Articles

Publié le 17 mars 2020 Mis à jour le 11 novembre 2020

S'approprier les concepts de médiatisation et de médiation afin d'optimiser son cours à distance

Urgence mais pas négligence!

En ces temps agités de crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19 dans le monde, de nombreux établissements d'enseignement universitaire, des organismes de formation se tournent vers les cours à distance. Les établissements scolaires optent pour la continuité pédagogique en proposant aux enseignants de nombreux outils numériques. Une mise à distance de l'apprentissage via des dispositifs médiatisés dont il est il est indispensable de rappeler quelques notions clés sous-jacentes.

Cerner les concepts de médiatisation et de médiation constitue une des bases essentielles de toute ingénierie d'un dispositif de formation médiatisé. Comment penser leur articulation? En tant qu'enseignant, formateur concepteur amené à créer des cours en ligne voire en tant qu'apprenant adulte dans un dispositif médiatisé, il est important d'en saisir le sens , de percevoir ces différentes formes de médiation et de médiatisation mises en oeuvre ainsi que leurs effets. 

 "Il ne suffit pas de médiatiser des contenus, il faut également que les concepteurs médiatisent la relation pédagogique."

Origine des concepts et évolutions

Ces concepts de médiation et de médiatisation ne sont pas des néologismes. Pour retrouver leurs origines, on remontera à l'apparition du terme média, d'origine anglo-saxonne qui est apparu au XVIIIème siècle et dont le sens était proche de celui auquel ils renvoient actuellement, c'est-à-dire un moyen, agence ou encore intermédiaire. Par la suite, le terme "média" a évolué vers l'expression de "mass média" avec l'apparition des nouveaux moyens de communication de masse comme par exemple la radio, le cinéma ou encore la télévision (C. Belisle, J. Bianchi, R. Jourdan). Il s'ensuivit alors une véritable prise de conscience des changements apportés par les médias. Aujourd'hui, ce terme renvoie aux TIC.

Le concept de médiation appliqué au champ de l'éducation est quant à lui assez récent. En effet, c'est dans les années 20 que le concept de médiation a pris une place centrale avec l'approche psychologique des processus mentaux développés par Vygotsky. Selon lui, l'approche par des outils socioculturels change fondamentalement les opérations de pensée qui y sont liées et qui renvoient aujourd'hui au raisonnement; à la résolution de problème, à la mémoire, à l'attention.Une différenciation sera donc faite entre la médiation par un outil socioculturel et la médiation par l'outil technologique qui renvoie au concept de médiatisation (C. Belisle, J. Bianchi &R. Jourdan)

Cette définition est poussée encore plus loin par Mc Luhan en 1964 qui définit quant à lui la médiation comme "une extension de la faculté humaine, psychique et physique". Pour ce dernier, les médias "transforment les règles fondamentales des systèmes et des cultures qui les développent et qui les intègrent." Les études de cette médiation technologique sur les processus mentaux vont alors faire émerger le concept "d'artefact cognitif" par Normann en 1991 ainsi que les travaux de Rabardel portant sur l'analyse instrumentée en 1995. 


Définitions 

  • Médiation

Les concepts de médiation et de médiatisation divergent beaucoup dans la littérature. Certains termes renvoient à des concepts, à des acres de référence, enfin à des champs extrêmement variés en sciences humaines: on parle de médiation des conflits, d'explicitation, des savoirs; de médiation muséale ou technique (D. Peraya). Yves Lenoir le définit comme comme un concept "nomade" car il est issu de différentes courants de pensée. Cet article a  pour finalité de replacer notre définition de la médiation dans le cadre contextuel de la pédagogie. Voici quatre définitions :

- Pour Yves Lenoir,  la médiation en éducation est fondée sur le postulat selon lequel le savoir est une "production humaine socialement déterminée qui requiert un processus cognitif d'objectivation".

-Définition de Geneviève Jacquinot-Delaunay 

Le concept de médiation vient du terme "médiare", qui signifie "ce qui est au milieu". La médiation, c’est ce qui relie, ce qui sert d’intermédiaire entre des situations et des acteurs, sans oublier que la séparation est présente en amont et en aval.

- D.Peraya 

En pédagogie, D.Peraya définit la médiation comme la "mise en relation entre un apprenant et des savoirs et, plus généralement, des activités de production, de soutien ou d’évaluation" :

"Dans le champ de la didactique et souvent en référence au triangle d’Houssaye (1988) qui explicite la relation pédagogique, la médiation désigne le rôle de médiateur de l’enseignant qui s’interpose comme un facilitateur entre l’apprenant et les contenus qui font l’objet de l’apprentissage." (D. Peraya)

- Thomas Hülsman  

Mediation connotes media, hence the process of using media as carriers of information. In this sense it ties back to the classic notion of distance education which requires using media to link the teacher and the learners, and to make sources of knowledge available. But mediation also connotes mediation between conflicting parties; it evokes the image of an arbiter, a guide to negotiate between diverging readings, meanings or value stances. 

[Traduction: La médiation renvoie au terme de "média", et donc le processus d'utiliser des médias comme vecteurs de l'information. En ce sens, cela rejoint la notion classique de l'éducation à distance qui nécessite l'usage d'un média pour relier le professeur et les apprenants et de rendre accessible les sources du savoir. Mais ce concept renvoie également à la médiation entre des parties conflictuelles, cela évoque l'image d'un arbitre, d'un guide pour négocier entre les lectures divergentes, les significations ou les positions de valeur.] 


  • Médiatisation

La médiatisation est  une "médiation de l'activité humaine par des outils technologiques" contrairement à cette forme de médiation qui recourt à l'outil technique (C. Belisle, J. Bianchi, P. Jourdan).

En pédagogie, le terme "médiatisation" est quant à lui défini par D. Peraya comme un  processus de "mise en média"  qui relève de l’ingénierie pédagogique, introduit dans le processus de communication et de formation un dispositif médiatique: environnement numérique de travail, dispositif de communication synchrone ou asynchrone, logiciel d'apprentissage, micromonde, réalité virtuelle, etc."

Pour ce dernier auteur, il ne suffit pas de médiatiser des contenus, il faut également que les concepteurs médiatisent la relation pédagogique. 

La médiatisation de l'activité d'apprentissage


Domaines d’application

Les concepts de médiation et de médiatisation s'appliquent bien entendu à un vaste répertoire de champs d'études telles la psychologie, la communication, la sociologie, ou encore les sciences de l'éducation. Ils renvoient également  au domaine artistique et culturel  ainsi que d'un domaine qui viendrait probablement en premier à l'esprit du grand public: celui de la communication médiatique. Toutefois, dans cet article, nous pencherons uniquement sur les champs d'application de ces concepts  dans le cadre d'un dispositif médiatisé. 

L'introduction d'un artefact technologique dans ce type de dispositif a des répercussions sur l'ensemble des fonctions génériques du dispositif. Si la médiation portait autrefois sur les connaissances et les ressources, elle porte à présent sur d'autres fonctions: 

  •  Information: l'information est à présent "instrumentée", les apprenants communiquent via des outils comme le chat, la visioconférence, le mail, le wiki, etc.

  •  Interaction sociale: le dispositif de formation de formation médiatisé va introduire des moyens pour recréer le lien social entre les acteurs du dispositif (travail collaboratif, évaluation des pairs).

  • Production: la production de travaux des apprenants se fait via de nouveaux outils.

  • Gestion: gestion de l'apprentissage, de l'autonomie, organisation (agenda en ligne).

  • Accompagnement: la distance induite dans ce type de dispositif de formation à distance médiatisé va nécessiter une ingénierie d'accompagnement de l'apprenant (tutorat).

  •  Émergence et systématisation de l'activité réflexive: qui va donc permettre à l'apprenant de porter une réflexion sur son apprentissage. Ceci nous renvoie donc à ce que D. Peraya appelle la remédiation réflexive.

  • Auto et hétéro-évaluation: évaluation par l'apprenant ou évaluation centrée sur l'apprenant. L'évaluation par l'apprenant peut se faire sur son travail mais également sur le travail de ses pairs, ce qui contribuera à une co-construction des connaissances selon l'approche socioconstructiviste de l'apprentissage dans la formation à distance ( FAD).  C'est le cas par exemple d'un travail de synthèse durant lequel un étudiant est amené à recourir à l'hétéro-évaluation. En effet, même si cela n'a pas été explicité, les tâches qui consistent à lire le travail des pairs  pousse à effectuer un positionnement par rapport à leur travail en plus d'évaluer les travaux.

    Il s'ensuivra donc une auto-évaluation, ce qui ne manquera certainement pas de susciter un questionnement: l''évaluation des pairs et par les pairs est-elle toujours efficace? Beaucoup de facteurs entrent en jeu comme par exemple le lien d'affectivité entre pairs qui pousse parfois à manquer d'objectivité. Si on prend un exemple plus vaste comme le cas des Moocs, on est en droit de se demander quelle valeur donner à l'évaluation entre pairs.

  • Conscience de la présence: l'apprenant doit sentir cette appartenance à l'institution et à la communauté de pairs. Cela sert de palliatif aux différents niveaux de distance induites dans le dispositif de formation à distance (distance psychologique, cognitive, géographique, etc). Cette conscience de la présence qui doit émerger chez l'apprenant est essentielle en FAD.  

Articulations et formes de médiation

Pour rendre compte de cette articulation médiation-médiatisation, D. Peraya a développé le concept de dispositif techno-sémiopragmatique (TPS) défini comme l'ensemble des interactions entre trois univers:

  • une technologie,
  • un système de relations
  • un système de représentations.

En effet, il n'y a pas de médiatisation sans médiation. La médiation passe par tout type d'outils alors que la médiatisation passe uniquement par des outils technologiques. La plus-value entre les deux est l'interaction sociale qui est directe dans la médiation et médiatisée dans le cadre d'un dispositif de communication et de formation médiatisé. 

Là encore, les formes de médiation varient en fonction des auteurs. Beaucoup d'auteurs  ont proposé leurs formes de médiations qu'on pourrait rapprocher plus ou moins à celles mentionnées dans cet article.  

Les cinq formes de médiation chez Claude Debon

  •  Médiation technologique : la médiation technologiques est cette forme de médiation utilisant l'outil technologique. Cette médiation passe par un artefact, une "technologie intellectuelle" en référence à Lévy, ou encore par des outils "cognitifs" chez D.H. Jonassen. Ces outils cognitifs vont faire émerger de la connaissance "construite" et non plus "reproduite". Cette médiation par l'outil technologique est perçue par  Leroy Gourhan comme "une extension" qui prolonge la main, augmentant de ce fait les capacités de l’homme. 

Pour illustrer cette approche, on peut citer par exemple la réalisation d'une carte conceptuelle qui retracera le cheminement intellectuelle d'une activité demandée. La conception de la carte fait émerger des connaissances . Ces connaissances "construites" facilitent le processus de mémorisation chez l'apprenant. Par conséquent, on pourra  attribuer une fonction pédagogique à ces outils puisqu'ils sont sources de connaissances. 

  •  Médiation communicationnelle: la communication passe par divers outils comme le mail, le forum, le chat, etc.
  •  Médiation didactique: dans le champ de la didactique et souvent en référence au triangle de médiation pédagogique d’Houssaye (1988), c'est une forme de médiation qui explicite la relation pédagogique. La médiation désigne le rôle de médiateur de l’enseignant qui s’interpose comme un facilitateur entre l’apprenant et les contenus qui font l’objet de l’apprentissage. Cette relation, dans le cadre d'un dispositif à distance va profondément être modifiée.
  •  Médiation pédagogique: dans une situation d'apprentissage, elle renvoie à la relation qui s'établit entre un enseignant et l'apprenant. La posture de l'enseignant, sa façon de procéder sont des éléments qui influencent l'apprentissage. 
  • Médiation cognitive (ou sémiocognitive)


Les cinq formes de médiation chez Daniel Peraya

  • Médiation sensorimotrice: forme de médiation qui porte sur les comportements gestuels et moteurs induits par l'instrument.
  • Médiation sémio-cognitive: il s'agit du rapport qu'il peut y avoir entre la pensée et ses opérations d'une part et les signes externes analogiques et digitaux de la culture d'autre part.  
  • Médiation relationnelle: cette forme de médiation se réalise entre les apprenants. Cette relation est très importante car elle va recréer ou ramener du "lien social" dans le dispositif de formation à distance. Cette médiation agit comme palliatif aux effets néfastes engendrés par l'isolement dans lequel se retrouve l'e-apprenant face à son écran d'ordinateur. Démotivation, frustration, manque d'organisation sont des facteurs élevés de risque d'abandon. Il faudra donc veiller à ce que l'apprenant trouve dans l'espace de la communauté virtuelle un lieu de vie et d'échange non pas virtuel mais bien réel. 
  • Médiation réflexive: permet de faire émerger la réflexion chez l'apprenant sur son apprentissage. C'est une forme de médiation orientée vers l'apprenant. Nous pouvons citer par exemple citer des activités sur la façon dont la réflexion est mise en œuvre dans une formation à distance pour des étudiants relevant de la discipline des sciences de l'éducation et qui permet  à ceux qui expérimentent un dispositif FAD pour la première fois de prendre conscience de ce que cela peut être d'apprendre en ligne. Cette réflexion peut par la suite être approfondie  en incitant l'apprenant à réfléchir sur son apprentissage constamment. Cela fait également émerger beaucoup de connaissances chez ce dernier et par conséquent lui permet de mieux s' approprier le dispositif médiatisé qu'il est en train d'expérimenter et donc de mieux l'exploiter dans le cadre de sa formation.
  • Médiation praxéologique : forme de médiation orientée vers l'action. (Charlier, Deschryver et Peraya ) 

Effets de la médiatisation 

  • Accompagnement: nouveau statut du formateur et nouvelles compétences

Dans cette dernière partie, il nous semble également intéressant d'aborder les conséquences des médiations et médiatisations sur l'individu. En effet, recourir à un artefact technologique n'est pas anodin. Elle a avant tout des conséquences sur l'individu car cet effet des médias sur l'activité humaine va "contribuer à amplifier la sensibilité-les schèmes perceptifs de ce dernier, à l'aiguiser, à la développer".

La médiation par les médias exige de nouvelles compétences chez le formateur. Faut-il pour autant craindre un remplacement du formateur par l'artefact technologique dans le nouveau dispositif médiatisé? La réponse est bien entendu non car les rôles du formateur/tuteur ont aussi évolué: d'un transmetteur de savoirs, il est devenu à présent un facilitateur de savoirs, un animateur de la communauté d'e-apprenants: il joue un rôle clé dans le nouveau dispositif médiatisé.

De nouvelles compétences sont requises, outre la maîtrise de son domaine d'expertise, comme par exemple des compétences d'ordre relationnel, technologique, psychologique ou encore social. Le rapport apprenant/tuteur est et doit être une relation privilégiée d'autant plus que la formation se déroule à distance. 

Cela dit, cette distance tend à être minimisée si l'on a misé au départ sur une conception réfléchie et pensée autour de l'apprenant. Il ne va de la qualité du dispositif.  Pour pousser nos propos un peu plus loin, nous dirions même que l'on peut retrouver moins de distance dans un contexte de FAD "de qualité" ( ll faut quand même bien insister sur l'élément "qualité"! )que dans un contexte de formation en présentiel. Pour citer un exemple tout simple, combien d'étudiants ont déjà quitté une salle d'amphithéâtre sans avoir eu un simple échange avec leur professeur? La FAD permet d'individualiser l'apprentissage mais apporte également une réelle plus-value en ce qui concerne l'accompagnement de l'apprenant tout au long de son parcours d'apprentissage et ce, grâce au tutorat. 

  • De nouvelles compétences de l’e-apprenant dans le dispositif médiatisé

La médiatisation portait au départ uniquement sur les connaissances et les ressources. A présent, elle va également influer sur l'ensemble des fonctions génériques d'un dispositif de formation et de communication. Cela aura pour effet de requérir de nouvelles compétences chez l’e-apprenant également : des compétences technologiques, organisationnelles, relationnelles et surtout une forte capacité d’autonomie qu'il faudra prendre en compte.

  • Le nouveau rapport au savoir

Le recours à un artefact technologique va modifier notre rapport au savoir. Pour D.H. Jonassen, les outils technologiques ne doivent pas être utilisés comme de simples gadgets mais comme des supports cognitifs. Ils doivent faire émerger chez le sujet apprenant une connaissance "construite et non pas reproduite. Ce point de vue rejoint celui de Norman lorsqu'il parle de ces outils comme des "artefacts cognitifs qui amplifient les capacités de la pensée humaine" ou encore celui de Lévy, qui lui évoque l'expression de "technologie intellectuelle"(1987). 

  • Médiatisation et plagiat

Nous ne saurons clore aperçu sur les concepts de médiatisation  sans évoquer  ici les conséquences engendrées par la médiatisation non plus des supports d’apprentissage ou autres contenus de formation mais cette fois-ci des travaux de professeurs ou d’étudiants. En effet, avec l’explosion des supports des outils de communication et de diffusion que ce soit les sites, blogs, les espaces de forums ou les documents publiés librement sur la toile, des dérives d’usages ont également vu le jour.

Cette surexposition médiatique de ces travaux est plus ou moins soumise au bon usage mais également  au mauvais usage qui peut en être fait. Le plagiat est devenu l’énorme fléau de tous ceux qui œuvrent pour une libre diffusion des savoirs et un partage des connaissances équitable. Si partager veut aussi dire « faire usage de ce qui est donné », cela ne veut pas dire pour autant dénigrer l’auteur de ses travaux ou même se faire passer comme auteur de tel ou tel travail qu’on trouverait sur la toile ....Or, cette pratique est de plus en plus fréquente : ignorance de la notion de droit à la propriété intellectuelle ? Ou simple usage sans scrupule ? Une chose est sûre : l’éducation aux médias s’impose dans cette nouvelle société de la connaissance. 

En définitive, mieux cerner ces deux concepts clés qui constituent des bases essentielles de toute ingénierie d'un dispositif de formation médiatisé permet également de comprendre à quel point cette médiation, notamment technologique, va profondément modifier l'ensemble des fonctions génériques du dispositif de formation et de communication et transformer par la même occasion le rapport de l'apprenant au savoir. Le travail de tout pédagogue, concepteur ne pourra s’effectuer sans cette prise de conscience de ces effets sur un dispositif de formation et de communication.

Par ailleurs, il est évident qu’une éducation aux médias s’impose pour tous les acteurs œuvrant au service de la formation et de l’apprentissage mais aussi pour tout citoyen faisant usage de ces technologies de l’information et de la communication. Le tout est de savoir jusqu'à quel point cette médiatisation peut conduire : outre les apports impliqués actuellement dans le dispositif médiatisé, jusqu'où l'Homme ira-t-il pour recréer la présence dans la distance induite par de tels types de dispositifs? Qu’en sera-t-il de ces dispositifs futurs qui verront le jour dans  10, 20 ou 30 ans?

Illustrations: Adobe
S. Budel

Références:

 Les technologies intellectuelles (P.  Lévy (1987)  IN La machine universelle 

 Pratiques médiatiques (C. Belisle, J. Bianchi, P. Jourdan)
http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/bachelor_74111/ressources_glossaire/belisle99.pdf

Comment un "nouvel outil qu'il faut bien utiliser » devient un instrument au service d’une activité(Docq & Daele )
http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/FFL/Textes/Textes_obligatoires/charlier_2000.pdf

Médiation, médiatisation, un entre-deux », Notions en question, n° 7, avril 2003 

Médiations, médiations... (B. Charlier, C. Debon, lT. Husslmann, A. Tait)
http://dms.revues.org/276

Un regard critique sur les concepts de médiatisation et médiation. Nouvelles pratiques, nouvelles modélisations
https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2008/supplement-a/12-un-regard-critique-sur-les-concepts-de-mediatisation-et-mediation-nouvelles-pratiques-nouvelle-modelisation/

Charlier, Deschryver et Peraya, 2006, La problématique du changement. De l’artefact à l’humain, du wiki au groupe
http://tecfa.unige.ch/tecfa/maltt/cofor-1/textes/07_conf_fin.pdf

Disruptive innovation
http://en.wikipedia.org/wiki/Disruptive_innovation


Mots-clés: Médiatisation Apprentissage En Ligne Technologies éducatives Médiation Apprentisage à distance

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Cursus - Conception et accompagnement de la formation en ligne

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !