Articles

L’hypothèse Gaia, la planète apprenante

La planète apprend la vie

Par Denis Cristol , le 04 mars 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 05 mars 2019

L'aire de vie

Vous connaissez le microbiome ? Un véritable univers vivant se trouve dans notre ventre et nos intestins. Quel destin! Et si dans le ventre de l'univers se tenait notre planète ? Gaia, la pacha mama, notre mère la planète terre, quelle que soit la façon dont on la nomme. Elle serait un super organisme vivant avec une biosphère, fine pellicule de vie posée entre la lithosphère et l'atmosphère.

Elle formerait un tout dont chaque élément importe aux autres. Elle serait vivante et agirait comme un système total, c’est l’hypothèse Gaia posée dans les années 70 par James Lovelock. Après tout ne définit-on pas le vivant comme "tout ce qui peut se constituer en construisant sa propre matière vivante et qui est capable de se reproduire". Notre planète répond bien à cette définition elle s'adapte et se projette dans l'espace et le futur par des boucles de rétroaction sur les événements qui l'affectent. La terre est "un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années en harmonie avec la vie". Des minéraux, des gaz, de la biomasse qui, vue de l'espace, forme une petite boule bleue.

Qu'est-ce sui caractérise une planète apprenante ?

A un moment où l'on prend conscience de la singularité de notre planète avec une pointe d'inquiétude et des slogans marketing "make our planet great again", "no planet B", alors que les super télescopes ont déjà repéré plus de 3900 exoplanètes sans trace de vie, notre planète apparait fragile et vivante.

Elle a pour l'instant réussi à se régénérer et s'équilibrer face à tous les phénomènes qui l'ont affecté : milieux acides, volcanismes, ères chaudes ou glaciaires apparition d'espèces invasives. Le premier apprentissage dont notre planète est capable est l'adaptation. Un peu sous la forme stimuli réactions, la planète réagit et infléchit ses lois ; sa chimie n’a cessé d’évoluer en 3,5 milliards d’année et de transformer les conditions de la vie. La résilience est une mémoire de la nature qui caractérise la façon d'apprendre de la terre. Les formes de vie ne disparaissent jamais totalement, elles s’ajustent aux conditions qui leur sont faites, voire même s'activent à modifier ces conditions. Avec les êtres humains, ce ne sont pas des micro milieux qui sont affectés, comme les castors capables de détourner des rivières, mais des climats entiers qui sont bouleversés. C'est même la température qui est touchée, plus froid, plus chaud plus extrême.

La densité humaine nous laisse imaginer la terre comme une structure habitée ; Une fourmilière géante. Les hommes sont à l'échelle de la terre comme des neurones qui entrent en contact : le nombre de neurones d'un homme est estimé à près de 10 milliards × 7 milliards d'hommes, c'est une infinité de possibilité de connexions, encore augmentée par internet. Si le cerveau est considéré comme l'objet le plus complexe de l'univers, alors que dire de l'émulation de tous ces cerveaux. La matière participe du mouvement. Elle est transmetteuse de données avec l'eau qui circule et porte des objets, l'air, les ondes et la lumière qui transportent des informations, ajoutant aux sphères qui composent la terre une info-sphère. Même si tous les êtres disparaissaient, cette sphère serait encore active des millions d'années comme les multiples sondes envoyées dans l'espace.

Comment mieux être à l'écoute du potentiel d'apprentissage de notre planète ?

Les humains se bercent parfois de l'illusion qu'ils sont seul à apprendre, car ils ne savent juger que selon leurs propres critères. Mais que savent-ils de ce qu'apprend la planète de ses déplacements dans l’espace ? Combien sont parmi les humains à sentir que la terre est partie intégrante de nous, nous protège et nous dépasse ? Qu'apprend la planète de ses milliards d'années d'évolution ? La vie est peut-être le plus grand apprentissage, le plus beau savoir que nous offre la planète.

La prise en compte de la biosphère

Nous savons que chaque forme de vie émet des signaux. La reconnaissance des émotions animales, et de leurs langages spécifiques (cris d'amour, expressions de la peur et du danger, cris de plaisir) commence à peine. L'intelligence inter espèces existe au-delà des phénomènes de prédation, de domination ou de parasitisme. Comme le montre l’apprentissage du langage propre aux dauphins par un beluga ou de multiples interactions inter espèces.

La découverte de signaux électriques ou chimiques entre les arbres et les végétaux en général nous étonne. Leur communication est lente, limitée et spécifique mais elle existe. Réseaux micellaire et racinaires échangent des informations et participent de l'évolution de l'écosystème. Les champignons et les forêts qui les abritent ont su créer un langage incomparable, véritable internet de la nature.

L'apprentissage suppose une prise de distance sur ce qui est appris. Quelle boucle de réflexivité planétaire engager ? Les boucles lentes hommes / végétaux sont à explorer. L'écoute des phénomènes naturels et les choix des espèces vivantes, dont les hommes, travaillent à l'intelligence de la planète.

Écouter, observer

Dans le roman d’Isaac Asimov la planète Nemesis interagit avec les hommes. Dans le film Avatar c'est tout le règne du vivant qui se rebelle face à l'envahisseur colonisateur. Toutes les créatures se liguent dans un instinct de survie. Le système vivant et toutes ses interactions unies pour la protection de la planète c'est peut-être cela une planète apprenante. Mais au-delà de la fiction, savons-nous suffisamment écouter les signaux que la nature nous adresse ?

 

Sources

Wikipédia - hypothèse Gaia https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3%A8se_Ga%C3%AFa

James Lovelock https://youtu.be/-ySLkmDJa78

Wikipédia super organisme https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Superorganisme

Wikipédia microbiome https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbiome

Pas de planète B https://www.campusfrance.org/fr/make-our-planet-great-again-0

Make our planet great again https://www.campusfrance.org/fr/make-our-planet-great-again-0

Le monde Vers une planète apprenante
https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/04/05/des-pistes-pour-rendre-toute-la-societe-davantage-apprenante_5281219_4401467.html

Mytjomogica https://mythologica.fr/inca/pacha.htm

Avatar http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=61282.html

Compteur d’exoplanètes https://www.astrocaw.eu/ephemerides/compteur-dexoplanetes/

Les signaux électriques émis par les plantes
http://naturealsacebossue.over-blog.com/2018/10/signaux-electriques-emis-par-les-plantes.html

France TV info  Comment les arbres communiquent entre eux
https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-le-reseau-internet-de-la-foret_2438099.html

Wikipédia - Némésis https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9m%C3%A9sis_(Isaac_Asimov)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné