Articles

S'autoformer à utiliser la vidéo - Partie 2

Planche à roulette, polystyrène et prompteur maison... les secrets d'une vidéo réussie

Par Frédéric Duriez , le 30 avril 2019

Il y a quelque temps, nous vous proposions un article pour se former aux bases de la vidéo avec un smartphone. Nous avions parlé cadrage, principes pédagogiques pour attirer l'attention et intéresser, et tenté de clarifier le vocabulaire du son.

Nous vous proposons de poursuivre cette autoformation. Vous découvrirez ici comment maîtriser les mouvements de caméra, améliorer la qualité de l'image et du son, et quelques astuces partagées par des youtubers passionnés.

Des mouvements de caméra plus stables et plus vivants.

Les mouvements de base de caméra sont connus. Le travelling est un déplacement rectiligne. La caméra progresse parallèlement au déplacement du sujet, elle s'en rapproche ou s'en éloigne. Le panoramique consiste pour sa part en un mouvement circulaire, qui sert souvent à présenter l'environnement autour de la caméra. Soit. Mais il est possible d'apporter un peu de dynamisme dans l'utilisation de ces mouvements.

Nicolas Lozancic de Sparks propose une série de vidéos particulièrement utiles pour celles et ceux qui produisent des ressources en e-learning. Le challenge qu'il relève sur son compte LinkedIn : utiliser un smartphone... et peu d'accessoires. 

Avec une planche à roulette !

Il vous faudra néanmoins trouver un skateboard ou une planche à roulettes silencieuse. L'opérateur est sur la planche et filme. Une autre personne le pousse pour effectuer le travelling. En se déplaçant plus ou moins vite que la personne filmée, en allant à sa rencontre ou en s'en éloignant, on crée des variantes moins monotones qui peuvent prendre du sens et accentuer certains aspects du message. Voyez la vidéo de démonstration ci-dessous avec Alain Comissione et Elena Elizondo.

"Un bon opérateur vidéo a souvent l'air idiot" nous met en garde Alex Jacksons. Plutôt que de ne déplacer que les bras, ce qui serait plus simple, il nous propose de faire les mouvements de caméra en bougeant le buste, et en gardant les bras rigides. Ce que l'opérateur perd en élégance, il le gagne en stabilité d'image.

bouger le buste

Le secret d'une bonne vidéo ? Le son

Tous les vidéastes semblent unanimes : quelle que soit la qualité de l'image, si le son est mauvais, la vidéo sera mauvaise. Si le cadrage est parfois déséquilibré, si un mouvement de caméra est mal assuré, si l'éclairage creuse les visages ou les aplatit, la vidéo sera de mauvaise qualité. Mais si le son est bon, il sera possible de l'exploiter. 

En revanche, si une vidéo en extérieur a un bruit de souffle important à cause du vent. Si l'opérateur n'a pas réglé son appareil en mode avion et si la prise est coupée par le signal d'une autre application, si le son est saturé ou trop faible... on peut effacer le fichier. Il est inutile. Un bruit de ventilateur quasi inaudible pendant la prise de vue peut être amplifié sur une vidéo et la rendre inutilisable. "Faîtes des tests !" nous disent en coeur les professionnels qui avouent avoir raté des prises de vue pour des détails de ce genre.

Sans pour autant négliger l'image

Les vidéastes apportent de nombreux conseils sur l'éclairage. En particulier, la source de lumière ou plutôt les sources de lumière peuvent donner du volume à l'image, en évitant de trop sculpter et creuser les visages.

Pascal Despeaux nous propose d'utiliser une plaque de polystyrène, et de fabriquer notre propre réflecteur. Il faut en peindre minutieusement une des faces en noir, planter la plaque sur un support clouté, et fixer l'ensemble à une perche. Côté noir vers la face non éclairée, j'accentue le clair-obscur. Côté clair, j'adoucis le contraste entre la partie éclairée et l'autre partie du visage.

réflecteurs 3 possiblités

Stéphane Lacoste nous propose d'utiliser trois lumières. La première, plus intense sur un côté du visage, une autre plus réduite, pour adoucir le clair-obscur sur l'autre côté. Et enfin, une derrière la personne, cachée par son corps, mais qui créera un doux contour de lumière autour du buste. Il nous donne par ailleurs une liste très utiles de points à vérifier avant de commencer à filmer.

Lacoste - éclairages

Utiliser un prompteur

Le blog de l'image nous aide à improviser une solution en détail si nous avons besoin d'un prompteur. Même si Pascal Despeaux utilise un matériel professionnel, ses explications seront très utiles, tout comme la liste de astucetech qui compare plusieurs solutions sur smartphone.

Check-list et astuces

Outre les grands principes et les techniques de base, beaucoup de vidéastes partagent sur Youtube des listes de points à vérifier ou des astuces destinées à faire la différence.

 

Références

Frédéric Duriez Construire son parcours d'auto-formation pour réaliser une vidéo pédagogique - 2015
https://cursus.edu/articles/34864/construire-son-parcours-dauto-formation-pour-realiser-une-video-pedagogique

Astucetech : "12 des meilleurs applications de téléprompteur pour Android et iOS - juin 2018
https://www.astucetech.net/top-12-des-meilleures-applications-de-teleprompteur-pour-android-et-ios/

Pascal Despeaux - Improviser un prompteur sur le terrain - août 2016 consulté le 29 avril 2019
http://leblogdelimage.com/improviser-prompteur-terrain/

Stéphane Lacoste - 15 astuces pro pour filmer avec un smartphone
https://www.youtube.com/watch?v=exNf28otIX4

Alex Jackson Visuals - 5 astuces pour filmer avec son smartphone (sans matériel)
https://www.youtube.com/watch?v=qMfS0vpbVxk

Pascal Despeaux - fabriquer un réflecteur économique
https://www.youtube.com/watch?v=H1SeowvmnAA

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné