cours où les communications et outils de groupe sont plus rares, ils essaieront de discuter seul à seul avec le tuteur.

Illustration : Wonderlane Joel at the iSchool Study group via photopin

Références

Alario-Hoyos, Carlos, Iria Estévez-Ayres, Mar Pérez-Sanagustín, Carlos Delgado Kloos, and Carmen Fernández-Panadero. "View of Understanding Learners’ Motivation and Learning Strategies in MOOCs." The International Review of Research in Open and Distributed Learning. Dernière mise à jour : Mai 2017.
http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/view/2996/4172.

« Comprendre La Motivation Et Les Stratégies D’apprentissage Des Personnes Inscrites à Des Cours En Ligne Ouverts Et Massifs. » CAPRES. Dernière mise à jour : 31 mai 2017.
http://www.capres.ca/enseignement-et-apprentissage/formation-a-distance-et-formation-continue/comprendre-motivation-strategies-dapprentissage-personnes-inscrites-a-cours-ligne-ouverts-massifs/.

Jeannot, Laurence, and Thierry Chanier. "Stratégies D’un Apprenant De Langue Dans Une Formation En Ligne Sur Une Plate-Forme Audio-Synchrone." OpenEdition Journals. Dernière mise à jour : 15 décembre 2008.
https://journals.openedition.org/alsic/879.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné