Articles

Le troll nous amuse au début et ensuite il nous lasse

En fait, il ne nous fait jamais rire

Par Denis Cristol , le 15 avril 2019

Des comportements antisociaux se répandent sur internet : incivilité en ligne, diffamation, insultes, etc. La méchanceté se libérerait par un phénomène de "spectacularisation de la vie privée". Elle consacre aussi un discrédit du discours des élites au profit d’un populisme s’actualisant dans un « parlez vrai » incivil et insultant. Le cauchemar des animateurs de réseaux sociaux c'est le « troll ».

À l'origine, il était un personnage de la mythologie nordique, rustre, et sans manières, dont le caractère a servi à désigner les provocateurs et initiateurs de polémique sur internet. Il ne respecte ni charte, ni conventions et parvient à se glisser entre tous les signalements qui cherchent à l'écarter.

Se nourir du chaos

Les trolls prennent plaisir à provoquer et à semer la discorde dans les groupes où ils sévissent.

Pour les plus répugnants, ils n'hésitent pas à monter en puissance allant de plaisanterie grinçante, à l'humour cynique et décalé, en passant par l'humour noir jusqu'à des insinuations, des insultes puis des propos tendancieux, racistes, misogynes, sexistes et homophobes. L'attaque personnelle est aussi prisée. Il s'agit de provoquer l'émotion à distance. Ils excellent dans l'art de trouver le point faible.

Leurs espaces de prédilection sont tous les forums, chats, wiki, espaces sociaux, cherchant un maximum de visibilité à leurs insanités. Ils se nourrissent des messages indignés qui leur parviennent en retour. Les spécialistes du phénomène nous avertissent "ne nourrissez pas les trolls". Un troll auquel on répond redouble en effet de fureur, un peu comme les gremlins passés minuit.

Ils s'en prennent aussi bien aux sociétés commerciales à leurs produits ou services qu'aux associations ou à toutes initiatives des particuliers amateurs engagés dans une cause. Pourvu que cela fasse du bruit et que cela nourrisse leur minute de gloire. Tout est bon pour leur égo insatiable qui brûle ce qui se présente.

Le troll avance le plus souvent masqué et anonyme ce qui lui permet d'aller le plus loin possible dans l'outrance ou la haine sur internet. La cyber haine serait d'ailleurs favorisée par l'ergonomie des réseaux qui permettent "l’anonymat dont l’effet désinhibant encourage les humiliations et les insultes" c'est le point de vue de l'avocat Philippe Cohen qui formule 50 propositions sous la forme d'une plaidoirie pour "détoxer internet".

Si vous êtes fatigués des insultes vous pouvez quitter l'expérience malheureuse d'un site ou bien faire appel à un ange gardien. Google a créé une IA pour repérer les trolls. La société de modération Netino observe une montée en puissance des propos intolérants en ligne. Elle a créé le logiciel moderatus pour aider à la régulation des propos limites, illicites ou causant des troubles. Elle alerte ses clients en cas de contenu sensible et s'efforce de prévenir des crises, elle produit des notes de risque, centralise les flux et donne des conseils pour la gestion des incidents. 

Chaque pays s'efforce de poser ses propres règles. En France le "rapport confiance et liberté" vise à proposer le cadre dans lequel une instance d’autorégulation et de médiation de l’information pourrait être mise en place. Son rôle serait de lutter contre les infox.

Troll au travail : que se passe-t-il quand le troll est notre voisin de bureau ?

Les incivilités numériques se définissent comme " Des actes qui dérangent ou blessent moralement mais ne sont pas réprimés par la loi ». Le voisin de bureau, l'étudiant de la promotion d'à côté est beaucoup moins anonyme. Ses incivilités sont plus facilement observables et régulables. Elles versent dans plusieurs catégories :

  • Les incivilités liées la surcharge informationnelle
  • Les incivilités amplifiant les tensions liées à l’urgence
  • L’incivilité des échanges professionnels hors temps de travail
  • Les incivilités liées à l’usage de l’écrit et à la fonction d’archivage
  • Les incivilités liées à la forme du message

Les normes de civilités épistolaires caractéristiques des entreprises et administrations du XXe siècle au temps de la missive papier sont bouleversées. Car le format papier éclate dans une multiplicité de canaux et de dispositifs de communication au travail, régis par des codes rédactionnels de moins en moins institutionnalisés. La formation suit les mêmes travers.

Conclusion

Le troll s'épanouit par l’attention qu’on lui porte.  « Ne nourrissez pas le troll », ignorez-le. Vous pouvez pratiquer l’humour, le signalement, le bannissement, les réponses factuelles, mais vraiment la meilleure méthode c’est l’ignorance. Des sites proposent des conseils pour se débarrasser de ces pouacres.

À moins que vous n’attendiez des excuses miraculeuses ce qui arrive parfois ! ou encore que vous réussissiez à faire répondre par certains, ceux que vous pouvez cerner, à la question «Pourquoi avez-vous écrit ça ?» comme Dylan Marron.

 

Sources

Philippe Cohen https://journals.openedition.org/rfsic/3518

Netino https://netino.fr/

Culture.gouv.fr Rapport confiance et liberté  http://www.culture.gouv.fr/Espace-documentation/Rapports/Confiance-et-liberte-Vers-la-creation-d-une-instance-d-autoregulation-et-de-mediation-de-l-information

Open Edition - Les incivilités numériques au travail Problématiques émergentes dans le contexte de la transformation numérique des organisations https://journals.openedition.org/rfsic/2225

Alphabet a créé une IA qui détecte les Trolls https://www.presse-citron.net/le-pire-ennemi-des-trolls-est-disponible-sous-forme-dextension-chrome/

L’internaute https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/troll/

Comment gérer la présence de Trolls sur les réseaux sociaux https://blog.hootsuite.com/fr/comment-gerer-les-trolls-sur-les-medias-sociaux/

Blog Frédéric Gonzalo - 10 trucs pour gérer la présence de troll  https://fredericgonzalo.com/2017/09/25/10-trucs-pour-gerer-la-presence-de-trolls/

Squid Impact comment gérer les trolls sur internet https://www.squid-impact.fr/trolls-reseaux-sociaux-webmarketing/

Le pire troll d’internet présente ses excuses http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/10/19/reddit-le-pire-troll-de-linternet-presente-ses-excuse/

JOST François, 2018. La méchanceté en actes à l’ère numérique https://journals.openedition.org/rfsic/3562

Allo-Ciné – Les gremlins http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=339.html

Dylan Marron: Why Should We Speak With People Who Hate Us? - Ted Talk
https://www.npr.org/2018/07/13/628617942/dylan-marron-why-should-we-speak-with-people-who-hate-us

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné