Articles

À vos marques, prêts, apprenez !

Quand le sport dynamise l'apprentissage des langues

Par Sandrine Benard , le 17 février 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 19 février 2019

« Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l'âme»

… et pourtant, l’auteur de cette citation était loin d’être sportif car il s’agit de l’écrivain et diplomate français Jean Giraudoux (1882-1944) ! Bien qu’il ne fût pas un sportif, il n’en était pas moins un cérébral. En effet, il avait compris que les vertus propres à l’être humain, à savoir la sagesse et la connaissance, le courage, l’humanité, la justice, la tempérance et la transcendance sont applicables aussi bien à la tête qu’au corps.

Quel rapport avec notre sujet des langues, vous demandez-vous ? Simplement que Giraudoux avait su voir le lien entre le corps et la tête, et par extension les vertus que l’un peut amener à l’autre. 

Mais alors, sport et langues, même combat ? Et si pratiquer un sport était un moyen de dynamiser notre apprentissage des langues ? À vos marques, prêts, partez !

Le chaînon manquant

Le sport peut-il être lié aux langues ? Oui ! C’est ce qu’a démontré une étude réalisée en 2017 par des chercheurs Chinois, Italiens et Thaïlandais et publiée dans la bibliothèque scientifique et publique américaine en ligne, PLOS One.

Cette étude, intitulée « Physical activity improves learning a second language », soit « L’activité physique améliore l’apprentissage d’une langue étrangère », suggère que pratiquer une activité physique en même temps que l’apprentissage d’une langue favoriserait la compréhension, mais aussi la mémorisation du vocabulaire. 

Comment cela peut-il s’expliquer ? La pratique d’un exercice physique rend non seulement le corps plus souple, mais le cerveau aussi ! Celui-ci sera alors davantage réceptif à de nouvelles informations. Mais attention, n’allez pas croire non plus que devenir un athlète de haut niveau fera de vous un bilingue parfait en même temps ! Ici, il ne s’agit pas de s’améliorer, mais de mémoriser. Les capacités cognitives sont donc celles qui sont sollicitées.

Pour prouver leurs dires, les chercheurs ont réuni 40 étudiants chinois apprenant l’anglais, les ont séparé en 2 groupes et ont demandé à chacun de mémoriser une liste de vocabulaire. Le premier groupe n’a pas eu de consignes particulières, alors que le deuxième devait réaliser l’exercice tout en faisant du vélo en salle. À la fin des vingt minutes imposées par le test, on a remarqué que les étudiants ayant pratiqué une activité avaient obtenu de meilleurs résultats que leurs homologues traditionnels. Coup de chance ? Non ! Un mois plus tard, la même expérience a été relancée et là encore, le second groupe est sorti vainqueur de l’épreuve, non seulement en mémorisation, mais aussi en compréhension du vocabulaire.

La pratique d’un exercice physique a donc bien stimulé le cerveau et lui a permis, par sa malléabilité, d’intégrer rapidement et efficacement des informations connexes.

Selon une des chercheuses, Simone Sulpizion (professeure de psychologie et de linguistique à l’université Vita Salute San Raffele à Milan, en Italie): « les résultats de l’étude suggèrent que l’activité physique pendant l’apprentissage améliore ce dernier ».En effet, bouger décuplerait l'activité des cellules et donc, les connexions entre les neurones, ce qui permettrait alors aux capacités cognitives et mémorielles de se développer considérablement. 

Les séjours linguistiques spécialisés «sports et langues»

Apprendre une langue, on ne cesse de le répéter, est un apprentissage de toute une vie. Ce n’est pas un simple match, mais bien une série de tournois qu’il faut remporter avant de pouvoir devenir le détenteur en titre… et encore, il ne faut pas hésiter à toujours continuer à s’entraîner pour rester en haut du podium !

Certains organismes spécialisés dans les voyages linguistiques proposent aussi des séjours« sports + langues», qui offrent aux jeunes la possibilité d’apprendre une langue tout en pratiquant leurs sports favoris. C’est par exemple le cas de CLC (Club langues et Civilisations), basé à Rodez, en France, qui propose pas moins de 21 formules sur ce thème (tous les séjours ici). Les sports proposés sont le rugby, le tennis, l’équitation, la danse, les arts-martiaux, le basket-ball, le football, le handball, le surf et même le golf !

Juste pour avoir une idée de ce type de séjour particulier, voyons celui intitulé « à cheval sur la langue anglaise » (soulignez le jeu de mots !) :

  • Durée : 2 semaines
  • 27 heures de cours d’anglais (3h par matinée) en classe internationale dans un collège anglais
  • Lieu : Finborough (à l’est de l’Angleterre)
  • Sport : 15h d’équitation dans un centre équestre à proximité
  • Activités : excursions à Londres, Norwich ou Cambridge + soirées thématiques
  • Logement : 12 nuits en pension complète (tous les repas) en résidence au collège
  • Transport : autocar privé sur place, départ de nombreuses villes de France
  • Prix : à partir de 1499 Euros

Le lien langue-sport se fait ici dans le cadre des activités d’équitation, enseignées par des moniteurs d'équitation anglais, les cours englobent la théorie, la pratique (reprises, promenades) et les soins apportés aux chevaux. Les jeunes acquièrent donc le vocabulaire spécifique à leur sport, un bon moyen d’allier leur passion à l’apprentissage de l’anglais !

Fonçons

En se basant encore sur les études réalisées récemment et non plus seulement sur la croyance collective, sport et langues font indubitablement bon ménage. La pratique de l’un a de l’influence sur l’autre, lui ouvrant des aptitudes cognitives et mémorielles insoupçonnées. 

Foncons à la salle de sport, ou tout simplement allons courir ! Munissons-nous de notre téléphone intelligent, téléchargons des balados de langue, des cours de langue, ou tout simplement écoutons la radio ou des enregistrements dans la langue visée, mettons nos écouteurs et allons !

Illustrations:  kevin dooley sur Visual Hunt / CC BY
Vélo d’intérieur et lecture

Sources 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné