Articles

Publié le 08 septembre 2019 Mis à jour le 10 septembre 2019

Une semaine hors du monde avec des profs inspirantes

Apprendre le LPC avec des personnes positives, agiles et généreuses dans les montagnes suisses

En août 2018, je suis allée à un stage ouvert aux familles ayant des enfants malentendants organisé par l'ALPC (Association Suisse de la Langue parlée et complétée) avec mes enfants, car ma fille est malentendante. Normalement ces stages se déroulent sur une semaine. Mais une fois tous les deux ans, l’été, un stage complémentaire d’une semaine est offert aux familles qui souhaitent renforcer leurs connaissances pratiques de la langue LPC. C’est l’occasion pour les parents, les grands parents et les enfants plus ou moins malentendants de passer du temps ensemble.

Je venais quelques mois auparavant d’écrire les articles au sujet du LPC et de la méthode des sosies labiaux :

Le LPC et les langues des malentendants (Partie 1)

Le LPC et les Phonèmes Sosies Labiaux (PSL) (Partie 2)

Pour ma part j’avais appris avec une autre méthode ce langage et c’était l’occasion de refaire l’apprentissage à zéro avec cette nouvelle approche. J’arrive le lundi matin en cours, dehors dans la pelouse à l’ombre, par temps de canicule et je découvre mes camarades. J’avais suivi des cours plusieurs années auparavant avec des parents, en majorité, et quelques encadrants comme des animateurs ou des professeurs des écoles de temps en temps. Là, j’étais la seule parente avec 3 professeurs et notre professeur de LPC qui est une codeuse interprète du LPC en classe.

Je pourrais vous raconter le stage en détail, ce que l’on y a appris, mais non. J’ai plutôt envie de vous parler de ce que en quoi ces femmes étaient inspirantes pour une maman comme moi, qui se battait avec l’école depuis des années pour avoir des aides en classe, mais aussi pour les enfants à qui elles enseignent.

  • Il y avait une institutrice d’une trentaine d’années qui venait avec sa fille apprendre le LPC ensemble car elle avait un enfant malentendant dans sa classe de primaire et qu’elle voulait faire plus pour l’intégration de son élève en classe et offrir à sa fille une nouvelle connaissance.
  • Il y avait une institutrice qui avait passé la cinquantaine et qui voulait en apprendre plus sur le LPC afin d'enrichir ses outils pédagogiques en classe dans les apprentissages de l’écriture et de la lecture et pouvoir accueillir des enfants malentendants dans sa classe. 
  • Et, la troisième professeur pour les plus grands à 8 mois de grossesse, était venue avec la famille de son mari, grands parents inclus pour accompagner son neveu sourd profond. Elle comptait utiliser le LPC pour d’éventuels enfants malentendants dans sa classe.

Le LPC est une excellente méthode pour discriminer les sons.

C’est une visualisation des sons, qui pourrait à elle seule servir de méthode pour des enfants entendants comme elle le fait pour les enfants malentendants. 

Les deux professeurs de primaires étaient donc présentes pour en faire bon usage. Notre future maman et moi-même y étions à la base pour des raisons familiales et pourquoi pas en faire usage dans d’autres contextes. Toute notre petite bande s’est donc lancée.

Dessin collectif de fin de stage des apprenantes et de leur professeur
sur leur parcours de la semaine

Déjà, la bonne humeur était au RDV

Toutes des personnes de bonne volontée, attentives aux autres. La bonne humeur est importante. Cela fait partie de l’accueil positif et constructif dans un groupe. Si vous arrivez dans une classe et que le professeur et les élèves font la tête alors, c’est qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien. Apprendre, c’est la vie et la vie, si elle est morose alors on n’a pas envie d’apprendre. Pour nous, ce n’était pas fondamentalement grave car c’est un plus mais pour un enfant, l’envie ou pas d’apprendre peut faire sa vie belle ou pas belle du tout. 

Un groupe agile et adaptable. Lorsque la température montait nous sommes sorties du cadre que l’on nous avait défini, avons pris nos chaises et sommes allées à l’ombre du bâtiment les pieds dans la pelouse. Sortir du cadre et être attentif est un signe d’adaptabilité aux situations et à l’humain. Suivre les programmes scolaires à la lettre, c’est bien pour les inspecteurs scolaires, c’est bien pour les bon élèves mais être un bon élève ne veut pas dire réussir sa vie professionnelle. (L'élève modèle, formatage idéologique; en passant de l'Asie à la mère au foyer) Apprendre à se comporter hors de la boite, comme le disent les anglais, est beaucoup plus utile au futur professionnel que le fait de se conformer à des règles.

Un professeur est un modèle comportemental pour un élève.

Si le modèle est suranné ou rigide, alors, les références de l’élèves ne seront peut-être pas adaptés à notre monde. D’autant plus que nous vivons une période de notre histoire inédite où l’agilité d’esprit est une compétence fondamentale du futur. Et, l’action liée à l’esprit est un outil important de nos apprentissages : Favoriser l'agilité de la pensée pour obtenir la mobilité des actions. Nous apprenons par le modèle et le faire. Le professeur fait vivre la classe par l’action, par le mouvement, par le geste.

Le LPC, c’est justement le geste, celui que l’on n'autorise plus très souvent en classe car il faut y rester sage. Le mouvement, c’est le changement de posture. C’est aller faire la classe en forêt ou dans l’herbe au lieu de maintenir sa classe au chaud.

L’action, c’est venir venir apprendre le LPC, parce que peut-être c’est mieux, parce que peut-être c’est utile, parce que surtout c’est donner plus de chances à des enfants ayant des besoins différents. On pourrait croire que c’est normal, que c’est inné chez un professeur.

Malheureusement en tant que maman d’un enfant malentendant, je peux vous dire que non. Le confort de la routine atteint certains enseignants qui ne font que peu d'efforts, voir qui sont même incapables d’en faire. Heureusement, ils ne sont pas tous dans ce cas mais quand votre enfant doit passer un an ou deux avec ce genre de professeur, il est possible que cela mette en péril son avenir pour longtemps ou pour toujours. Il faut être un professeur généreux pour venir passer une semaine sur ses vacances et apprendre un nouveau langage.

Ces trois femmes étaient inspirantes, enthousiastes, de bonne humeur, agiles et généreuses.

Ce cocktail qui devraient être présent chez tous les professeurs, qui devrait même prévaloir sur les connaissances acquises dans les recrutements des professeurs dans les écoles. À quoi sert un excellent professeur de mathématiques s'il n’arrive pas avec sa personnalité à passionner ses élèves ou à leur donner du temps, de l’agilité ou la générosité nécessaire à un bon apprentissage ?

De mon point de vue, si 50% seulement d’une classe arrive à le suivre, cela donnera derrière d’autres professeurs tout aussi ternes qui transmettront à l’infini un modèle obsolète et inadapté à notre société. À choisir,  les belles personnalités plutôt que des CV rutilants pour enseigner à nos enfants...


Source dessin : Pixabay csr_ch 


Mots-clés: Engagement implication des enseignants Sourds Malentendants lpc Éducation

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !