Articles

La formation de formateurs d’adultes

Se professionnaliser dans la pédagogie des adultes

Par Denis Cristol , le 25 mars 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 26 avril 2019

Transformations

Les métiers de la formation sont en pleine ébullition. Nombre d'organismes de formation s'interrogent sur les thèmes à aborder et la façon de le faire pour entrer sur le territoire de l'apprenance. Plusieurs tendances les touchent directement :

  • La numérisation des pratiques : de la conception d'un cours à l'évaluation en passant par la création d'environnements personnels d'apprentissage;
  • Les nouvelles postures des apprenants face au numérique entre autonomie et illectronisme;
  • Les bouleversements de contextes : accélération, zapping, incertitudes, imprédictibilités;
  • Le changement de statut du savoir : infobésité, fluidité, modèle de partage et de coopétition.

Une question demeure  : Comment former un formateur ? Le terme "formation" est-il encore approprié ?

Intégrer l'expérience du terrain

L'ouvrage "Le maître ignorant" de Jacques Ranciere nous montre qu'il n'est pas forcément indispensable de connaître un sujet pour l'enseigner, voire même que la méconnaissance du sujet induit une posture basse de l’enseignant, propice aux apprentissages. Cependant goûter la réalité des transformations que ses stagiaires vivent est une approche qui nécessite l'empathie. Faire quelques journées de chantier avec un maçon ou quelques centaines de kilomètres en voiture avec un commercial favorisera une meilleure proposition pédagogique qui intègre une plus grande part d'aléas, d'irritants ou d'imprévus en tous genres. Le risque pour un formateur est en effet d'oublier le travail et de se focaliser sur un référentiel métier abstrait ou sur des « besoins de formation » qui sont un prescrit d’ingénierie de formation décalé du travail réel.

Être en situation de construire en groupe, son propre parcours d'apprentissage

Pour un formateur débutant, l'une des méthodes les plus efficientes est de bâtir lui-même sa propre progression d'activités pour apprendre. En recherchant dans les situations professionnelles qu'il vit les irritants qui limitent son action, il est en mesure d'imaginer des moyens d'y faire face. Qui plus est, s'il apprend à le faire en groupe il gagnera en nuance d'analyse car il s'apercevra vite que ses coapprenants réagissent différemment. Il apprendra la dynamique de groupe en négociant les priorités avec d'autres membres et comprendra, en la vivant, la difficile personnalisation de l'apprentissage.

S'affilier à des collectif d'échange de pratiques

Il existe de nombreuses formes de collectifs ou communautés d’apprentissage pour apprendre et se ressourcer. Qu'il s'agisse de groupes informels qui naissent en marge d'institutions ou bien de groupes spécialisés en ligne ou encore de communautés qui se font ou se défont au gré de projets, toutes les formes de frictions avec les collectifs arasent les aspérités relationnelles et donnent plus de rondeurs et de souplesses à la posture du formateur.

S'immerger sur le terrain pour comprendre les spécificités et rythmes du métier

Apprendre en faisant reste un chemin essentiel. Il nécessite d'articuler deux boucles : une boucle d'usage et une boucle de réflexivité. Les deux se nourrissent mutuellement. Si le formateur reste dans la seule visée de la réflexion il se coupe de l'action, s'il enchaîne usage sur usage sans prendre la mesure de ce qui se transforme il finit par manquer de discernement. C'est à partir des questions vives issues d'une pratique d'un problème à résoudre ou d'un projet à mener qu'il apprend le geste juste. Il sait ce qu'il produit. Il devient praticien réflexif.

Rédiger des propositions à destination de commanditaires

L'écriture de projet à destination de commanditaires oblige à clarifier sa pensée. Partir d'une page blanche et imaginer ce qui peut se transformer, par quels chemins cela va passer et quels processus sont mis en œuvre procède du même geste que le champion de ski qui visualise sa course par avance. La création de schémas, de calendriers, voire même de présentations vidéo et animées l'aidera à imaginer un cadre d'expérience.

Découvrir les notions fondamentales dans un MOOC

Les auteurs de MOOC se sont emparés de la question des évolutions pédagogiques. L'offre de professionnalisation est devenue particulièrement dense et riche. Pour n'en citer que quelques-uns :

Participer des dialogues d'un réseau social

Identifier les groupes sociaux les plus porteurs sur les réseaux en ligne, discuter en ligne, formuler des questions expertes, répondre à des demandes, mettre en relation, s'exposer dans un post, rebondir aux réactions sont autant d'interactions à partir desquelles affiner son raisonnement et apprendre.

Vivre des dynamiques de groupe, de coaching, de cercle pour s'initier à la facilitation, pratiquer les dialogues en groupe

Le numérique produit un paradoxe : plus les situations d'apprentissage en ligne sont nombreuses plus l'exigence de qualité relationnelle en présence augmente. En effet quel autre besoin qu'émotionnel satisfaire quand tous les contenus sont disponibles sur internet. Le formateur progresse dans les pratiques d'accompagnement individuel ou de groupe. Il s'initie aux méthodes de groupe, de dialogue en cercle et de facilitation. Le numérique pousse à réévaluer sa posture et sa valeur ajoutée pédagogique. Il offre l'opportunité de réviser sa pratique professionnalité. Il conduit à un développement personnel. En tant que professionnel de la médiation au savoir le formateur est son meilleur outil. Investir sur son développement personnel est la meilleure façon de répondre au besoin d'humanité exacerbé.

Disposer d'un mentor, ou d'un pair avec qui échanger

La confrontation d'idées avec un pair est essentielle pour progresser et identifier ce qui est bien réalisé et ce qui reste à apprendre. La relation duale ouvre à un plus d'intimité et de confiance. L'échange direct est un moyen d'avancer sur la posture, les valeurs les dimensions singulières qui font la spécificité de la médiation pédagogique. Il est possible à deux de faire des retours plus précis. Rencontrer un compagnon d'apprentissage plus avancé fera gagner du temps.

Veiller sur les pratiques en réseau, à l'occasion de visites de salons professionnels ou d'entretiens avec d'autres professionnels

Le contact personnel avec d'autres professionnels engagés permet de mieux saisir les difficultés d'une situation et de se projeter. L'incarnation humaine est un moyen pour s'approcher de ce qui fait la quintessence d'une pratique professionnelle. Les visites sur site donnent à voir non seulement l'écosystème du professionnel mais marque sensitivement et émotionnellement le visiteur. Les interrogations sont mieux en phase avec l'expérience. Les salons professionnels offrent dans un temps court un aperçu de l'état de l'art. C'est aussi un moyen d'identifier comment les alliances se produisent entre acteurs et comment les idées nouvelles émergent.

Organiser son espace de travail, sa documentation, ses ressources

Avec son ordinateur, chaque formateur dispose d'un studio multimédia. Il fabrique ses ressources audio, vidéo et des clips ou animations de plus en plus sophistiqués. L'organisation d'un espace de travail de cocréation ouvert à la rencontre avec d'autres professionnels pour produire en écriture collaborative permet de maîtriser ces possibilités de création de support.

Rédiger un mémoire, faire un exposé, conduire un projet, pratiquer des jeux de rôle

Les méthodes pédagogiques actives sont également très efficientes. S'engager dans un apprentissage avec des formateurs et des méthodes éprouvées est un bon moyen d'apprendre. S'exprimer, agir, simuler sont trois façons d'appréhender l'expérience.

Tenir un journal de bord pour noter ses apprentissages et, pourquoi pas, un blog ou un wiki

Il n'y a environ que 1 mètre 20 de distance entre la main et le cerveau, mais cette distance est suffisante pour que les idées se forment. L'écriture qui est l'action de manifester matériellement des idées oblige à un effort de mise en ordre et de formalisation. L'ébullition permanente du cerveau s'arrête un temps pour ramasser une expression et poser un sens. Écrire est un acte performatif qui dit ce qui est et ouvre à la discussion.

Pour aller plus oin

Et si vous avez envie d’aller plus loin je vous propose de prendre connaissance de ces 50 capsules pour développer l’envie d’apprendre.

 

Sources

France Culture
https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/profession-philosophe-1442-jacques-ranciere-maitre-ignorant

HAL Environnement personnel d’apprentissage
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01572480/document

Enrichir Mutuellement sa Pratique pédagogique Avec le Numérique EMPAN
https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:GIPFTLVIP+137001+session01/about

Thot Cursus La pairagogie
https://cursus.edu/articles/35215/la-pairagogie-peeragogy-fruit-prometteur-du-monde-du-co

Wikipédia – Communautés d’apprentissage
https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_d%27apprentissage

My MOOC https://www.my-mooc.com/fr/categorie/education-et-enseignement

50 conseils pour développer l’envie d’apprendre
http://4cristol.over-blog.com/50-conseils-pour-developper-l-apprendre-50conseils.html

Qu’est ce que la facilitation
http://4cristol.over-blog.com/2016/03/qu-est-ce-que-la-facilitation.html

Thot cursus Apprentissage et écriture collaborative
https://cursus.edu/articles/37079/apprentissage-et-ecriture-collaborative

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné