Articles

Habitat écologique et habitat partagé, le bouleversement du marché immobilier

Nous voulons des habitations respectueuses de l'environnement et nous recherchons différents types d'habitats.

Par Régis Vansnick , le 19 mai 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 20 mai 2019

Habitat écologique

Notre société se transforme à toute allure. D'une part les modes de vie évoluent et d'autre part, chacun devient plus conscient de ses responsabilités environnementales. L'habitat n'est pas épargné par ces deux phénomènes. La conséquence est double : nous voulons que ces habitations soient respectueuses de l'environnement et nous recherchons différents types d'habitats.

Pourquoi nous faut-il des bâtiments sains et ventilés ?

Comme tous les mammifères, l'être humain s'épanouit dans des environnements avec des variations de température, d'humidité et une complexité de couleurs et de formes. La biologie de la construction vise à atteindre ces conditions favorables à la santé à l'intérieur tout en réduisant l'influence des champs électromagnétiques d'origine humaine et en éliminant l'utilisation de matériaux de construction toxiques.  Comprendre ces forces, diagnostiquer et corriger les problèmes dans les constructions existantes et créer des environnements sains est l'utilité de la biologie de construction.

Les écoles, des endroits pollués ?

En Belgique, Greenpeace a mené une étude sur la qualité de l'air dans 222 écoles. Voilà la conclusion alarmante :

Dans trop d’écoles, la qualité de l’air est préoccupante, voire carrément mauvaise, compte tenu de la vulnérabilité accrue des enfants à la pollution de l’air. À peine sept écoles (3 %) avaient un air de relativement bonne qualité. Dans 76 écoles (35 %), l’air respiré par les enfants était de qualité acceptable. Dans 61 % des cas, la qualité de l’air à l’entrée de l’école était préoccupante à carrément mauvaise.

La Baubiologie

La biologie du bâtiment ou baubiologie est née en Allemagne au début des années 1960. Les scientifiques ont commencé à soupçonner que le nombre croissant d'Allemands souffrant d'un malaise chronique était peut-être lié à la construction massive de logements industrialisés après la Seconde Guerre mondiale. Un groupe multidisciplinaire de professionnels a testé la théorie, comparant systématiquement ces maisons avec des maisons préindustrielles faites de matériaux naturels et peu transformés. Les données qui en ont résulté ont servi de base à un ensemble de normes utilisées pour évaluer la qualité de l'environnement intérieur et à l'élaboration de 25 principes de construction pour les nouvelles maisons et les nouveaux lieux de travail. 

Les 25 principes de la baubiologie

Les principes de la bio-construction ou éco-construction doivent respecter ces 25 règles :

État du parc immobilier

Les constructeurs n'ont pas accordé la priorité à l'étanchéité à l'air ou à l'isolation, de sorte que les maisons construites après-guerre sont mal isolées. Ensuite, lorsque la crise énergétique des années 1970 a fait de l'isolation et de l'étanchéisation des maisons une priorité, les nouvelles maisons étanches à l'air sont devenues des pièges à humidité, à air vicié et à produits chimiques provenant de matériaux de construction synthétiques.

Les problèmes de qualité de l'air, qui affectent la santé des occupants et la longévité des maisons, sont devenus endémiques. Aujourd'hui, un segment important de notre population souffre de polysensibilité chimique, d'allergies et d'asthme. Le nombre de personnes allergiques a explosé, une personne sur 6 en souffre. Le nombre de personnes souffrant d'asthme a aussi fortement augmenté, les enfants étant les plus touchés.

Changement de la perception des bâtiments

Les experts en biologie du bâtiment considèrent les bâtiments comme des organismes vivants . Par exemple, les baubiologues considèrent les murs extérieurs comme une troisième peau, tout comme nos vêtements. Utilisant le même principe de "respirabilité" qui rend le coton et la laine biologiques plus confortables que la plupart des tissus synthétiques.

Les baubiologues recherchent des matériaux muraux qui laissent passer la vapeur sans pare-vapeur synthétique. Les baubiologues utilisent également des stratégies de construction qui tiennent compte de la nature.

L'habitat partagé, l'autre tendance

La hausse des prix immobiliers

Les prix de l'immobilier ont explosé presque partout dans le monde. Les personnes ayant besoin d'un logement ont donc du faire appel à divers stratagèmes pour se loger. Parmi les stratégies mises en place, on retrouve la colocation ou l'achat de plus petites surfaces.

prix immobilier

Des entrepreneurs ont senti qu'un nouveau marché s'est créé et ont lancé des straups à l'image de Cohabs.

4 jeunes entrepreneurs rénovent des maisons unifamiliales pour les transformer en logement de groupe. Objectif, proposer un logement haut de gamme et des services aux jeunes colocataires. Après deux ans, et plus de 80 chambres rénovées, Cohabs envisage de s’exporter.

Source : https://bx1.be/news/cohabs-start-up-gere-8-colocs-branchees-a-bruxelles-veut-sexporter-a-letranger/

Racheter des maisons typiques bruxelloises et les rénover pour en faire des colocations branchées, c’est le principe de Cohabs qui gère ainsi 8 maisons à Bruxelles.

Les nouveaux nomades

De plus en plus de travailleurs indépendants qui n'ont besoin que d'une connexion Internet et d'un ordinateur pour prester deviennent des nomades. Ils peuvent être des rédacteurs web, des assistants virtuels ou autres.

Des entreprises aussi permettent à leurs travailleurs de prester de partout dans le monde sans requérir à leur présence physique.

Il en résulte qu'une vague de ces travailleurs nomades doivent se loger un peu partout dans le monde qu'ils explorent sans fin. Là aussi des entreprises ont senti l'apparition d'un marché et ont créé des sites tels que Digital Nomad House.
 

Se satisfaire de mieux

La façon de percevoir l'habitat a changé et des offres se développent en conséquence. Les décideurs dynamiques suivent et s'adaptent à ces tendances. La qualité de l'air est devenu un critère très important afin d'éviter que les occupants ne soient exposés à des produits chimiques tels que des perturbateurs endocriniens ou des allergènes.

 

Sources :

https://secured-static.greenpeace.org/belgium/Global/belgium/report/2018/SchoolMonitoring-Summary-FR.pdf

https://www.biohome.info/baubiologie-bio-construction/

https://buildingbiology.com/principles-of-baubiologie/

https://www.adarpef.org/

https://www.journaldunet.com/patrimoine/guide-de-l-immobilier/1110050-prix-immobilier-mars-2019/

https://www.cohabs.com/

https://bx1.be/news/cohabs-start-up-gere-8-colocs-branchees-a-bruxelles-veut-sexporter-a-letranger/

https://www.isexl.com/faire-appel-assistant-virtuel/

http://www.digitalnomadhouse.net/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné