Articles

Publié le 15 décembre 2019 Mis à jour le 16 décembre 2019

Le syndrome de l'accent étranger

Quand un accident change la langue

Maurice Maeterlinck (1862-1949), écrivain francophone Belge, prix Nobel de littérature en 1911 disait :

« Il n'arrive jamais de grands événements intérieurs à ceux qui n'ont rien fait pour les appeler à eux ; et cependant le moindre accident de la vie porte en lui la semence d'un grand événement intérieur. »

Un autre grand nom de la littérature, Américain, cette fois, Mark Twain (1835-1010), auteur de Tom Sawyer, confirmait cette idée avec : « Le nom du plus grand des inventeurs : accident ».

Vous l’aurez compris, aujourd’hui nous parlerons de phénomènes accidentels ayant eu un impact sur la langue, comme celui de ce monsieur Anglais qui, au lendemain d’un AVC, ne parlait plus la même langue!

Comment expliquer ce phénomène ? Est-ce possible d’oublier totalement notre langue maternelle suite à un accident ? Comment s’en prémunir ? Peut-on la retrouver ? Enquête dans les tréfonds du cerveau humain à la recherche de la langue perdue…

Des cas pas si isolés…

Alun Morgan, Karen Butler, Astrid… ces noms ne nous disent rien et pourtant depuis 1941, plus d’une cinquantaine de cas a été rapportée de par le monde. Les plus célèbres sont celui d’Alun Morgan, cet Anglais de 81 ans, victime en 2012 d’un AVC (accident vasculaire cérébral) qui au lendemain de son accident, après 3 semaines de coma, s’est mis spontanément à parler le gallois, une langue celte parlée dans d’autres parties du Royaume-Uni.

La bizarrerie vient du fait qu’il n’avait jamais appris cette langue (outre un court séjour avant la 2nde Guerre Mondiale, plus de 70 ans auparavant) et qu’il avait totalement oublié l’anglais. Toutefois cette amnésie linguistique n’a guère duré plus que quelques jours car l’anglais est revenu progressivement, cependant pendant ce bref laps de temps, le gallois était devenu sa langue première, à tel point qu’il a dû reprendre des cours d’anglais pour se remettre à sa langue maternelle. Puis, le gallois a disparu de la même façon qu’il était arrivé, rapidement et sans bruit…

Un autre exemple est celui de Karen Butler, une américaine originaire de l’Oregon, qui, en 2011, suite à une opération où elle s’est fait changer toutes les dents du haut, s’est mise à parler subitement avec l’accent de l’Europe de l’Est, zone du monde où elle n’a pourtant jamais mis les pieds…

La liste des cas ne s’arrête pas là, puisqu’en 2010, c’est maintenant le tour d’une jeune Croate qui, après 24 heures de coma, se réveille en parlant uniquement l’allemand… langue qu’elle venait à peine de commencer à apprendre à l’école !

Là aussi, plus un seul mot de sa langue maternelle ne sortait, bien qu’elle comprît encore quand on lui parlait en croate. Là aussi, ce fut bref mais intense !

Enfin, comment ne pas évoquer le triste cas d’Astrid, le premier cas véritablement répertorié, en 1941, en Norvège, où cette jeune fille, touchée par un éclat d’obus lors d’un raid aérien, a gardé -à vie- un étrange accent allemand, alors très mal perçu dans le contexte historique de l’époque…

Le syndrome de l’accent étranger

Tous ces cas ont un point commun : ils sont dus à « une affectation médicale rare qui se produit généralement comme un effet indésirable d'un choc à la tête ou d'une blessure au cerveau. » Cette maladie a un nom : le syndrome de l’accent étranger et peut être d’origine psychiatrique, neurologique, développementale ou un mélange de tout cela !

Étant donné le caractère mystérieux et particulièrement rare de cette affectation, les scientifiques ne peuvent qu’émettre des hypothèses quant à son explication, la plus répandue étant que cela serait provoqué par un choc dans certaines régions qui contrôlent les fonctions langagières au point de produire une altération de l’élocution, voire un total changement comme on l’a vu pour l’Anglais et la Croate.

En poussant encore plus loin leur investigation, les chercheurs en auraient déduit que cette forme d’aphasie (« Trouble de l’expression, de la compréhension du langage oral ou écrit, causé par une lésion localisée du cortex cérébral, sans que les organes rattachés à l’émission ou à la réception aient été touchés. » selon Antidote, Éditions Druide) est liée à un problème de rythme et de mélodie.

En effet, le trouble du langage causé par les zones cérébrales de la parole qui sont atteintes modifie la prosodie, à savoir la mélodie et le rythme des paroles, ce qui donne alors l’impression d’entendre un autre accent… mais pour ce qui est de parler une toute autre langue, c’est encore plus exceptionnel !

Finalement on ne peut que s’interroger sur un tel mystère scientifique. Plusieurs études ont montré que le bilinguisme présentait de multiples avantages, dont celui de mieux récupérer d’un AVC, alors voilà encore une autre bonne raison de se mettre aux langues !

Ceci dit, devant tant de mystère, comment ne pas évoquer d’autres cas tout aussi abracadabrants, à l’instar de certains croyants, mystifiés, en transe, qui se sont mis à parler dans d’autres langues qui leur étaient parfaitement inconnues ? On parle alors de glossolalie.

Enfin, pour continuer d’effleurer le mysticisme, voire le paranormal, comment ne pas penser aux médiums et à leur écriture automatique, appelée xénoglossie, qui nous rapproche encore une fois des portes de l’inconnu et du mystère…Et puis, remontons encore plus loin, au temps de la Bible : les apôtres eux-mêmes n'avaient-ils pas reçus, au moment de la Pentecôte, le don des langues  ?


Sources et illustrations 

Le gallois, Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Gallois

Le cas Alun Morgan, Alun Morgan, US woman develops European accent after surgery, The Telegraph, juin 2011, 

le cas de la jeune Croate, Croatian teenager wakes up from a coma speaking fluent German, Daily Mail, 04/2010

Le syndrome de l’accent étranger, Wikiepdia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_l%27accent_étranger

The Mysteries of Foreign Accent Syndrome, The Atlantic, 01/2016
https://www.theatlantic.com/health/archive/2016/01/the-mysteries-of-foreign-accent-syndrome/429276/

Les bilingues récupèrent mieux d’un AVC, Ouest France, 01/2016
https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/655/reader/reader.html?t=1452013725266#!preferred/1/package/655/pub/656/page/8

Le don des langues, le mystérieux présent de la Pentecôte, Alateia, 06/2017
https://fr.aleteia.org/2017/06/04/le-don-des-langues-le-mysterieux-present-de-la-pentecote/

La glossolalie, Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Glossolalie

La xénoglossie, Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Xénoglossie

Les mystères du cerveau, https://pixabay.com/images/id-4388764/

La pensée, https://pixabay.com/images/id-990390/

Neurologie, https://pixabay.com/images/id-2313430/


Mots-clés: Langue mystère AVC accident aphasie science

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !