Articles

Publié le 04 mai 2021 Mis à jour le 04 mai 2021

Entretenir son corps et son esprit pour garder un équilibre entre les deux

Redevenir maître de son temps et le consacrer à des activités bien-être

bien-être

"Mens sana in corpore sano" l'expression fait son grand retour tant la santé psychique va de pair avec l'entretien de la forme physique.

Les vicissitudes de la vie quotidienne nous font parfois oublier notre bien-être. Le mode de vie contemporain, les tentations et ce que l'on fait machinalement nous font négliger des activités génératrices d'un meilleur équilibre tant physique que mental.

Privilégier le corps ou l'esprit ?

Considérés comme un tout, c'est-à-dire qu'un corps sain implique un esprit sain et qu'il est donc également affecté par la société, le lieu où l'on vit, son histoire personnelle, etc.

Maintenir cet équilibre entre les deux parties signifie améliorer certaines caractéristiques dans sa vie :

  • Maintenir une bonne santé physique
  • Éviter le stress
  • Entretenir des relations sociales gratifiantes,
  • etc.

On peut répondre, « j'aimerais faire ceci ou cela mais je n'ai pas le temps ni les conditions ! »

Comment se libérer de mauvaises habitudes et des contraintes

L'élément clé est le temps, le paradoxe dans notre société de loisir est que beaucoup déclarent manquer de temps.

Le travail

Réussir à cloisonner ses activités professionnelles des autres afin de ne pas être constamment immergé dans son travail. Au smartphone qui permet de consulter, voire de répondre, ses emails à toute heure du jour ou de la nuit est venu s'ajouter la massification du télétravail. Il est devenu plus difficile de se distancier du travail pour prendre des périodes de repos de l'esprit pourtant indispensables à notre bon fonctionnement.

Pour y arriver, il faut avoir une certaine discipline et surtout faire comprendre à son employeur qu'il ne peut exiger une disponibilité de H24.

Les voleurs de temps

Procrastination est un terme devenu courant mais dont l'usage intensif est récent. Son origine vient des deux mots latins :

  • pro qui signifie en avant
  • et crastinus qui veut dire lendemain.

C'est donc la tendance à remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même. (source). Quels sont les distractions qui nous font remettre au lendemain :

La TV

Remontons en 2004, Patrick Lelay, le PDG de TF1 de l'époque a fait une déclaration qui est restée gravée :

"À la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or, pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible." Source : https://www.laculturegenerale.com/patrick-le-lay-le-temps-de-cerveau-humain-disponible/

Le tort de Mr Lelay a sans doute été d’exprimer les choses trop directement. Pourtant, il semble avoir bien résumé la façon dont une chaîne de TV peut générer du revenu. Grâce à la constitution d'une audience dont l'esprit est réceptif. Il est évident que plus les téléspectateurs passaient du temps devant la TV, plus ils pouvaient être soumis à des messages publicitaires.

La consommation de TV à son apogée a atteint près de 4 heures par jour.

Nombreux sont ceux qui regardent moins la télévision mais cette activité a été remplacée par d'autres qui sont aussi consommatrice de temps et n'améliorent pas forcément le bien-être, surtout à fortes doses.

Si il y a quelques années supprimer la TV dans une famille était l'exception, de plus en plus s'y mettent. Pour conserver un accès à la TV tout en réduisant son temps d’exposition les solutions sont de limiter le nombre d'appareils présents et de s'autoriser des périodes pour la regarder.

Les réseaux sociaux

A peine une décennie plus tard, ce sont les réseaux sociaux qui ont connu un usage massif de la plupart d'entre nous. Le processus est redoutable car il est basé sur des études scientifiques. Là aussi une personne, Chamath Palihapitiya , ancien vice-président de la croissance des utilisateurs chez Facebook, a choqué en déclarant se sentir coupable d'avoir créé des boucles de rétroaction à court terme, alimentées par la dopamine.

Selon cet article de Trevor Haynes, un technicien de recherche au département de neurobiologie de la Harvard Medical School, "Il a mis en évidence un phénomène que la plupart d'entre nous connaissent mais que peu apprécient vraiment : les smartphones et les plateformes de médias sociaux qu'ils supportent nous transforment en véritables toxicomanes."

Les plateformes sociales telles que Facebook, Instagram, Youtube, TikTok, etc  absorbent notre temps sans que nous ne le remarquions. Pensez au nombre de fois où vous vous êtes dit, je vais regarder mon fil d'actualité 5 minutes et que 30 minutes plus tard vous étiez toujours en train de faire défiler votre écran avec votre pouce !

Un des problèmes soulevé dans l'article susnommé est la complémentarité smartphone, réseaux sociaux. Au delà des questions de temps, la question de la vie privée est aussi au centre des usages de ces applications. Une bonne façon de récupérer du temps est de supprimer un maximum des applications sociales sur nos smartphones.

Que faire du temps récupéré ?

Si on réussit à retrouver la maîtrise de son temps, il est intéressant de l'utiliser pour son bien-être. Des activités qui semblaient réservées à quelques-uns se sont démocratisées. Certaines d'entre elles utilisent même des applications de smartphones, comme quoi ce n'est pas l'appareil qui est nuisible mais l'usage que l'on en fait.

Les exercices physiques

Les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer tant au niveau du corps que de l'esprit. Mais parfois sa pratique peut être contreproductive car certaines activités sportives peuvent engendrer des blessures. Les applications peuvent avoir un effet pervers dans ce contexte si elles incitent à entrer en compétition avec nos contacts. Il est inutile de se faire du mal.

Mais les applications peuvent nous aider à être régulier, à suivre certains de vos paramètres santé, etc.

Trouvez une activité qui soit en concordance avec ses objectifs, avec ses capacités et qu'elle soit faisable dans sonenvironnement.

Le shinrin-yoku ou bain de forêt est un exemple d’activité qui comporte de nombreux bienfaits. Ce site nous dit que :

"C’est une activité qui offre une forme de thérapie douce, par la forêt ( sylvothérapie) qui nous vient du Japon sous le nom de « Shinrin-Yoku » depuis les années 80."

La méditation

La méditation est une routine à installer dans sa vie si on a comme objectif d'améliorer son bien-être. Les bienfaits de la méditation sur la santé mentale comprennent une meilleure concentration,  une diminution du stress et de l'anxiété, ainsi qu'un encouragement à la bonté.

La méditation a également des effets bénéfiques sur la santé physique, car elle peut améliorer la tolérance à la douleur et aider à lutter contre la toxicomanie.

Le Reiki est une forme de méditation de plus en plus pratiquée, selon ce site, le Reiki se décrit comme :

"Le Reiki (prononcé « ré-qui ») est une méthode japonaise de méditation et de relaxation qui consiste à toucher des points précis du corps pour réveiller le dynamisme naturel du corps et de l’esprit. L’objectif est d’équilibrer le corps et l’esprit en restituant l’énergie mentale et corporelle et en stimulant la force vitale naturelle, et ainsi de soulager les maux."

L'alimentation

La nourriture moderne est aussi une cause possible voire probable de nombreuses pathologies mentales et/ou physiques. De nombreux régimes, comme le régime cétogène, proposent d'éliminer les sucres ou mauvaises graisses que nous absorbons.

Selon ce blog : "Le régime cétogène est un mode d'alimentation riche en graisses, modéré en protéines et pauvre en glucides". Il faut toutefois être prudent et se faire accompagner par des professionnels lorsque l'on veut changer ses habitudes alimentaires à ce point.

Le bon dosage, toujours à trouver

Le web a ses bons et ses moins bons côtés. D'une part il peut nous inciter à procrastiner mais il permet aussi d'apprendre une infinité de choses et de nous lancer dans des activités bien-être que nous n'aurions pas connues autrement.


Sources

https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/procrastination

https://www.laculturegenerale.com/patrick-le-lay-le-temps-de-cerveau-humain-disponible/

https://sitn.hms.harvard.edu/flash/2018/dopamine-smartphones-battle-time/

https://entrelesarbres.com/quest-quun-bain-de-foret/

https://www.alternatifs.eu/reiki

https://www.suivezlafleche.fr/regime-cetogene/4423/


Mots-clés: bien-être méditation

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Apprendre avec son corps


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !