Articles

Le mouvement du "unschooling" en hausse

Apprendre librement à la maison : la réalité de plusieurs enfants

Par Alexandre Roberge , le 14 avril 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 15 avril 2019

En France et dans la plupart des pays industrialisés, l’instruction des enfants est obligatoire. Par contre, il n’est pas nécessaire que celle-ci soit faite à l’école. En effet, la loi permet que cela se passe à la maison.

Mais cela rdemeure fort minoritaire. 0,6 % des 6 à 16 ans vivent cette situation dans l’Hexagone et 4 % aux États-Unis. L’idée étant que les parents inculquent à leurs enfants le programme scolaire chez eux. Or, une nouvelle tendance est en train de naître, particulièrement au pays de l’Oncle Sam. Celle-ci s’appelle « l’unschooling ».

Apprentissage libre à la maison

En effet, une partie des parents enseignant à la maison, environ 10 %, affirment être des « unschoolers ». Qu’est-ce que cela veut dire? Le néologisme serait une contraction de « undo » et « schooling », littéralement annuler l’école. En plus précis, cela signifie que les apprenants ne suivent absolument pas le programme scolaire établi par l’État. En fait, ce sont les enfants qui choisissent ce qu’ils font de leur journée, les parents étant accompagnateurs. Qu’ils désirent courir à l’extérieur de la maison ou de lire un livre, ils font ce qu’ils veulent.

Cela s’approche de l’approche Freinet. Dans ce contexte, pas de devoirs, pas d’évaluations ni de cursus. Juste l’apprentissage par la découverte. Cette méthode, à l’opposé complet du système scolaire, intéresse de plus en plus de parents américains, canadiens, indiens, etc. Même au Danemark, pourtant un des pays figurant dans le haut des classements internationaux en éducation, la mode du unschooling est en hausse.

Pourquoi ce choix? Les raisons sont différentes mais, entre autres, les Danois ayant exprimé leur volonté de le faire en avaient assez de la tyrannie de notes et d’un système qui en exige toujours plus des élèves. D’autres parents dans ces divers pays ont affirmé ne plus vouloir vivre la pression des horaires de l’école ou fournir une place plus grande de créativité pour leurs enfants.  Certains apprécient aussi son côté plus égalitaire puisque les petits ne vivent pas les différences d’enseignement qui sont liées aux préjugés.

D’ailleurs, fait intéressant, des cultures qui misent beaucoup sur l’éducation comme les familles indiennes sont surprises de voir que cette approche libre n’empêche pas les jeunes d’éventuellement s’inscrire à l’université.

Une approche vue positivement mais jugée 

En effet, les premières études ont tendance à montrer que les parents ne regrettent pas leurs choix. Si l’effet sur le niveau des apprenants par rapport aux autres est encore peu connu puisque le phénomène est relativement récent à cette échelle. Néanmoins, psychologiquement enfants et parents se portent très bien. En fait, ils souffrent plus du jugement des autres parents et relations étant passés par une formation traditionnelle.

Évidemment, il n’est pas adapté à tous les enfants. Certains seront plus à l’aise en étant entourés ou ils auront besoin d’une formation alternative mais dans un lieu autre que la maison. Il ne s’agit donc pas d’une solution universelle, particulièrement pour les parents qui doivent travailler pour payer les dépenses hebdomadaires. Néanmoins cette approche est vue par certains comme une ubérisation de l’éducation. Une révolution qui prendrait plus en compte les différences entre apprenants que l’école.

Illustration : Виктория Бородинова sur Pixabay 

Références

Chhibber, Vatsala. « Meet the Unschoolers. » LiveMint. Dernière mise à jour : 29 septembre 2018.
https://www.livemint.com/Leisure/UkN5wLDOLHMDqW0jCiQreP/Meet-the-unschoolers.html.

Dumonteil Kremer, Catherine. « Du Homeschooling Au Unschooling : Tout Un Chemin :-). » La Parentalité Positive Au Quotidien. Dernière mise à jour : 28 février 2018.
http://www.cdumonteilkremer.com/2018/02/du-homeschooling-au-unschooling-tout-un-chemin.html.

Gadd, Stephen. « ‘Unschooling’ on the rise in Denmark. » CPH Post. Dernière mise à jour : 5 septembre 2018.
http://cphpost.dk/news/unschooling-on-the-rise-in-denmark.html.

McDonald, Kerry. « Is Unschooling the Uber of Education? » OZY. Dernière mise à jour : 8 novembre 2018.
https://www.ozy.com/opinion/is-unschooling-the-uber-of-education/89932.

Rose, Indrani. "Why Parents Are Choosing to Unschool Their children." The Financial Express. Dernière mise à jour : 17 février 2019.
https://www.financialexpress.com/industry/why-parents-are-choosing-to-unschool-their-children/1489915/.

Skinner, Aimee. "Unschooling is a Thing. But is It Right for Your Child?" Neighborhood Parents Network. Dernière mise à jour : 8 novembre 2018.
https://www.npnparents.org/posts/1463,unschooling-is-a-thing-but-is-it-right-for-your-child.

Stein, Stacey. "Unschooled Kids Learn What They Want ? No Curriculum, No Homework, No Tests." The Globe and Mail. Dernière mise à jour : 4 septembre 2018.
https://www.theglobeandmail.com/life/article-unschooled-kids-learn-what-they-want-no-curriculum-no-homework-no/.

Sutter, Béatrice. « Tendance Non-Sco : Ils Ne Mettent Plus Leurs Enfants à L’école. » L’ADN. Dernière mise à jour : 16 avril 2018.
https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/usages-et-style-de-vie/tendance-non-sco-ils-ne-mettent-plus-leurs-enfants-a-lecole/.

« Unschooling Demonstrates That Education and Schooling Are Not the Same Thing. » Foundation for Economic Education. Dernière mise à jour : 11 mai 2018.
https://fee.org/thinkecon/articles/unschooling-demonstrates-that-education-and-schooling-are-not-the-same-thing/.

WBUR. "The 'Unschooling' Movement: Letting Children Lead Their Learning." WBUR. Dernière mise à jour : 30 octobre 2018.
https://www.wbur.org/onpoint/2018/10/30/unschooling-homeschooling-education-kids.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné