Articles

Publié le 10 février 2021 Mis à jour le 10 février 2021

Garder une trace de son apprentissage en ligne

Comment aider les apprenant-es à constituer une documentation d'apprentissage efficace durant un cours à distance

Libre pour usage commercial Pas d'attribution requise

Ce qui reste après le cours

La multiplication des formes de supports didactiques possibles (vidéo, jeux, diaporama, 3d, quiz en ligne, murs virtuels collaboratifs, etc..) sont une richesse incroyable pour les formateur-trices. Ils permettent d’enrichir les formations avec des contenus variés et interactifs. Durant une formation en ligne, cette variété est souvent encore plus importante car les supports didactiques sont presque uniquement transmis en version numérique.

Si cette profusion de ressources didactiques peut être enthousiasmante pour le formateur-trice, il est important de se questionner sur l’utilisation que peuvent en faire les apprenant-es sur le long terme, notamment dans le suivi de leur apprentissage.

En effet, cette multiplication des supports didactiques exige une plus grande rigueur et une organisation plus minutieuse des apprenant-es pour s’y retrouver au moment de l’apprentissage autonome. La constitution de leur documentation d’apprentissage, utile pour organiser sa pensée, faciliter la mémorisation etc., est plus difficile avec des supports éparpillés. De plus, certains contenus numériques ne disposent que d’un accès limité dans le temps ce qui complexifie le travail des apprenants.

Parfois, les supports utilisés en ligne par le formateur/trice ne peuvent pas être téléchargés ou copiés facilement par les apprenants (quiz en ligne, présentation dynamique de type Prezi, contenu disponible sur un LMS etc.).. Comment dès lors, aider les participant-es à constituer une documentation d'apprentissage qui leur permette de garder une trace de leur progrès ? Comment les aider à avoir une vision globale de leur apprentissage?

Principe de la documentation d’apprentissage

La documentation d’apprentissage comprend tout ce qui est utile et important pour l’apprentissage d’un-e apprenant-e. Il ne s‘agit donc pas uniquement du support de cours mais également des notes, des évaluations, des images du tableau blanc etc. Cette documentation  doit permettre à l’apprenant de se situer dans son apprentissage, l’aider à identifier les progrès accomplis et les points d’amélioration possible. Elle prend ainsi souvent une forme spécifique en fonction des préférences et besoins de chacun. Pour qu’une documentation d’apprentissage soit efficace, celle-ci devrait être retravaillée par l’apprenant avec, par exemple, des résumés, une mise en évidence des concepts clé etc.

L'apprenant-e doit donc être capable de synthétiser les contenus importants pour son apprentissage mais également de sélectionner la forme la plus appropriée en fonction de ses habitudes (classeur, application numérique, dossier sur l’ordinateur…). Ce travail demande ainsi des compétences certaines chez les apprenant-es.

Documentation d’apprentissage numérique

Lorsque l’on suit une formation en ligne, il est souvent nécessaire de repenser ce que l’on faisait jusqu’à présent. S’il on avait l’habitude de réunir tous les documents de cours dans un classeur, cette opération peut s’avérer impossible si la majorité des supports didactiques ne sont pas imprimables. Il faut donc trouver une  nouvelle forme pour sa documentation et faire un travail de tri et de synthèse important.

Ainsi, il faut parfois faire le deuil de tout garder et se concentrer sur l’essentiel, l’indispensable pour l’apprentissage et le transfert dans la pratique. Selon la forme choisie de cette documentation numérique, il sera peut-être nécessaire de "taguer" ou de renommer les documents de cours afin de retrouver le contenu plus facilement par la suite. 

Outils numériques d’organisation

Plusieurs outils numériques  peuvent faciliter ce travail. Leur choix, va dépendre à la fois du contenu du cours (liens internet, articles, images etc.. ) que de nos préférences visuelles.  Ainsi, l’apprenant peut privilégier une organisation de sa documentation :

  • en colonne (Trello, mur Padlet),




  • sous la forme de schémas heuristiques (application de Mindmapping),


  • ou encore en classement de prises de notes (OneNote, Notability)



La question de l'accessibilité de l'information est également à prendre en considération dans cette réflexion: à quel moment et depuis quel support (tablette, ordinateur, smartphone) va-t-on consulter cette documentation?

Au delà du Nuage

Bien sûr, il ne faut pas oublier que la sauvegarde de nos données via ces applications se fait dans le nuage-cloud et que notre contenu n’est pas stocké sur nos ordinateurs. Dès lors, il convient de s’interroger sur l’utilité de cette documentation d’apprentissage sur le très long terme.

Un deuxième tri est peut-être nécessaire afin de déterminer ce que l’on pense réutiliser bien après la formation et les compétences acquises. L’impression papier ou la sauvegarde de ce qui est possible sur son ordinateur peut ainsi être une seconde forme de documentation d'apprentissage qui exige un nouveau travail de tri et répondrait à la question suivante: «Quel contenu me sera utile/intéressant dans 5, 10, 20 ans ?»

Rôle du formateur/trice

Si l'apprenant-e a un travail conséquent de réflexion pour constituer cette documentation d'apprentissage de la meilleure manière possible, le formateur/trice a également un rôle à jouer. En effet, au delà des conseils pratiques que nous pouvons transmettre, il peut être judicieux de revoir parfois la multiplication de nos supports... à la baisse!

Il s'agit de se questionner sur l'utilité de ce que l'on transmet (est-ce qu'un Powerpoint de 60 pages est absolument indispensable ?), ainsi que sur l'utilisation que vont en faire les apprenant-es. Est-ce qu'ils pourront accéder à mon contenu après le cours ?

En simplifiant notre documentation, nous facilitons ainsi celle de nos apprenant-es.

Pour aller plus loin

Fide, "Approche portfolio, guide pour la constitution de la documentation d'apprentissage".

Proust Blandine, "4 conseils pour bien classer et ranger ses documents de formation" , le 08. 02. 2019.

Terry A. Campbell, Amanda Brownlee, Carole Anne Renton, "Documentation pédagogique: ouverture sur l'apprentissage", février 2016



Mots-clés: Conservation Accessibilité Références Contenu

Voir plus d'articles de cet auteur

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !